• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Comme son titre l'indique, ce livre a pour objet de retrouver, au milieu du profond buissonnement des formes vivantes, les plus lointains linéaments de la forme humaine, d'en suivre les développements à travers le monde des eaux, puis sur la terre ferme.
    Il ne s'agira point de retracer l'histoire des Vertébrés dans ses tendances multiples, dans ses tâtonnements, ses échecs ou ses réussites, mais de retenir les moments décisifs d'une évolution qui vient s'achever avec la forme humaine. Notre travail ressortit à ce que l'on appelait naguère l'anthropologie zoologique et son plan est déterminé par la position de l'homme dans le système naturel des êtres organisés. L'homme est un Vertébré : comment ont été alors acquises les caractéristiques essentielles du Vertébré ? L'homme est un Mammifère : quelles furent les modalités de la genèse du type mammalien ? Enfin, l'homme est un Primate : d'où viennent les Primates et quels rapports l'homme soutient-il avec eux ? Tels sont les grands problèmes que nous nous proposons d'aborder. »Jean Piveteau

  • Tout homme qui réfléchit ne peut manquer de s'interroger, un jour, sur son origine, sa nature, sa destinée. Sur de telles questions, la paléontologie humaine s'efforce d'apporter quelque lumière. Les réponses qu'elle donne restent forcément provisoires, à cause des découvertes qui surgissent presque chaque jour. Cette science dessine néanmoins, dans ses grandes lignes, d'une manière qui nous paraît assurée, les conditions de genèse et de développement du phénomène humain. Par nombre de traits, l'homme reste enraciné dans l'animalité. Pendant longtemps, nous ne voyons - sur la lignée dont il est le terme - qu'une ébauche, qu'une promesse d'homme, et même quand l'être que nous pouvons considérer comme un homme authentique, apparaît, il est inachevé. Mais alors, le mouvement évolutif change de sens. Dans le monde infrahumain, il se déroulait d'une manière inconsciente. Avec l'homme, de l'ère d'une évolution se déroulant comme par inertie, nous entrons dans l'ère de l'évolution consciente d'elle-même. L'homme coopère à son propre achèvement. Jusqu'où le conduira-t-il ?

  • Cet ouvrage devenu une référence en matière de formation contient des centaines de conseils très clairs et directement applicables qui permettront au formateur :


    de construire des situations d'apprentissage pertinentes et efficaces ;

    d'utiliser des méthodes d'enseignement convenant aux objectifs poursuivis ;

    d'adopter les comportements indispensables pour former des adultes ;

    de créer des conditions facilitant l'apprentissage et l'utilisation des compétences acquises.


    Qu'il soit débutant, occasionnel, ou confirmé et souhaitant renouveler ses pratiques, chaque formateur y trouvera des réponses précises aux questions qu'il se pose : Comment formuler des objectifs ? Comment choisir des méthodes d'intervention ? Que faire en début de session ? Comment faire participer ? Quel style d'animation adopter ? Comment utiliser des projections ? Comment faire travailler des sous-groupes ? Comment s'adapter aux situations délicates ?...

    Cette nouvelle édition augmentée est à jour sur les neurosciences, fait le point sur le e-learning, les nouvelles formes d'apprentissage et les moyens d'assurer la mise en application des acquis. Elle propose aussi des modèles d'auto-évaluation et de plan d'action à télécharger.

    Bien plus que des conseils pratiques, ce livre propose une réflexion globale sur l'acte pédagogique.

  • L'exclusion est à la société de demain ce que la question ouvrière fut à la société d'hier. Notre génération est en train de rater son rendez-vous avec l'emploi là où les précédentes, celles de l'après-guerre en particulier, avaient réussi à surmonter les échecs du passé et à assurer une croissance pour tous. La crise de l'emploi ne peut être dissociée de deux autres crises, celle du lien social et celle du sens. En effet, perdre son emploi a des conséquences bien au-delà de la sphère professionnelle. Et, à l'inverse, retrouver un emploi, pour celui qui l'a perdu depuis longtemps, passe bien souvent par la reconstruction d'une identité et d'un lien relationnel. Aucun projet politique ne peut se borner à des mesures purement techniques. Il faut que la société s'anime : davantage de coopération, plus d'initiative ; il faut aussi qu'elle accepte de nouvelles contraintes et organise l'expression des conflits. Jean-Baptiste de Foucauld, ancien commissaire au Plan, fut également conseiller de Jacques Delors. Il préside, depuis 1985, l'association « Solidarités nouvelles face au chômage ». Denis Piveteau, maître des requêtes au Conseil d'État, est spécialisé dans les questions sociales et intervient comme bénévole du Secours catholique dans une permanence d'accueil pour chômeurs.

  • Les écoles doivent faire attention à elles-mêmes car tout change autour d'elles si rapidement qu'en dépit de leur bonne volonté elles sont constamment menacées de sénescence et d'inadaptation. Mais il est non moins important de faire attention aux écoles car les fruits qu'elles produisent ne sont pas toujours ceux que nous en attendons. Elles font fi, souvent contre leur gré, mais très réellement cependant, de l'égalité des chances et leur pratique quotidienne dément les discours vertueux qu'elles tiennent officiellement. Face à ce titre au sens ambigu « attention ! écoles » quelle sera l'attitude des enseignants ? Et pourquoi, tout d'abord se fait-on enseignant ? Que révèle et que cache ce projet de vouloir éduquer autrui ? Si l'on tenait cette réponse, les problèmes ci-dessus évoqués deviendraient eux-mêmes plus clairs. Les auteurs des différentes contributions qui composent cet ouvrage ont tous écrit leur texte à l'intention de la revue Orientations qui depuis une dizaine d'années s'est précisément constamment préoccupée des nouveaux rapports à instaurer entre l'éducation et la société.

  • Agriculture et territoire ont partie liée. C'est en combinant les questions de développement de l'agriculture avec les préoccupations d'aménagement du territoire que l'Inra et la Diact ont croisé leurs perspectives et réflexions sur l'inscription spatiale de ce secteur et précisé les enjeux territoriaux liés à ses orientations et à ses politiques. Cet ouvrage dresse le portrait dynamique d'une agriculture en transformation profonde dans ses rapports au territoire, orientée par les politiques agricoles nationales et européennes avec lesquelles composent des acteurs locaux soucieux de développement durable.

  • Comment la pensée réfléchie est-elle entrée dans le domaine de la vie, transformant le phénomène vital en phénomène humain ? Quelles conditions organiques ont rendu possible un tel changement ? La main, par son étroite liaison avec le cerveau, a joué un rôle primordial ; plus exactement, on peut dire que c'est par le jeu corrélatif de ces deux organes qu'apparaît le premier stade, la couche initiale de la pensée réfléchie. Et c'est l'étude de la main qui fait l'objet du présent ouvrage. L'auteur en a cherché l'origine : apanage de l'homme ou simple élément de l'organisation ? Puis, il a décrit les conditions de son avènement, en liaison avec la station verticale. Enfin, il en a suivi l'histoire marquée non par de grands changements structuraux mais par un perfectionnement de la technique, passant de l'action sur la matière (fabrication de l'outil) aux valeurs spirituelles (découverte de l'art).

empty