• ?R dix-sept ans, élcve de philosophie au lycée d'Alger, Albert Camus eut pour professeur Jean Grenier. Ainsi commença une amitié qui devait durer toujours. Et Camus a dit lui-meme assez souvent l'influence qu'avait eue, sur sa pensée et sur son style, l'auteur des Îles. Le livre de Jean Grenier n'est ni une biographie ni un commentaire de l'uvre de Camus. C'est une suite de souvenirs strictement personnels, un témoignage dont la discrétion volontaire n'exclut pas la précision. Jean Grenier est ainsi amené ?r parler de questions qui se sont posées ?r Albert Camus touchant la politique, la religion, l'Algérie, la création littéraire, etc. Un portrait se dégage peu ?r peu de cette suite de souvenirs ou la vérité est obtenue avec une grande sobriété de moyens et ou sont abordés indirectement des problcmes qui nous concernent tous.

  • Il existe je ne sais quel composé de ciel, de terre et d'eau, variable avec chacun, qui fait notre climat. En approchant de lui, le pas devient moins lourd, le cur s'épanouit. Il semble que la Nature silencieuse se mette tout d'un coup 'r chanter. Nous reconnaissons les choses. On parle du coup de foudre des amants, il est des paysages qui donnent des battements de cur, des angoisses délicieuses, de longues voluptés. Il est des amitiés avec les pierres des quais, le clapotis de l'eau, la tiédeur des labours, les nuages du couchant. Pour moi, ces paysages furent ceux de la Méditerranée.

  • "L'homme n'a pas à se demander s'il doit être optimiste ou pessimiste. Il meurt; ceux qu'il aime meurent; les choses qui l'entourent meurent. Pas tout de suite, bien entendu; le cèdre dure plus longtemps que la fleur des champs, et l'éléphant plus que l'insecte. Mais le temps ne fait rien à l'affaire. Un siècle paraît un jour à celui qui est destiné à vivre un siècle; et l'éphémère a une journée parfaitement bien remplie qui équivaut à l'existence la plus longue. Rien n'existe pour l'être vivant qu'en fonction du terme. «Long», « court », qu'est-ce que cela signifie ? Ou il y a un terme, ou il n'y en a pas. Quand il y a un terme, nous avons les yeux fixés sur lui, et la distance qui nous en sépare est une droite virtuelle, dont seules sont réelles les extrémités; d'un seul coup, le regard se porte sur le point d'arrivée; l'intervalle, quelle que soit son importance dans le domaine de la nature, est transformé en « moyen », en « obstacle » ou en « délai », il n'existe pas en soi. Si j'ai l'habitude d'effectuer un trajet de quarante kilomètres dans une journée,j'ai l'esprit tendu vers le quarantième kilomètre, et la journée me paraît bien remplie lorsque je l'ai atteint. Mais si, par extraordinaire, il me faut faire quatre cents kilomètres dans le même laps de temps, ma journée, à ma grande surprise, me suffira, car j'aurai bandé l'arc de ma conscience vers un but qui pour moi ne sera pas plus éloigné. Renouvier, agonisant, à un âge très avancé, disait à son ami Louis Prat qui l'assistait « C'est une erreur de croire qu'en vieillissant l'on se détache de la vie. On y est aussi attaché, sinon plus, et le déchirement n'est que plus douloureux d'être conscient de tout ce que l'on quitte. L'adolescent meurt bien plus facilement il ne croit pas qu'il soit mortel; il n'a goûté qu'à une partie de ce qui peut être offert à l'homme."
    Jean Grenier

  • 'Le voyage décrit par Grenier est un voyage dans l'imaginaire et l'invisible, une quête d'île en île, comme celle que Melville, avec d'autres moyens, a illustrée dans Mardi. L'animal jouit et meurt, l'homme s'émerveille et meurt. Où est le port ? Voilà la question qui résonne dans tout le livre.' Albert Camus.

  • Le gouvernement des Lettrés a interdit les écrans et décrété la lecture obligatoire. Face à cette tyrannie, les Zappeurs se révoltent : ces jeunes rebelles, adeptes de l'image, propagent un virus qui efface les mots des livres à mesure qu'ils sont lus. Seule Allis est capable d'identifier l'inventeur du virus et de trouver un antidote.

  • Des moutons de Polo, le berger, ont disparu. On accuse un loup mais la garde-chasse affirme que personne n'en a jamais vu dans la région. Pour éclairer ce mystère, Hercule décide de surveiller le troupeau une nuit entière...

  • L'art et la vie de Gérard Garouste sont peuplés de fantômes et de hantises. L'artiste livre ici, sans aucun fard, tous les tourments intimes qui ont façonné son parcours : la violence et l'antisémitisme de son père, la dyslexie, l'échec, la folie, la dépression, l'incompréhension.

    Nous entraînant au coeur des rouages de la création, cet entretien révèle un personnage à la franchise déconcertante, teintée d'humour et de tendresse. Garouste y décrit toutes les étapes de son art et les chocs heureux qui l'ont conduit à des choix décisifs. Autodidacte initié tout d'abord par l'art brut pratiqué par son oncle, réfractaire à l'enseignement des Beaux-Arts, il a emprunté une voie singulière, souvent à contre-courant. L'artiste désigne ses maîtres : Duchamp, en qui il découvre une radicalité indépassable, le Tintoret, le Greco, Zurbarán, Manet, De Chirico...

    Témoignant de ses découvertes et de ses engagements, il évoque aussi sa passion pour l'étude talmudique, sa conversion au judaïsme, ainsi que la création de La Source, association artistique dédiée aux enfants défavorisés.

  • Un ordinateur aussi sophistiqué que l'Omnia 3 peut-il tuer ? Logicielle, jeune inspectrice à la police scientifique, en doute. Pourtant, six victimes sont mortes devant leur inquiétante machine. Qu'ont-elles en commun si ce n'est d'avoir consulté un CD-Rom nommé La tour prends garde ? Avec son vieux complice l'inspecteur Germain et son bouillant collègue Max, Logicielle la bien-nommée mène une enquête à hauts risques et découvre une vengeance programmée post mortem.

  • Quand Jean-Luc Istin s'inspire d'un des textes de Robert E. Howard, le père de Conan, il nous livre un récit épique et intriguant !
    Antarya traverse une crise des plus graves depuis que la reine Nawell a perdu la raison. Lors d'une trahison de haut vol, elle fait exécuter ses soldats. L'orc Kronan, capitaine de sa garde en réchappe. Pour lui, celle qui dit se nommer Nawell est une usurpatrice et il compte bien le prouver mais aussi se venger. Et quand Kronan se venge, il trace toujours un sillon de sang sur son chemin.

  • Lorsque le rideau se lève sur l'actrice étendue à terre, un poignard dans le dos, le public croit que le meurtre fait partie de la mise en scène. Mais Matilda a bel et bien été assassinée... L'inspecteur Germain et sa jeune stagiaire Logicielle se lancent dans une enquête fertile en coups de théâtre avec pour décor le Théâtre du crime et pour suspects les différents protagonistes de la pièce, de l'auteur aux machinistes.

    De coup de théâtre en coup de théâtre, le lecteur participe à la « mise en scène » d'une tragédie policière dans la plus pure tradition du genre et de manière très percutante puisque l'auteur a choisi de raconter l'enquête sous forme de pièce de théâtre : découpage en actes, dialogues et indications de mise en scène. Christian Grenier a plongé son héroïne Logicielle, pour sa première investigation, dans un univers qu'il maîtrise à la perfection.

  • Marin, un copain des jumelles, a vu un fantôme dans l'école  ! C'est sans doute le mystérieux voleur qui s'introduit la nuit dans les classes et les bureaux... Mais Hercule, lui, ne croit pas aux fantômes, et il est bien décidé à démasquer l'intrus.

  • Thibault, le voisin des jumelles à la campagne, est très fier de son nouveau poulailler. Malheureusement un chapardeur nocturne vole ses oeufs, et même ses poules  ! Hercule propose à son ami Brutus le chien de veiller pour surprendre le voleur...
     

  • Tom et Zed, un robot doté d'une Intelligence Artificielle très élaborée, doivent assurer la protection de Liz, la célèbre chanteuse, lors d'un concert à Sydney. Mais Zed remarque vite des choses étranges.

  • Les vacances des jumelles dans le Périgord sont gâchées par la disparition de Brutus, le chien du jeune voisin Thibaut. Alors qu'Albane et Joyeuse tentent de consoler leur copain, leur chat Hercule découvre que Brutus a été enlevé. Le chien a un talent particulier,  c'est un chien truffier. A-t-il suscité la convoitise d'un chercheur de truffes ?

  • Hercule s'introduit dans le coffre d'une voiture pour porter secours à un énorme chien à tête de lion. Bichon a été enlevé car sa maîtresse est extrêmement riche ! Parvenu près d'un zoo, Hercule s'associe avec un lémurien pour piéger les ravisseurs...

  • Lola, la copine des jumelles, est une championne de gym. Alors qu'elles préparent un concours avec leurs camarades de classe, Hercule remarque des événements étranges dans le gymnase. Quelqu'un semble vouloir empêcher Lola de participer au concours  !
    Avec son voisin, le chien Diabolo, Hercule tente de démasquer le coupable.
     

  • Samie et Moïsa, les amies et voisines d'Hercule, ont disparu ! Pour en savoir plus, le chat policier part à la rencontre de Siam, la troisième des soeurs siamoises. Elle affirme que Samie et Moïsa ont été enlevées. Le soir même, ils sont témoins d'un nouvel enlèvement, organisé par un couple qui se déplace en fourgonnette. Pour retrouver ses amies, Hercule se laisse capturer volontairement...

  • Max, le père des jumelles, profite de vacances à la campagne pour mettre au point de nouveaux tours de magie. Le soir à la télévision, il voit le célèbre Magix réaliser les tours qu'il a inventés le matin même ! Coïncidence ou vol ? Hercule, qui a tout observé d'un oeil très attentif, mène son enquête...
     

  • Mme Bodin, une voisine des jumelles, a été cambriolée. Le voleur n'a laissé aucune trace et n'a commis aucune effraction. Logicielle et Max n'ont pas la moindre piste. Hercule mène sa propre enquête. Il remarque qu'une chatière ouvrant sur une terrasse a été démontée et devine que le voleur est passé par les toits.  Mais comment a-t-il pu s'introduire dans l'appartement ?

  • Logicielle a accepté une enquête sans précédent pour laquelle il lui faut évoluer dans l'univers virtuel d'un jeu fabuleux afin d'y découvrir le meurtrier de Cyrano de Bergerac à Paris en... 1655 ! Mais bientôt sa mission dérape. Les cadavres encombrent le réseau, piraté par une secte mystérieuse et dangereuse. Logicielle surfe en eaux de plus en plus troubles. Aucun doute, des assassins d'un nouveau genre rôdent sur le Net et ils sont bien de notre temps !

empty