ENS Éditions

  • En 1987, une équipe d'enquêteurs emmenée par Jean-Claude Passeron et Emmanuel Pedler a suivi les visiteurs du musée Granet d'Aix-en-Provence, chronomètre en main. L'objectif : mettre en évidence les ressorts sociaux du « temps donné aux tableaux ». C'est de cette étude originale que rend compte cet ouvrage initialement paru en 1991, et qui a été beaucoup plus souvent cité que véritablement lu. La réédition qu'en propose aujourd'hui la Bibliothèque idéale des sciences sociales est augmentée de plusieurs textes importants dans lesquels les deux sociologues ont poursuivi ces analyses sur la réception des oeuvres artistiques, à la fois dans le domaine pictural et dans le domaine musical. S'attachant à décrire et mesurer précisément les « pactes » de réception artistique qui se nouent ainsi entre les oeuvres et leurs publics, l'ensemble propose une approche centrée sur le sort réservé à des oeuvres singulières, qui se distingue des enquêtes sur la consommation culturelle encore aujourd'hui largement dominantes en sociologie de la culture.

  • Les controverses liées aux fondations des sciences sociales avaient pour enjeu de distinguer les arguments relevant d'une logique de la preuve ou d'une rhétorique de la persuasion. L'essor des sciences du langage et la redéfinition de la rhétorique fournissent aujourd'hui d'autres instruments pour mesurer le poids de l'énonciation dans les langages ordinaires ou scientifiques. Les études réunies ici visent à identifier les opérations caractéristiques de l'administration des preuves dans les sciences sociales.

empty