Armand Colin

  • Vous connaissez le kir  : composé d'un vin blanc sec de Bourgogne, l'aligoté, et de crème de cassis de Dijon, cet apéritif entré dans la langue universelle a fait le tour du monde. Un nom propre devenu nom commun, ayant sa place dans les dictionnaires et sur les cartes de restaurant. Car le chanoine Kir a vraiment existé  ! Jean-François Bazin nous raconte l'existence hors du commun de ce prêtre et homme politique, qui illustre un siècle de relations entre la société politique et la société religieuse. Incarnant la Résistance, il est élu maire de Dijon en 1945 à l'âge de 69 ans. Il s'agit, pense-t-on alors, d'un mandat de gratitude et d'estime. Mais à sa mort en 1968, il porte toujours l'écharpe tricolore sous sa soutane  ! Député dans le même temps, il est deux fois doyen de l'assemblée nationale. Don Camillo devenu Peppone, le dernier député en soutane de la République doit sa gloire à cet apéritif qu'il n'a pas inventé.

empty