Tempus Perrin

  • L'étonnante histoire de Jacques Pilhan, ce conseiller de l'ombre décédé en 1998, qui a façonné les relations de deux présidents, François Mitterrand et Jacques Chirac, avec les Français.
    Jacques Pilhan (1943-1998) était un homme de l'ombre. Mais tout en cultivant le goût du mystère et de la clandestinité, il a su se rendre indispensable à deux chefs d'Etat successifs : François Mitterrand en 1981 et 1988, puis Jacques Chirac en 1995. Pour élever la présidence de la République au-dessus de la mêlée, il a théorisé la rareté de la parole élyséenne. En retraçant le parcours de cet homme qui a révolutionné la communication politique en France, l'auteur nous fait entrer dans les coulisses du pouvoir. Il nous dévoile les mises en scène de certaines décisions, la préparation des émissions politiques ou encore le coaching des chefs de gouvernement et des ministres en vue. Car, de Lionel Jospin à Alain Jupé, en passant par Michel Rocard, Bernard Tapie ou Martine Aubry, toute une génération politique a fait appel aux services du " sorcier de l'Élysée ". A travers son portrait, c'est un aspect méconnu de l'histoire de la Ve République qui est révéléFrançois Bazin est le chef du service politique du Nouvel Observateur. Cet ouvrage a obtenu le prix du livre politique 2010." Dans la passionnante et talentueuse enquête qu'il a consacré à Jacques Pilhan, François Bazin rappelle une loi absolue édictée par cet alchimiste de la communication : " Parler quand on est impopulaire, c'est comme marcher dans les sables mouvants. Plus on s'agite, plus on s'enfonce " Le Monde " L'un des meilleurs livres politiques de ces dernières années." L'Express

empty