Ink book

  • Dans le Discours sur l'économie politique, Rousseau forme deux éléments essentiels de sa pensée politique: la notion de la volonté générale et la distinction entre souveraineté et gouvernement.
    Pourtant, la place centrale qui revient à cette oeuvre ne lui a pas été reconnue. D'abord publiée (en 1755) comme article de l'Encyclopédie, elle a longtemps été considérée comme marquée par l'influence de Diderot. Son objet, l'économie, semblait étranger aux préoccupations essentielles de Rousseau. Cette nouvelle édition, appuyée sur le brouillon manuscrit, éclaire la genèse du texte. Le commentaire proposé cherche à dégager l'unité et la spécificité de l'oeuvre : il analyse le processus d'invention de la volonté générale et l'émergence des problèmes décisifs liés à cette notion ; il restitue son sens à l'économie politique dans la pensée de Rousseau ; il situe son intervention, centrale parce que singulière, dans les débats de son temps.
    C'est sans doute ce qui fait aussi son intérêt présent : parce que l'administration des choses, à ses yeux, doit dépendre de celle des hommes, Rousseau lie les questions du patriotisme, de l'éducation publique à celles de la propriété ou de l'impôt. Il affirme clairement que l'économie doit être pensée sous la politique parce que l'égalité est la condition de la liberté.

  • En 1749, l'Académie de Dijon met au concours la question suivante : Si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les moeurs. Alors qu'il va rendre visite à Diderot prisonnier à Vincennes, Rousseau feuillette le Mercure de France qui publie la question : « Si jamais quelque chose a ressemblé à une inspiration subite, écrira-t-il plus tard, c'est le mouvement qui se fit en moi à cette lecture ; tout à coup, je me sens l'esprit ébloui de mille lumières ; des foules d'idées vives s'y présentèrent à la fois avec une force et une confusion qui me jeta dans un trouble inexprimable. » Ces lumières subites, Rousseau nous les donne à murir dans ce discours qui remporta le premier Prix de l'Académie et le fit connaître du public. On y discerne déjà tous ses talents d'orateur et de grand théoricien.

  • Depuis 1998, date de la parution du dernier volume de la magistrale Correspondance complète de Jean-Jacques Rousseau publiée par Ralph A. Leigh, deux décennies se sont écoulées, au cours desquelles la recherche rousseauiste n`a cessé de proliférer. Le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques est l`occasion de proposer une nouvelle version, plus abordable, sous une forme modern isée et actualisée, qui, en sept volumes, offrira la totalité des lettres de Rousseau lui-même. L`entreprise se donne pour objectifs de publier des lettres inédites ou inconnues, d`éditer les textes revus, pour la plupart, sur les originaux, d`identifier certains correspondants, de rectifier certaines dates, de mettre à jour l`annotation en tenant compte des travaux les plus récent s, tout en ne retenant que la correspondance privée soit 2412 lettres, et non les lettres destinées à la publication dans un périodique, et en ne tenant compte ni des "lettres fantômes" ni des lettres apocryphes. Le tome VII comporte un index cumulatif des noms propres et des noms de lieux ainsi qu`un dictionnaire des principaux correspondants. L`équipe éditoriale est composée de J ean-Daniel Candaux (Bibliothèque de Genève), Frédéric S. Eigeldinger (ancien professeur à l`Université de Neuchâtel) et RaymondTrousson (professeur émérite de l`Université Libre de Bruxelles).

  • Jean-Jacques Rousseau l'intégrale : OEuvres complètes, 93 titres avec illustrations et annexes enrichies (Format professionnel électronique © Ink Book édition). Nouv.

    C'est vrai que vers la fin de sa vie, Jean-Jacques Rousseau a donné l'impression d'être un homme détraqué. « Pourquoi a-t-il été presque détraqué ? nous dit l'historien Henri Guillemin, parce qu'il avait été un homme traqué ! » Traqué et haï pour ses idées au XVIIIe siècle, ses idées politiques et religieuses, son esprit critique de liberté et de modernité ; Rousseau dans sa vie de dément comme dans ses écrits de génie, incarnait l'essence même de ce que fut le siècle des Lumières.
    L'intégrale de Jean-Jacques Rousseau, relue, corrigée, mise en forme et enregistrée au Format professionnel électronique © Ink Book édition.
    Contenant :
    OEUVRE LITTÉRAIRE: Julie ou La Nouvelle Héloïse o Les amours de Milord Édouard Bomston o Observations
    OEUVRE PHILOSOPHIQUE ET POLITIQUE : Les Sciences et les Arts o Lettre à M. l'abbé Raynal o Lettre à M. Grimm o Réponse au roi de Pologne o Réponse à M. Bordes o Lettre sur une nouvelle réfutation de son discours o Résumé de la querelle. L'inégalité parmi les hommes o Lettre à M. Philopolis o La vertu nécessaire aux héros o Oraison funèbre du duc d'Orléans o Lettre à d'Alembert sur les spectacles o Réponse à une lettre anonyme o Apologie du Théâtre o De l'imitation théâtrale o Essai sur l'origine des langues o Lettre sur la vertu o Lettres morales o Émile ou de l'éducation o Émile et Sophie ou Les solitaires o Lettre à Mgr de Beaumont o Discours sur l'économie politique o Du Contrat social ou Essai sur la forme de la république o Du contrat social ou Principes du droit politique o Considérations sur le gouvernement de Pologne o Lettres à M. Buttafoco sur la législation de la Corse o Jugement sur la Paix perpétuelle o Extrait du Projet de Paix perpétuelle o Jugement sur la Polysynodie o Lettres écrites de la montagne.
    BOTANIQUE : Lettres sur la botanique o Fragments pour un dictionnaire des termes d'usage en botanique o Planches sur la botanique
    MÉLANGES OU LITTÉRATURE VARIÉE :
    Mémoire à Mgr le gouverneur de Savoie o Traduction de l'ode de Jean Puthod o Réponse au mémoire anonyme o Projet pour l'éducation de M. de Sainte-Marie o Mémoire à M. Boudet o La persifleur o Traduction du premier livre de l'histoire de Tacite o Traduction de l'Apocolokintosis o La Reine fantasque o Les amours de Claire et de Marcellin o Le Petit Savoyard ou La vie de Claude Noyer o Notes en réfutation de l'ouvrage d'Helvétius o Le lévite d'Éphraïm o Lettres à Sara o Vision de Pierre de la Montagne o Olinde et Sophronie o Narcisse ou l'amant de lui-même o Les prisonniers de guerre o L'engagement téméraire o Courts fragments de Lucrèce o Mélanges en vers
    ÉCRITS SUR LA MUSIQUE : Projet concernant de nouveaux signes pour la musique o Dissertation sur la musique moderne o Pièces diverses o Lettre sur la musique française o Lettre d'un symphoniste de l'académie royale de musique o Examen de deux principes avancés par M. Rameau o Lettre à M. Burney sur la musique o Extrait d'une réponse du petit faiseur à son prête-nom o Sur la musique militaire o Lettre à M. Grimm o Fragments d'Iphis o La découverte du Nouveau Monde o Les Muses galantes o Airs principaux du Devin du village o Note du journal encyclopédique o Pygmalion o Choix de romances o Dictionnaire de musique.
    MÉMOIRES : Les Confessions o Déclarations relatives à M. le pasteur Vernes o Lettres à M. de Malesherbes o Les Rêveries du promeneur solitaire o Écrits en forme de circulaire o Rousseau Juge de Jean-Jacques
    CORRESPONDANCE : près de 1000 lettres.
    ANNEXES : Recueil d'estampes o Du gouvernement de Genève (d'Alembert) o Extrait des registres sur l'Encyclopédie o Lettre à M. Rousseau, citoyen de Genève (d'Alembert) o Arrêt de la cour de Parlemento Polysynodie de l'abbé de Saint-Pierre o Lettres élémentaires sur la botanique (William Martyn) o Examen des Confessions (M. Musset-Pathay) o Biographie o Précis des circonstances de la vie de J. J. Rousseau (M. Musset-Pathay) o Essai sur la vie et le caractère de J.J. Rousseau (G. Morin)

empty