• Lorsqu'un des meilleurs journalistes français s'entretient à bâtons rompus avec un des plus grands avocats du barreau parisien, la discussion prend souvent un tour inattendu. Qui juge vraiment en cour d'assises ? Les jurés, le président, les journalistes ? Quel est le rôle d'un magistrat instructeur ? Une enquête de police peut-elle réellement influencer une décision de justice ? Quel est le rôle d'un avocat : doit-il prendre parti, peut-il défendre des criminels éhontés sans se compromettre ? Tout au long de ce voyage on découvre avec rage ou avec dépit que la justice est aussi une institution humaine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Sans moi, vous ne pouvez rien faire » nous dit Jésus (Jn, 5,5). Cette parole s'adresse également aux couples et aux familles. En transmettant avec beaucoup de clarté le trésor de l'Écriture et de l'enseignement de l'Église, le père Louis Pelletier explique ici comment toutes les réalités de la vie conjugale et familiale sont concernées par cet appel du Christ à s'unir à Lui.
    « Comme pour une ascension à haute altitude, la lecture de ces pages nous entraîne pas à pas dans un cheminement de transformation spirituelle et humaine à l'école du Christ.»Père Louis de Raynal, Aumônier national des Équipes Notre-Dame
    Le père Louis Pelletier (1960-2015) du diocèse de Paris, prêtre hors du commun, a touché le coeur de milliers de personnes par ses enseignements et son accompagnement spirituel.

  • Le père Louis Pelletier nous invite à une rencontre personnelle et intime avec Jésus. En nous enracinant dans le Christ, notre vie intérieure d'enfants de Dieu devient semblable à la sienne, nous grandissons harmonieusement et portons des fruits d'amour.À l'école du Christ est à la fois théologique et spirituel, concret et facile à lire : nous sommes saisis dans toutes les dimensions de notre vie. Nourri des Saintes Écritures et de l'enseignement de l'Église, le père Louis Pelletier nous offre une oeuvre majeure pour notre conversion et la nouvelle évangélisation.
    « Le père Louis Pelletier désirait transmettre l'insondable mystère du Christ. Tel est l'objet de cet ouvrage : former le coeur et l'intelligence des baptisés afin qu'ils puissent témoigner du Christ devant les hommes. Puisse À l'école du Christ contribuer à nous enraciner dans le Christ , pour la gloire de Dieu et le salut du monde. »Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris
    À l'école du Christ comprend trois volumes :?? Volume 1 : S'ouvrir au Père?? Volume 2 : S'enraciner dans le Christ?? Volume 3 : Vivre dans l'Esprit SaintSe nourrir et vivre de la sagesse de Dieu !
    Le père Louis Pelletier (1960-2015) a été enseignant à l'École cathédrale de Paris, aumônier d'hôpital, vicaire, accompagnateur spirituel et confesseur recherché. La richesse de son ministère nourrit À l'école du Christ, dernière oeuvre de sa vie.

  • Comment parvenir à la maturité en suivant la Sagesse incarnée ? Dans notre temps d'immédiateté, cet appel est le plus essentiel d'une vie chrétienne, le but de chacun : vivre la plénitude de notre être donnée par le Christ.Le père Louis Pelletier nous trace, avec une grande connaissance des coeurs, un chemin nourri des Écritures et de la Tradition. Laissons-nous conduire par ce prêtre ardent et sûr, un vrai maître spirituel pour notre époque.« Le père Louis Pelletier s'est laissé former intérieurement, et c'est la lente distillation de son existence qu'il a offerte fraternellement à ceux qui venaient à lui. »Éric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de ParisLe père Louis Pelletier (1960-2015) du diocèse de Paris, prêtre hors du commun, a touché le coeur de milliers de personnes par ses enseignements et son accompagnement spirituel.

  • " Cathos de gauche " : l'expression s'est imposée dans la seconde moitié du XXe siècle pour désigner un monde de militants et de " clercs ", d'organes de presse et de mouvements, laïques ou religieux, dont la contribution politique, sociale, culturelle et intellectuelle à l'histoire de la France de l'après-guerre apparaît souvent oubliée.
    Cet ouvrage retrace pour la première fois l'aventure des " chrétiens de gauche ", comme on devrait appeler plus justement les catholiques et les protestants de cette mouvance. Contre une Église catholique jusque-là massivement portée à droite et une Église protestante embourgeoisée, ils voulaient, au nom de leur foi, s'engager dans la Cité et peser sur la politique tout en changeant le visage de leurs Églises. Décolonisation, syndicalisme, autogestion, féminisme, tiers-mondisme... : ils ont été de toutes les luttes, et souvent même à l'avant-garde de la contestation. Beaucoup engagèrent un dialogue exigeant avec la tradition marxiste. Après le concile Vatican II et Mai 68, certains furent même tentés par la révolution dans la société et dans leurs Églises. Leur contribution à la rénovation de la gauche socialiste puis à l'élection de François Mitterrand en 1981 fut ensuite décisive.
    Mais la réforme de l'Église catholique n'est-elle pas devenue restauration sous Jean-Paul II puis Benoît XVI ? Et la victoire de la gauche en 1981 n'a-t-elle pas sonné l'heure du déclin politique de la gauche chrétienne ? Que reste-t-il aujourd'hui de ses combats et des idéaux qu'elle entendait porter ? Au-delà d'une parenthèse utopique, c'est l'évolution du rapport entre le politique et le religieux, à l'épreuve de la sécularisation de la société française, que cette histoire éclaire.
    Réunis autour de Denis Pelletier, historien, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (EPHE), et de Jean-Louis Schlegel, sociologue des religions, membre du comité de direction de la revue Esprit, treize des meilleurs spécialistes de cette histoire ont contribué à l'ouvrage.

  • Qui suis-je ? Quel est le sens de ma vie ? Comment vivre ? À ces questions fondamentales, l'Église catholique répond par l'annonce cette bonne nouvelle : Dieu nous aime et nous a créés pour que nous partagions sa vie divine.Avec À l'école du Christ, le père Louis Pelletier rend la révélation intelligible dans sa beauté et sa cohérence.Il touche les coeurs en conduisant au Christ par sa parole claire et vivante. Il nous accompagne dans un chemin de conversion concrète, qui tient compte des difficultés actuelles et unifie nos vies.
    « L'enseignement de la foi et celui de la conversion de notre coeur constituent un seul et même chemin de vie. Le Père Pelletier aspirait à vivre et à transmettre - car on ne donne que ce que l'on porte en soi - cette unification progressive de toutes nos facultés de mémoire, d'intelligence et de volonté comme une éducation à l'amour. »Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris
    À l'école du Christ comprend trois volumes :Volume 1 : S'ouvrir au PèreVolume 2 : S'enraciner dans le ChristVolume 3 : Vivre dans l'Esprit Saint
    Le Père Louis Pelletier (1960-2015) a été enseignant à l'École Cathédrale de Paris pendant 15 ans. Il a accompagné spirituellement tant de personnes d'horizons différents. Les conversions ont été extrêmement nombreuses, car il touchait les intelligences et les coeurs. Il a consacré les dernières années de sa vie à la rédaction d'À l'école du Christ.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les joueurs se divisent en deux camps : le camp des chats et celui des souris.
    On tire au sort dans chaque camp pour désigner un chat et une souris.
    Cela fait, on plante en terre, au milieu de l'espace dont on dispose, un piquet auquel on attache deux cordes, longues l'une de 3 mètres, l'autre de 5 mètres. Puis, après avoir bandé les yeux au chat et à la souris, on donne au chat l'extrémité de la grande corde, et à la souris l'extrémité de la petite.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Peu importe l'époque, l'alcool est présent dans nos sociétés. En Gaspésie, on en retrouve des traces il y a fort longtemps. C'est pourquoi le numéro de décembre-mars « Histoires enivrantes » du Magazine Gaspésie est consacré à ce sujet. Des « bootleggers » aux différentes facettes de la contrebande en passant par les liens entre l'histoire du rhum et le commerce de la morue ou l'époque où l'alcool doit être commandé par la poste, ce numéro révèle certaines informations rarement dévoilées ou publiées. Voyez également comment le clergé réagit devant l'ivrognerie, plus particulièrement dans la Baie-des-Chaleurs, et comment Métis applique la tempérance jusque dans les hôtels. En prime : une nouvelle littéraire originale et deux recettes de « bagosse » sont proposées. Dans les chroniques, rencontrez le dévouement d'Alexandre Cyr, la bonté du père Watier, celle de Camille-Eugène Pouliot, le courage d'Angela Boulay et le parcours militaire de Russell Miller.

  • Le dossier de ce numéro, dirigé par Michel Nareau et Jacques Pelletier, et comprenant des articles de Julien Desrochers, de Jimmy Thibeault, de Daniel Laforest, de François Ouellet et de Robert Dion, tente une première exploration collective de l'oeuvre foisonnante de Louis Hamelin. En plus de ces articles de fond, le dossier propose trois incontournables pour le chercheur en littérature contemporaine québécoise : un entretien avec l'auteur, un texte inédit et une bibliographie actualisée incluant tant l'oeuvre de Louis Hamelin que les articles qui en traitent. Aussi au sommaire de ce numéro, une étude de Louise-Hélène Filion sur la perception polémique de l'Autre dans Ça va aller de Catherine Mavrikakis et un essai de Jonathan Livernois à propos du livre de Jean Larose, Essais de littérature appliquée et de celui d'André Langevin, Cet étranger parmi nous.

  • En 1761, le gouverneur Murray concède la seigneurie de Mount Murray à l'un de ses officiers écossais, Malcom Fraser. Il aura fallu attendre l'avènement du régime britannique pour que cette importante partie du comté de Charlevoix, allant de La Malbaie jusqu'à Saint-Siméon, connaisse un peuplement et un développement stable.
    Avec l'arrivée des colons, on assiste à l'implantation des moulins à scie et à farine, à l'essor de la navigation et des pêcheries, à la création de paroisses, du service postal et des cours de justice ainsi qu'à l'entrée en scène du commerce du bois d'oeuvre. Toutes ces activités jalonnent l'émergence d'une communauté humaine dynamique et pittoresque.
    Lors de l'ouverture du Saguenay et de la Côte Nord à l'industrialisation et au peuplement, les gens de la seigneurie et de La Malbaie prennent l'Initiative de créer, en quelques années seulement, de nouveaux villages et de nouveaux débouchés commerciaux, participant ainsi au rayonnement de leur région.
    Louis Pelletier raconte cette épopée terrestre où, entre 1761 et 1860, quelques individus courageux et déterminés font reculer les limites d'un pays.

    D'abord enseignant dans les collèges classiques, Louis Pelletier a fait carrière au ministère de l'Éducation du Québec et à l'Institut national de la recherche scientifique, ainsi qu'à l'Université du Québec, comme sociologue, agent de recherche, directeur de recherche, directeur général et administrateur. Il s'est toujours intéressé à l'histoire, notamment à celle du comté de Charlevoix où son grand père avait jadis bâti une maison d'été que la famille occupe depuis.

empty