• Pour comprendre et interpréter le Tarot, il faut savoir que ce n'est pas un jeu comme les autres... Il s'agit d'une démarche personnelle que chacun peut réaliser à son propre rythme. Reconnu mondialement, le Tarot de Marseille demande un apprentissage de base afin que se précisent les réponses aux questions qu'on lui pose, et c'est ce que vous offre ce guide. Après une présentation claire et précise des 22 arcanes majeurs et de leur symbolisme, vous irez de découverte en découverte vers la compréhension de votre destin.
    Si vous faites confiance au Tarot en décodant son message, il vous donnera un conseil, vous prédira une issue ou vous indiquera une orientation à prendre. Il deviendra le compagnon et le soutien dont vous avez besoin dans les moments difficiles, mais aussi une source d'encouragement dans la vie au quotidien.

  • Le bonheur d'un couple s'équilibre autour de trois axes : la sexualité, l'amour, la spiritualité. Dans le cadre de cet ensemble harmonieux, ce livre, synthèse simple, réaliste et directe, ose évoquer, sans fausse pudeur, l'un des problèmes majeurs de la vie en réconciliant la chair et l'esprit.

  • Après la Seconde Révolution française de 2042, la France a été
    renommée "Les États-Unis de France" et sa capitale "Paris-Plage".
    C'est dans cet univers futuriste fait de violence et d'excès que vit
    BIG G, Gérard pour les intimes, un vétéran des S.C.E.U.F (Super
    commandos des États-Unis de France). Ce dernier aimerait profiter
    d'une vie "normale" dans la capitale Paris-Plage mais le destin
    semble s'acharner sur lui. Quoi qu'il fasse, il se retrouve, toujours
    malgré lui, au mauvais endroit au mauvais moment. Heureusement, ses
    capacités physiques hors normes et son entraînement militaire lui
    permettent à chaque fois de se sortir de ces mauvais pas.

  • « Nous, jeunes chrétiens, prenons la parole.
    Face aux évolutions rapides auxquelles le monde se trouve confronté, une partie des croyants, récemment remobilisés dans les rangs de la Manif pour tous et de Sens commun, sont tentés de jouer la carte de la méfiance et d'ériger le catholicisme en rempart contre la modernité. Nous nous y refusons.
    Au contraire, nous attestons d'un christianisme plongé dans le monde, qui entre en dialogue avec la diversité des expériences spirituelles de nos contemporains. Alors que la question des rapports entre le politique et le religieux surgit de nouveau, nous avons la conviction que notre foi peut apporter un souffle éminemment positif à la vie en commun, qui rompe avec tout surplomb moralisateur.
    Loin d'être une assurance tous risques, la quête de Dieu nous jette sur les routes. Témoins des injustices qui défigurent le monde, nous estimons qu'il est urgent d'agir vigoureusement contre la montée des inégalités économiques, le délitement des liens sociaux et la dégradation continue des écosystèmes. Le moment est venu de mettre en oeuvre un projet commun ambitieux, dans lequel les traditions spirituelles ont chacune un rôle essentiel à jouer : le libre développement de chacun sur une Terre habitable pour tous. »

    Pierre-Louis Choquet, Anne Guillard et Jean-Victor Elie sont respectivement doctorant en géographie à l'université d'Oxford, doctorante en philosophie politique et théologie à Sciences Po et à l'université de Genève, et étudiant en master d'histoire religieuse à l'École pratique des hautes études.

  • Cet ouvrage historique a une dimension actuelle : la psychiatrie périnatale qui en est l'héritière. Le lien que l'auteur fait entre la folie puerpérale et l'influence d'un état particulier des fonctions génitales doit être élargi aujourd'hui à celui de la découverte freudienne de la sexualité infantile.

  • Fils d'un père Agent décisionnaire de l'Etat et d'une mère « Ménagère-Cultivatrice », tous deux de confession catholique, Louis-Victor Bekima, auteur de ce chef-d'oeuvre intitulé « Chacun ses rêves et son destin », est né le 11 février 1961 à la maternité de l'Hôpital Central de Nkongsamba. Issu de famille très modeste et malgré une enfance pas facile, Louis-Victor grandira dans un environnement empreint de bonheur et de joie de vivre. Il mènera ses études primaires à l'Ecole Publique Groupe II du « Plateau », ses études secondaires au collège Sainte Jeanne-d'Arc à Nkongsamba, et au Collège du Levant à Douala où il obtient son Baccalauréat D. Ensuite, il poursuivra ses études supérieures à l'Université de Yaoundé et à l'Institut des Techniques Agricoles du Centre Universitaire de Dschang où il obtiendra tout à son honneur, son Diplôme des Ingénieurs des Travaux Agricoles. Il est intégré dans l'administration camerounaise par le biais du Ministère de l'Agriculture. Il est affecté comme stagiaire en vulgarisation agricole dans l'Arrondissement de Sangmélima, Département du Dja-et-Lobo. Au terme de deux ans de stage, il est nommé comme Délégué d'Arrondissement d'Agriculture de Meyomessala avec résidence à Mvomeka'a, chez le Chef de l'Etat Son Excellence Paul Biya. Ayant idéalement commencé son service dans la Fonction publique, Louis-Victor va connaître une carrière difficile au point où il verra une partie de ses rêves et de ses espoirs fondrent comme neige au soleil. Mais, il ne va pas baisser les bras pour autant. Il va continuer à travailler tout en se formant. Ainsi, de 1998 à 2005, il obtiendra brillamment son Diplôme d'Etudes Spécialisées (DESS) en Sciences de l'Environnement à l'Université de Yaoundé I et quelques années plus tard, à l'étranger, deux certificats dans le domaine de la gestion de l'environnement et du développement durable. Il finira sa carrière comme Délégué Départemental de l'Environnement. Sur le plan conjugal, Louis-Victor est marié à Bekang SEN Marthe Solange. Il est père de cinq enfants dont Bekima Epety Marthe Yéléna, Bekima Bi Bekima Yvan Alvarez, Bekima Bekang Gilles Ghislain, Bekima Elong Cindy Mirka et Bekima Piya Simon Pierre.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Par une de ces douces matinées qui font de septembre un des mois les plus charmants de l'année, deux jeunes gens, lestés d'un excellent déjeuner, le cigare aux lèvres, le fusil sur l'épaule, la gibecière au côté, sortaient du délicieux village de Saulty, situé dans les environs de Doullens. Ils prirent d'un pas nonchalant, peu menaçant pour le gibier local, un étroit sentier qui serpentait entre un petit bois et la rivière.L'un d'eux, Léon Mervel, était un beau garçon de vingt-cinq à vingt-six ans.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • 1788-1801.
    Mes premières années. - Séjour à Caen, à Fribourg, à Londres, à Altona. - Voyage de Hambourg à Lisbonne. - Entrée au service militaire.
    Louis-Pierre-Jules-César de Rochechouart, colonel du régiment d'Armagnac-infanterie, épousa, en 1775, Élisabeth-Armide Durey de Morsan. De cette union naquirent :
    1° Victor, né en 1776, mort à Port-au-Prince en 1802 ;
    2° Philippe, né en 1779, mort en 1791 ;
    3° Louis, né en 1782, tué à Brienne en 1814 ;
    4° Cornélie, née en 1784, morte en 1794 ;
    5° Moi, Louis-Victor-Léon, né le 14 septembre 1788.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Sénégal-France-Sénégal... La trajectoire de Bruno Victor Louis d'Erneville décrit un cercle et semble suggérer un retour aux sources pour ce Sénégalais qui a construit son existence (d'homme, professionnelle) sur le sol français. Ce retour ne doit pourtant pas être entendu comme une régression ou une réimmersion dans le passé, mais comme l'occasion de poser les pierres fondatrices d'une Afrique qui compte enfin. Peut-être faudrait-il même parler de nouveau départ... Mais, pourquoi ce choix alors qu'au moment de quitter sa patrie et les siens pour ses études l'auteur n'envisageait pas d'y faire sa vie? Pourquoi revenir quand tout témoignait d'une installation réussie? Une problématique que s'emploie à résoudre cette relation de la construction d'une personnalité volontaire et engagée. Plutôt que réussir, Bruno Victor Louis d'Erneville voulait trouver le sens de sa vie... Et celui-ci n'était pas lié à la France, mais bien au pays de son enfance et de sa jeunesse, dans ce Sénégal qui a attiré ses ancêtres et dont il souhaite nourrir, à sa façon, le développement. Une quête de soi, intimement attaché à ce territoire, et au-delà au continent africain, qui se lit implicitement, presque pudiquement, au cours d'une autobiographie qui, d'entrée de jeu, fait le pari d'une Afrique prospère, placée à égalité des autres pôles de puissance.

  • Paroles en résonance avec notre Être intérieur. Paroles simples, paroles fortes, paroles vraies. Paroles dérangeantes parfois au premier abord, mais combien initiatiques pour le chercheur désireux d'accéder au monde des causes. Grâce à ces quelques phrases souvent teintées d'humour, le voile de l'illusion se déchire et fait place à la sérénité active, commencement de la lucidité, de la liberté et de la sagesse.

empty