FeniXX réédition numérique (Fixot)

  • Tu n'as pas trouvé de place dans un asile de nuit. Tu rôdes, guignol givré. Tu as faim car aujourd'hui le pain n'est plus ce qu'il était. La baguette industrielle gèle dans les poubelles. Tu te parles à toi-même. Ta carne est bloquée, tocante morte, arrêtée à quelques heures de ton enfance. Seuls brûlent assidûment tes yeux, ensablés de fatigue, aveuglés par l'instinct ultime d'une bête anonyme qui s'insurge en toi et te jette les pas l'un devant l'autre en direction d'un matin de nulle part.

  • Extrait : « Il y a des tragédies qui font la une des journaux. Des drames en promotion exceptionnelle, produits pilotes dans ces grandes surfaces de la scoumoune que sont les villes. Et d'autres qui resteront à jamais enfouies dans le tiroir du bas d'une armoire bancroche et dans la mémoire ébréchée d'un môme. Au fond d'une chambre d'hôtel à péripéties variables, du côté du canal Saint-Martin...  »

empty