• Toutes les médecines traditionnelles savent que les plantes ont des vertus thérapeutiques. Quoique enseignée dans les facultés de pharmacie et faisant donc partie intégrante du savoir médical en France, la phytothérapie est pourtant contestée : son efficacité ne serait pas scientifiquement prouvée. C'est faire fi d'une masse impressionnante de travaux scientifiques qui ont formellement établi les propriétés des plantes et de leurs composants. À l'heure où il apparaît indispensable - pour des raisons de santé autant que pour des raisons écologiques - de recourir à des méthodes biologiques et durables, les plantes médicinales et la richesse biologique qu'elles recèlent suscitent un intérêt renouvelé. C'est dire si la phytothérapie, et son développement sous la forme de l'aromathérapie, n'a pas vocation à rester dans le territoire de la médecine complémentaire, où l'industrie pharmaceutique, pour des raisons économiques évidentes, s'emploie régulièrement à la cantonner.

  • Le prix du pardon

    Jean-Michel Morel

    • Stock
    • 19 Avril 2006

    1890. New York. Louis Morghana a dix ans. Sa mère s'allie au mouvement de grève de l'usine où elle travaille. Son père, parce qu'il est flic, ne veut pas ternir l'honneur de sa femme en l'emprisonnant. Il s'enfuit dans l'Ouest avec Louis mais succombe dans des circonstances dramatiques. De ce point de départ tragique naît une palpitante aventure où le jeune garçon, élevé par un Indien, apprend à devenir trappeur, à suivre n'importe quelle piste et à se défendre dans n'importe quelles circonstances. Il apprend à tuer pour sauver sa peau. En quête de ses origines, il parcourt le Mexique, devient garde du corps dans les premiers studios hollywoodiens, puis modèle de Picasso dans le Paris des anarchistes, combattant aux côtés des Irlandais en 1916, soldat dans la guerre des tranchées en Argonne, prisonnier au bagne de Cayenne... Mais le souvenir de sa mère le hante.

    Tout au long de cette formidable odyssée, on découvre un personnage fort, taciturne, violent et droit, qui n'est influencé par aucune pensée, et ne se laisse distraire par aucune femme. Et pourtant, doté d'une loyauté infaillible, il n'aura de cesse de retrouver sa mère. Le pardon est à ce prix.

  • Cette 31e édition intègre les nouvelles dispositions votées dans la loi de finances pour 2020 et principalement :suppression progressive de la taxe d'habitation pour les contribuables qui n'en ont pas encore bénéficié ;baisse de l'impôt à compter des revenus de 2020 ;ajustement du taux du prélèvement à la source ou des acomptes dès janvier 2020 pour tenir compte de cette baisse ;nouvelle réforme du crédit d'impôt pour la transition énergétique ;nouveau critère de domiciliation pour certains dirigeants d'entreprises ;fiscalisation de certains produits pour les bons ou contrats d'assurance-vie souscrits avant le 1er janvier 1983 ;aménagements des dispositifs Pinel, Denormandie et Cosse. Elle comporte également, en annexes, un commentaire détaillé des nouveaux dispositifs de la loi Pacte en matière d'épargne salariale et d'épargne retraite. Pour faciliter la compréhension des mécanismes fiscaux, plus de 100 études, sous les rubriques « Le coin du banquier », sont mises à la disposition du lecteur.

  •  
     
    La presse a connu plus de changements ces soixante dernières années qu'en six cents ans. Elle est passée en accéléré du plomb au digital. L'information est devenue immédiate. Cette révolution de l'instantanéité a profondément modifié la façon dont les journalistes travaillent, mais surtout elle a totalement bousculé les habitudes du public. Le paysage ne cesse de se transformer sous nos yeux  : en un quart de siècle, nous avons vu apparaître les sites fixes, puis les smartphones, la vidéo en ligne, les réseaux sociaux et maintenant l'intelligence artificielle.
    On a pu mesurer avec la crise des Gilets jaunes, l'ampleur de la révolution en cours. Facebook a permis au mouvement d'émerger et de donner la parole à ceux qui ne l'avaient jamais eue. Une sorte de nuit du 4  août durant laquelle les journalistes ont perdu une part de leur privilège d'informer. Mais les réseaux sociaux ont aussi été un vecteur de propagation des fake news et de l'hystérisation du débat politique.
    L'issue de cette révolution est bien incertaine. Assistera-t-on à la victoire de l'écran comme nouveau support de l'écrit  ? La presse papier est-elle condamnée  ? Quels titres survivront dans la tempête  ? L'histoire est en marche.
    C'est l'histoire de cet incroyable big bang que vous racontent de l'intérieur Francis Morel, patron de presse, au Figaro, aux Échos puis au Parisien et Jean-Michel Salvator, qui a appartenu aux directions des rédactions d'Europe  1, du Figaro et de BFMTV.

empty