• Pourquoi est-il si difficile de communiquer avec nos semblables ? Ces nouvelles taquinent l'absurde et la dérision, et illustrent avec humour ces questions.

  • Un jeune cadre humilie son président et obtient une augmentation, un dentiste avoue son amour par roulette interposée, un concours de licenciements est lancé entre P.-D.G...
    À travers ces nouvelles empreintes d'humour absurde et de dérision, Jean-Pierre About décortique avec légèreté les arcanes du pouvoir, qu'il soit exercé dans les sphères professionnelle, personnelle ou encore amoureuse.
    Après avoir été Directeur général d'Air Inter, Jean-Pierre About s'est consacré à l'écriture de pièces de théâtre, de romans et de nouvelles. On citera « Transferts » (Théâtre Montparnasse, 2001), « Le manège du pouvoir » (Théâtre 14, 2003), « Les Ambitieux » (Théâtre 14, 2015, puis Théâtre Le Splendid, 2015), « La vengeance du mort » (Éditions du Panthéon, 2019).

  •    Vous les connaissez l'un et l'autre. Ce sont eux qui, avec d'autres «baroudeurs» de TF1, vous apportent des nouvelles du front, Liban, Somalie, Kosovo, Afghanistan et dernièrement Jordanie et Irak.   Les grands reporters de guerre connaissent la peur, la solitude, l'horreur quotidienne, le mal du pays. Et pourtant, c'est un métier que Jean-Pierre About et Nahida Nakad aiment passionnément.   Ce journal de guerre à deux voix commence avec la mort de Patrick Bourrat au Koweït et se termine avec l'arrestation de Saddam Hussein par des soldats américains près de Tikrit. Entre les deux, une guerre des nerfs, vue des coulisses, avec son cortège de manipulations, de censure, de corruption, puis une guerre tout court, sous les missiles et les bombes. Jean-Pierre About à Bagdad, dans la «tanière du tyran», un des rares journalistes de télévision à avoir couvert sur place et en direct les bombardements, et Nahida Nakad à Amman, témoin de la montée du sentiment anti-occidental dans cette poudrière qu'était alors devenue la Jordanie.     Collègues à TF1, Jean-Pierre et Nahida sont mari et femme à la ville, et les parents d'un petit Alexandre qui est au centre de leurs préoccupations, même et surtout quand ils risquent leur vie. Cette chronique, pleine d'anecdotes dramatiques ou tragi-comiques, est aussi l'occasion pour ces deux journalistes de s'interroger sur leur métier, sur les risques qu'ils prennent et leur responsabilité de parents, et sur cette étrange drogue qu'est devenue pour eux la guerre.

empty