• Deux mille ou deux milles ? Inclus ou incluse ? Tord ou tort ? Pour être crédible, mieux vaut éviter les fautes ! Mais entre le manque de temps et des règles de français soporifiques, où trouver la solution ? Dans ce guide malin, bien sûr ! Ultra-simple et concret, ce livre propose : Un ton décontracté pour un apprentissage ludique. Des règles expliquées simplement, qui vont à l'essentiel. Des bonnes astuces et des « mémos malins » pour tout retenir sans effort. Inclus : des exercices corrigés à télécharger pour être sûr d'avoir tout compris.

  • L'herbier

    Jean-Pierre Colin

    Pour l'herbier, Jean-Paul Colin a eu bien raison de se jeter dans les eaux bouillonnantes de la mémoire, de lui faire éperdument confiance et la laisser, source parfaite, rafraîchir tous ses souvenirs ramenés à la surface. Lui permettre de les charrier, les caresser, les façonner aussi pour en faire une autobiographie-fiction ou l'inverse. Peu importe la réalité évanescente des fruits qui tomberont d'un arbre décrit maigre et haut, mal poussé, pas épanoui, pas majestueux, pourvu que celle-ci rosisse à nouveau quelques joues, sèche quelques larmes parlant d'un fils qui parle des ses parents, de ses grands-parents, de ses oncles, tantes, cousines et amis. Sans oublier l'espoir incrédule des retrouvailles au-dessus de l'humus. Un brin de Pergaud pour l'écureuil et les noisettes du grenier, de Balzac pour l'opulence rance des salons bourgeois, de Chateaubriand pour Eugénie qui se glisse frileusement sous la pierre plate, de Proust pour le froufroutement des robes, de Baudelaire au bras d'une coquette maigre aux airs extravagants pour les ballets involontaires, dans le champ d'épis dorés de Jean-Paul Colin, seul maître de cette peinture du temps et des saisons, des âmes... dont le talent est de rapprocher le coeur des mains. « Le fils va renouer le dialogue avec les meubles de son jeune âge, avec les tableaux qu'il dévisageait dans ses jours de fièvre, jusqu'au vertige. Il comprend seulement alors à quel point ce décor, qui a voyagé dans le monde presque entier, a toujours fait partie de lui-même, à son insu. Il passe des nuits délicieuses et apaisantes dans cette maison morte, où ne vit plus que l'essentiel. Il a remis en marche la pendule qui sonnait jadis l'heure des petits bonheurs... »

  • Ce guide pas-à-pas propose une pédagogie vivante pour maîtriser les bases de la langue française et éviter les erreurs les plus courantes.

    Il s'appuie sur un parcours progressif de 10 journées, chacune complétant les apports de la précédente dans les domaines de la grammaire, la conjugaison, l'orthographe et le vocabulaire. Complet, il fournit de nombreux outils pour aider le lecteur à retenir les règles et à les mettre en pratique :


    Des anecdotes historiques Des exemples littéraires Des exercices ludiques

  • Errances

    Jean-Pierre Colin

    Jean-Paul Colin nous invite à le suivre dans ses Errances, récits de voyage qu'il nous propose comme de brefs romans vrais. Franchir avec lui le temps comme l'espace à travers la France, en vélo, en voiture, en car. Peu importe le véhicule, l'ivresse est la même. Découvrir le banc de la rêverie, Fleurines, La Nonette, Chantilly, Senlis, des Saints bien intentionnés, Firmin, Léonard, Mortefontaine, l'Allemagne, la Roumanie, le Jura en passant par Bagdad. Découvrir aussi que « les paysages gardent les souvenirs », que « l'on peut voir avec les pieds », que Jean-Paul ne manque pas d'humour tandis que Colin rend hommage à Flaubert, Rousseau, Nerval... Et que l'on va hésiter entre « l'exquise solitude » ou « la plénitude offerte par les sites parcourus ». Jean-Paul Colin dévoile ses pensées, ouvre son carnet de route, et nous transporte, malgré lui, malgré son humilité, comme seuls les poètes savent le faire.
    Grâce à leur talent et au sien, Jean-Paul Colin compose pour nous les paysages « à coups de reflets et de senteurs » que l'on arrive à voir, à sentir... A entendre... Pousse la porte des musées, des églises, des châteaux, pour notre plus grand plaisir. Puis il écrit : « Il y a les usines où se fabriquent le plaisir et le chagrin du monde, le reste, le reste n'est que littérature », eh bien non, la littérature, la vôtre, reste nécessaire. Longtemps encore, après la lecture de cet ouvrage, nous continuons à planer sur « le nuage rosé de l'île de France », comme persiste ce fameux instant qui suit les musiques de Mozart.
    Extrait :
    Par où commencer le récit d'impressions de voyage ? Surtout lorsqu'il s'agit d'un voyage à bicyclette, durant lequel la fatigue musculaire se conjugue à l'afflux de sensations de toutes sortes pour vous empêcher de bien goûter le charme et l'intérêt du parcours. Ne voit-on pas aussi un peu avec les pieds ? (pardonnez-moi ce prosaïsme). Toujours est-il qu'après m'être élancé vaillamment hors de la capitale, avec mes deux jambes d'agrégatif pas entraîné et ma fringale d'espace pour tout soutien, je ne tardai pas à constater quelle différence essentielle existe entre le vélocipède et l'automobile, différence que, je l'avoue à ma grande honte, j'avais quelque peu oubliée. Ah ! ma vieille 201, malgré ma passion pour ta persévérante validité, je ne savais pas encore combien tu m'étais précieuse ! Mais foin de regrets superflus ! Et que je me fouette un peu de la vanité du sportif-quoique-intellectuel ! Car, parmi mes chers camarades, combien d'agrégatifs, bourrés de science vaine, ne sont pas partis pour des régions lointaines, et surtout pas à bicyclette, comme moi !

  • La ruée vers l'Ouest n'est plus qu'un souvenir que l'on peut maintenant voir sur grand écran grâce à l'industrie naissante d'Hollywood.
    Nevada Marquez oscille entre les deux mondes, chargé par Hollywood des missions les plus improbables à la frontière américano-mexicaine. L'enquêteur est chargé de retrouver un acteur disparu lors d'une virée à Tijuana... Une surprise l'attend au bout de la piste.

  • À peine remis de son excursion au Mexique pour y rattraper l'Étoile du Texas en mal d'émotions fortes, Nevada repart pour une nouvelle mission. Tout ne va pas se passer comme il l'espérait, mais après tout il a l'habitude.
    Louise confie à Nevada, l'homme à tout faire des studios d'Hollywood, une livraison de la plus haute importance. À Los Angeles, dans le célèbre quartier de Chinatown, le destinataire attend ce « cadeau » qui facilitera la signature d'un contrat d'exclusivité avec le studio. Malheureusement, le contenu du paquet a l'air de beaucoup intéresser un chef des redoutables triades chinoises...

  • Washington, 1965. Le Président réélu inaugure son second mandat par une offensive terrestre déterminante sur le nord Vietnam communiste. Tandis qu'en Amérique, la contestation grandi et que le pays sombre lentement dans la dictature, French, un engagé volontaire au Vietnam, abat un officier supérieur. Le 22 novembre 1973, il est à Dallas, dans les toilettes d'un bar. Il y récupère un fusil à lunette...

  • 1947. À la veille de se présenter à la candidature présidentielle, Joe Kennedy envoie ses fils charger une livraison d'alcool en provenance de la Nouvelle-Orléans, capitale française depuis l'indépendance américaine et port d'attache de tous les trafiquants du pays. Mais quand la mafia, un shérif et une grande actrice s'en mêlent, la virée des deux frères pourrait bien s'avérer être la dernière...

  • Neuf morts, neuf secondes, une seule arme : une enquête aux airs de « déjà vu » pour l'inspecteur Wonderball, le flic le plus désaxé de San Francisco. À la croisée de XIII et L'Inspecteur Harry, La série événement dessinée par Colin Wilson.San Francisco, 1983. Un tueur de masse abat 9 personnes depuis un toit. L'inspecteur Spaddaccini, surnommé par Wonderball à cause des friandises qu'il mange, est chargé de l'enquête. La rapidité du tueur lui rappelle un dossier qui a marqué sa carrière : l'assassinat de Kennedy. L'occasion d'une promenade dans le passé du San Francisco freak et toxique des années 60 et 70.

  • Neuf morts, neuf secondes, une seule arme : une enquête aux airs de « déjà vu » pour l'inspecteur Wonderball, le flic le plus désaxé de San Francisco. Une série policière à la croisée de XIII et L'Inspecteur Harry.
    Wonderball, suivant les indications du Fantôme, trouve dans l'Utah les archives d'une maison de production cinématographique dont les films servaient au conditionnement des Alphas. Le Collège invisible, conscient qu'il faut arrêter Wonderball avant qu'il ne découvre la vérité sur ses origines, envoie sur sa piste l'un de ses agents, un shérif sans histoire qui se révèlera être un tueur en série impitoyable.

  • Neuf morts, neuf secondes, une seule arme : une enquête aux airs de « déjà vu » pour l'inspecteur Wonderball, le flic le plus désaxé de San Francisco. Une série policière à la croisée de XIII et L'Inspecteur Harry.Mis en congés forcés pendant l'enquête sur la mort du « Chasseur », Wonderball assiste aux funérailles de son ami Bob Archer. Là, il est approché par un mystérieux individu affirmant connaître les liens entre le Collège Invisible et la mort d'Archer. Ces révélations mèneront Wonderball sur les traces de son passé.

  • Poursuivant toujours plus intensément son voyage initiatique au coeur de son enfance, Wonderball se lance à la poursuite d'Alan Smithee... Le lien entre le célèbre photographe et les Alphas est maintenant évident. Grâce aux indications du Fantôme, il parvient à le capturer pour l'interroger. Alors que certains voiles sur le passé de Wonder se lèvent, le Collège invisible se décide enfin à entrer en contact avec lui...

  • Fin de partie pour l'inspecteur Spadaccini, le flic le plus désaxé de San Francisco, avec une montée en puissance de la tension et des révélations en cascade dans ce dernier tome orchestré par Duval & Pécau !
    L'affrontement final de Wonder avec son créateur va le confronter à un choix crucial. Les révélations puissantes que lui fait le Collège invisible l'abattent et le condamnent. Comprenant qu'il ne pourra rien y faire, il s'associe une dernière fois au Fantôme. Spadaccini va-t-il chercher à obtenir les réponses qu'il a toujours souhaité ou tout détruire pour enfin répondre à sa nature profonde ?

  • Ce manuel concis et synthétique présente le système d'exploitation Unix du point de vue de l'utilisateur, en développant les principes de base du système et en exposant les outils logiciels qui lui sont associés. À la fin de chaque chapitre figurent une série d'exercices (une cinquantaine au total) avec leurs corrigés détaillés en fin d'ouvrage.Jean-Paul Armspach est ingénieur de recherche à l'université Louis-Pasteur, Strasbourg Pierre Colin est professeur à l'Ecole Normale Supérieure de Physique de Strasbourg Frédérique Ostré-Waerzeggers enseigne à l'université Louis Pasteur de Strasbourg

  • La dangerosité est un terme flou aux connotations multiples qui continue de susciter avec raison de nombreuses interrogations tant théoriques que pratiques. Les points de vue du juriste et du psychiatre sont-ils conciliables ? La maladie mentale doit-elle systématiquement irresponsabiliser ? A quelles difficultés se heurte l'expert psychiatre ? Peut-on prévoir et prévenir la dangerosité ? Autant de questions que les auteurs des communications ont tenté d'éclairer dans cet ouvrage qui se veut une première tentative passionnante et pluridisciplinaire pour confronter les approches dans le domaine médical et judiciaire. Un livre qui concerne tous ceux qui dans l'exercice de leur métier sont quotidiennement amenés à réfléchir sur la prévention et la responsabilité pénale.

  • Le thème de ce numéro d'hiver de Magazine Gaspésie, le monde de l'enfance, particulièrement celle d'autrefois : celle des familles nombreuses, de la camaraderie, des rituels religieux, du voisinage tissé serré, des traditions. Sept auteurs se relaient pour évoquer le passé de manière pittoresque à travers des récits autobiographiques qui incluent les souvenirs de nul autre que René Lévesque! La chronique Archives donne quant à elle de nouveau la parole à Charles Robin, personnalité marquante du XVIIIe siècle dans la région. D'autres articles nous brosseront le portrait de municipalités (le poste de pêche Manche-d'Épée) ou d'individus engagés politiquement (Joseph Sasseville-Roy et Évariste Dubé). À noter qu'en collaboration avec le magazine, le Musée de la Gaspésie présentera également jusqu'en mai 2017 une exposition sur le thème de l'enfance.

  • Lauteur a rencontré des artisans de la Coopérative dhabitation de Montréal et constitué une vaste documentation. Il situe, raconte et analyse une période encore vivante qui intéressera, à divers titres, les témoins de lépoque, les historiens, les intervenants sociaux et le grand public.

  • Devant la complexité du territoire urbain actuel et des pratiques qu'il génère, le croisement des regards et des perspectives s'impose. En ce sens, l'objectif de cet ouvrage est de fournir un instantané de ce qui se fait aujourd'hui en matière d'analyse de l'expérience urbaine. En laissant libre place à la diversité des analyses, des approches et des objets, l'ouvrage se construit autour de deux parties. La première regroupe les auteurs dont les propos s'arriment autour d'une posture ou d'un regard méthodologique spécifique tandis que la seconde rassemble les auteurs qui ont davantage centré leur analyse autour de l'utilisation d'un ou de plusieurs outils de collecte de l'information. Si la diversité des objets de recherche et des thématiques est manifeste (littérature, cinéma, géographie, patrimoine, récits, ambiance, participation et quartier sont tour à tour sollicités), la ligne directrice de cet ouvrage repose sur l'exposition des limites et critiques éventuelles des approches ou outils choisis. Au final, en posant un regard analytique et critique sur une variété d'approches et d'outils récemment mobilisés pour saisir les représentations de la ville et de ses territoires, cet ouvrage alimente les démarches en cours pour le déve¬loppement de nouvelles perspectives de recherche en études urbaines.

empty