• LA grande biographie de Léopold Sédar Senghor, l'homme qui jeta " des ponts entre deux univers " (Armand Guibert).Tout à la fois chef d'État emblématique et poète de génie, Senghor connut de nombreux bouleversements en près d'un siècle d'existence (1906-2001) : il grandit au Sénégal, alors colonie française, au début du XXe siècle ; il prend une part active à la Seconde Guerre mondiale en intégrant les tirailleurs sénégalais ; il oeuvre à l'indépendance du Sénégal dont il devient le premier Président en 1960 ; en 1983, il est le premier africain élu à l'Académie française, véritable consécration de son immense carrière littéraire.
    Léopold Sédar Senghor eut donc, au cours de sa longue vie, deux carrières mais une seule volonté : valoriser les cultures et les peuples d'Afrique noire. Il y parvint d'abord à travers la littérature, notamment en créant le concept de " négritude " avec Aimé Césaire, son ami de toujours. Puis sa vie de chef d'Etat fit le reste : symbole de la coopération entre la France et ses anciennes colonies, Senghor permit au Sénégal de s'affirmer comme carrefour culturel - accueillant un carrousel de colloques, congrès et autres séminaires internationaux - et Dakar comme vitrine artistique. Lorsqu'il démissionna en 1980, il laissa à ses successeurs un héritage aussi rare que précieux sur le continent africain : la démocratie, le pluralisme, l'alternance du pouvoir, et la préservation de l'unité nationale.
    De sa plume délicieuse qui rappelle parfois celle de Joseph Kessel, Jean-Pierre Langellier reconstitue avec finesse la vie d'un homme qui, toute sa vie, contribua à " réveiller l'Afrique de son sommeil millénaire ".

  • La biographie d'un des plus célèbres dictateurs de l'Afrique, "roi du Zaïre".Pendant trente-deux ans (1965-1997), Mobutu régna d'une main de fer sur le Congo/Zaïre. Une dictature souvent féroce alliant les crimes de sang, la corruption matérielle et morale, et le pillage éhonté des richesses nationales. L'Histoire porte sur Mobutu un verdict accablant. L'homme à la toque de Léopard n'était pourtant pas un vulgaire tyran : cet ami de l'Occident a joué, pendant la guerre froide, un rôle stratégique de premier plan, promouvant son pays en " rempart du communisme " en Afrique.
    Arrivé au pouvoir dans le sillage d'une guerre civile impitoyable, il n'eut de cesse de maintenir l'unité, souvent menacée, du Congo/Zaïre, immense puzzle ethnique aux quelque quatre cent tribus. Mais il voulut faire plus : doter son peuple d'une conscience nationale en exaltant son identité, ses racines et ses traditions. Ce fut le recours à " l'authenticité ", une opération singulière, et qui se voulait salubre, de désaliénation mentale.
    Cette révolution culturelle s'accompagna, jusqu'à l'extravagance, d'une glorification du " Guide suprême ". Les aléas de l'économie mondiale aggravés par une gestion catastrophique de l'Etat plongèrent le peuple zaïrois dans la misère et obligèrent Mobutu à " démocratiser " à regret son régime. Il se cramponna longtemps à son trône. La maladie et une invasion étrangère le contraignirent de fuir pitoyablement son pays, avant de mourir en exil,. C'était il y a juste vingt ans.

  • Ce Dictionnaire Victor Hugo offre tout à la fois une vraie lecture guidée de l'oeuvre monumentale du plus célèbre des écrivains français, et un portrait saisissant de l'homme, à la fois poète, dramaturge, pamphlétaire, Pair de France et sénateur.Ce Dictionnaire Victor Hugo offre tout à la fois une vraie lecture guidée de l'oeuvre monumentale du plus célèbre des écrivains français, et un portrait saisissant de l'homme, à la fois poète, dramaturge, pamphlétaire, Pair de France et sénateur. Faire lire et aimer Victor Hugo, faciliter les retrouvailles avec une oeuvre si monumentale qu'elle exige d'être sans cesse redécouverte, voilà l'ambition de ce dictionnaire. Pour le confectionner, Jean-Pierre Langellier a lu et relu les dizaines de livres, les milliers de lettres et de fragments où Hugo décline son génie sur tous les registres : théâtre, poésie, romans, essais, discours, carnets, correspondance, manuscrits posthumes.
    Ses choix ont été guidés par un double souci : dans la forme, privilégier la puissance poétique, la rencontre heureuse des images et des mots ; sur le fond, tenter de restituer l'ambition cosmique d'une oeuvre et d'un homme mus par la passion du réel et la quête de l'impossible.
    Formidable témoin de l'Histoire immédiate, le plus célèbre des écrivains français scrute aussi les gouffres des âmes. Avec lui, on voyage à hauteur d'homme, mais aussi de l'infime à l'infini. Une aventure au seuil de laquelle Hugo nous attend.

empty