• Ecrit par un spécialiste de la question, cet album s'adresse à un large public.

  • L'humanité se définit par son rapport à la mort. De cette relation essentielle à l'au-delà, qui donne son sens à l'existence, les rites funéraires sont la trace. Jean-Pierre Mohen nous les fait découvrir, dans leur richesse, leur variété, leur étrangeté parfois. Du paléolithique aux débuts du néolithique, en passant par l'Égypte, la Grèce, la Rome antique ou encore la vieille Chine, jusqu'au Moyen-âge et à la Renaissance ; de Jéricho à l'île de Pâques et à Madagascar, du Groenland au Soudan. Il nous révèle ainsi quelle fut jadis la vision qu'avaient les hommes de l'au-delà aussi bien que de l'ici-bas, et comment, selon les lieux et les temps, elle s'est modifiée. Jean-Pierre Mohen dirige actuellement le laboratoire de recherche des Musées de France.

  • Qui aurait cru que percevoir dans le sol, interpréter une empreinte ou un vestige, nous donnerait une vision si proche de nos ancêtres ? Depuis 400 000 ans, ont surgi la majorité des caractéristiques de l'homme moderne : le langage articulé, les céréales qui ont nourri l'humanité, l'architecture, la guerre, l'art, le nom que l'on se donne... Jean-Pierre Mohen nous brosse une étonnante fresque de cette évolution. Nous découvrons comment la Terre a connu une crise écologique vers 3 000 ans avant J.C. ; les premières traces de guerre dans la vallée du Nil et dans le Levante espagnol ; l'arthrose des hommes de Cro-Magnon ; l'innovation sexuelle, qui a permis aux premiers hominidés de croître en nombre (l'homme a une sexualité continue, celle des animaux est discontinue)... Mais aussi, plus prosaïquement, les ingrédients d'un ragoût néolithique. S'aidant de la biologie, de la paléontologie, de la géographie, de l'histoire, de l'ethnologie, de la sociologie, l'archéologie nous livre un bilan saisissant de l'histoire de l'Homme. De quoi repenser largement des problèmes tels que le racisme, l'écologie, la guerre, et s'ouvrir à un nouvel humanisme.

  • Etudie en détail la chronologie, les contextes technologiques et géographiques de l'utilisation des métaux, mettant en évidence l'évolution de sociétés complexes.

  • Désormais, les traditions n'assurent plus la transmission de notre héritage culturel. Comment, dès lors, garantissons-nous la survie de ce patrimoine? Les sciences jouent à cet égard un rôle clé: ce sont elles, tout d'abord, qui permettent d'identifier les techniques et les matériaux utilisés jadis par les artistes; ce sont elles qui permettent de comprendre les mécanismes naturels d'altération et de destruction; ce sont elles, enfin, qui aident à la sauvegarde et à la restauration des ?uvres, des monuments, des restes du passé. De l'anthropologie à la chimie en passant par l'histoire et la politique, Jean-Pierre Mohen explore les techniques grâce auxquelles notre modernité assure la pérennité du legs des générations passées.

  • Comment réinventer le musée de l'Homme ? Comment lui permettre de véritablement donner à voir une histoire naturelle de l'Homme qui tienne compte des spectaculaires avancées récentes en anthropologie préhistorique, physique et culturelle ? Comment mieux sensibiliser le public à ce qui fait l'unité et la diversité de l'espèce humaine dans ses origines, dans ses caractères biologiques, dans ses cultures, à la fragilité de l'humanité dans son environnement et à la responsabilité collective qui l'unit dans son rapport à la nature ? Voici ce que propose ce rapport rédigé par la Commission chargée de sa rénovation. Avec la participation de Serge Bahuchet, Jean-Pierre Changeux, Michel Côté, Dominique Ferriot, Bertrand-Pierre Galey, Lionel Gauthier, Zeev Gourarier, Françoise Héritier, Camille Pisani, François Sémah, Michel Van Praët et Francis Zimmermann. Préface de Jean-Jacques Aillagon, ministre de la Culture et de la Communication, Roselyne Bachelot, ministre de l'Écologie et du Développement durable, et Claudie Haigneré, ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles Technologies. Postface de Claudie Haigneré.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty