• "L'écriture, je l'effleure comme on offre un message à l'océan. J'écris sporadiquement comme l'eau qui s'échappe entre les doigts. Non pas comme un ouvrier laborieux, mais comme le papillon volage, je butine de situations en mémoires. Ce sont des rencontres, des voyages, des humeurs, des étonnements, des sourires, des sanglots et des pleurs. Mes écrits, le les confie au gré des hasards avec l'inquiétude de celui qui lâche aux vents la carte et sa baudruche, et s'apprête à attendre toute une vie qu'un inconnu la lui renvoie du fin fond de son enfance."

  • L'un, dans l'insouciance du jeune âge, a commis, sans punition. Son enfance s'interrompt là où l'autre apparaît. L'autre, épuisé par la vie, subit. Il implore le jugement. Retrouver Victoria pour entendre la sentence. Il avait pour seul indice son odeur sauvage, à dominance de tourbe et d'huile rance, et suivait chaque femme, les narines au vent. Il tire le dernier bord de sa vie. Le voyage l'amène au fin fond de sa première mémoire, là où resurgit le souvenir d'un crime resté sans punition pendant plus de soixante ans et qu'il dévoile enfin à sa conscience.

  • Une écriture qui navigue en s'y attardant entre les lignes du désir, s'insinuant entre le souffle rauque et le duvet vaporeux de la vie. Un univers irradié par un érotisme lumineux et profond où les fantasmes circulent entre des éclats de souvenirs où tout est faux dans ce qui est vrai. C'est tout l'attrait de ce livre vivant.

empty