• L'enfant adopté et sa famille vous intéressent?? Vous songez à l'adoption?? Vous voulez faire un choix éclairé en fonction des défis et des joies de l'adoption d'un bébé tout petit, d'un enfant plus grand, d'une fratrie ou de celui qui présente des besoins spéciaux?? Vous voulez en savoir plus sur l'adoption nationale ou internationale?? Vous êtes déjà parent par adoption ou sur le point de le devenir?? Vous désirez parfaire vos connaissances pour mieux accompagner votre enfant?? Ce deuxième tome de la collection Adopteparentalité vous propose tout l'équipement nécessaire pour réussir ou mieux poursuivre votre expédition d'adoption. Du choix du type d'adoption à l'acceptation de la proposition, en passant par tous les facteurs de protection à mettre en place les années suivantes pour faciliter l'apprivoisement, l'adaptation et l'attachement, vous y trouverez de nouveaux outils concrets, inspirants et accessibles.

  • Extrait:

    Connaître la normalité adoptive avant de s'attarder aux pathologies les plus fréquentes en adoption

    Rappelons que parmi les enfants adoptés, un pourcentage, 15 à 20 %, présentera, en plus des caractéristiques de la normalité adoptive, des séquelles permanentes plus graves attribuables à un vécu préadoption particulièrement traumatisant et difficile ou à des problèmes de santé présents dès la naissance. Ce seront des enfants dits « à besoins spéciaux ». Le plus souvent, ces besoins spéciaux ne seront découverts qu'après l'adoption. Ces enfants auront besoin de soins spécialisés, et ce, sur une longue période. Ils seront en dehors de la normalité adoptive. Déjà, un enfant dans la normalité adoptive est à entretien plus sophistiqué qu'un enfant modèle de base ; un enfant adopté à besoins spéciaux est pour sa part à entretien extrêmement sophistiqué. À titre de comparaison, on considère que 10 % des enfants que l'on désigne dans ce livre comme « modèle de base », c'est-à-dire non adopté, ont des besoins spéciaux pour le reste de leur vie (handicap à la naissance, maladie chronique, traumatisme* précoce, accident grave, troubles psychiatriques).

    C'est un fait : les enfants adoptés constituent une population cliniquement de deux à trois fois plus à risque de conserver des besoins très spéciaux, mais la majorité vont bien après une période indispensable de soins pour récupérer de leur vie préadoption. Attention : ce premier ouvrage ne s'adresse pas spécifiquement aux parents d'enfants adoptés à besoins spéciaux, mais plutôt aux parents des enfants qui correspondent à la normalité adoptive. Pourquoi ? Parce que, justement, on en parle peu, ou du moins pas assez, de cette majorité parmi la minorité d'enfants qui trouvent une famille par adoption. Une majorité qui récupère de façon spectaculaire les retards constatés à leur arrivée, tout en gardant leurs particularités ; rattrapage spectaculaire, il faut le souligner, ne veut pas dire rattrapage parfait. Une meilleure connaissance de la normalité adoptive prend ici toute son importance. Il faut un nouvel étalon de mesure. Ne pas rattraper parfaitement la moyenne des enfants modèles de base, pour un enfant adopté, ne constitue pas un échec, mais une victoire ! Trop de parents oublient d'imaginer ce que serait devenu l'enfant sans leur merveilleuse intervention.


  • Fondée en en 1985, la revue XYZ fête ses 30 ans cette année! Pour l'occasion, la nouvellière Sylvie Massicotte a eu l'idée de solliciter la collaboration d'anciens lauréats du concours de nouvelles en leur proposant le thème « Récompenses ». Le résultat : onze nouvelles sur le podium! La nouvelle de Sylvia Dupuis, gagnante du 25e concours, est aussi publiée dans ce numéro. Dans la section Intertexte, l'écrivain et critique Renald Bérubé souligne le centenaire d'Yves Thériault en nous proposant une étude de textes courts, laquelle a pour origine une anecdote au sujet d'une « énorme caisse » de contes retrouvés. La critique littéraire n'est pas en reste dans cette édition qui nous offre des lectures substantielles de L'ombre d'un doute d'Esther Croft, d'Échardes de Hans-Jürgen Greif et de La contagion du réel de Gaëtan Brulotte, entre autres.

  • LES FICTIONS :
    « Fragile comme des empreintes dans la neige », de Richard Ste-Marie ; « Le Faux-cils », de Johanne Seymour ; « La Ruée vers l'or », d'André Jacques ; « La Tête de violon », de Jean Lemieux ; « La Burqa de fer », de Jean-Jacques Pelletier.
    L'ARTICLE :
    « Conversation avec Norbert Spehner », de Philippe Turgeon.
    LES CHRONIQUES :
    « Camera oscura » ; « Le crime en vitrine » ; « Dans la mire ».

empty