• Désordres

    Jonathan Gillot

    • Ex-æquo
    • 30 Janvier 2017

    Parachuté dans une ville de province pour couvrir un fait divers, Quentin Viessenthal, journaliste sans ambition, va vite regretter sa venue...
    La cité, peu à peu privée de ses autorités morales et politiques, va devenir la proie d'une puissante organisation qui n'a que la barbarie pour moyen et la domination pour fin.
    Faisant preuve de lâcheté ou de courage, de dédain ou de sacrifice, Quentin se trouvera au milieu d'un désastre comme l'Histoire sait parfois en produire : une République au bord de l'abîme, des monstres engendrés par la violence de la vie, des innocents enchaînés par centaines. En fin de compte, des lendemains qui déchantent, dans une ville qui déjante.
    Avec ses compagnons d'infortune, il devra rivaliser d'ingéniosité pour sauver une ville, qui pourrait un jour être la vôtre.
    Un thriller apocalyptique haletant et criant de réalisme. 
    EXTRAIT
    Romuald Fréquot sentait les gouttes de sueur perler sur son large front. L'ennui, avec l'électronique artisanale, était qu'un petit défaut pouvait facilement changer la donne. Bien sûr, les tests effectués avec des dispositifs similaires avaient toujours donné un résultat conforme aux attentes. Toutefois, il restait l'appréhension du jour J. En tant que technicien gazier, il était officiellement intervenu pour une visite de routine et, avec le conseil qui se déroulait en ce moment même, personne n'avait porté attention à ses allées et venues. Pour preuve, l'agent d'accueil avait même omis de lui demander l'habituel récépissé de visite d'entretien. Il songea que, plus tard, ce serait toujours un indice en moins.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Ce roman singulier fait d'éléments personnels et d'une plume engagée absorberont tout un chacun dans une lecture effrénée. - Rose Azaidj Bonafin, Culturebox
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jonathan Gillot, 29 ans, est né en Haute-Marne, à Chaumont. Il a toujours été passionné par l'astronomie et la physique, et a suivi un long cursus qui s'est terminé en 2013 avec l'obtention d'un doctorat de physique. Il a entamé la rédaction de cet ouvrage vers la fin de sa thèse. Le goût de l'écriture est venu pendant la composition de son manuscrit de doctorat et, à ce titre, il pense être l'un des très rares doctorants au monde qui ait trouvé agréable la rédaction de sa thèse ! Dorénavant, ayant terminé ses études, il a pour objectif de poursuivre ses recherches en physique tout en entamant une carrière d'écrivain.

  • Un petit garçon pas comme les autres.
    Parfois, un don est un fardeau et quand on a un rapport particulier avec les projections, cela peut vite devenir dangereux.
    Après le funeste sort d'Héloïse, Lana de Bel-Air obéit aux menaces de l'Ordre et fait le choix de se retirer du jeu. Hélas, les projections ne dorment jamais. Alors, peu à peu, des phénomènes étranges se multiplient dans la région. Certains sont le fruit du malfaisant Professeur Wilfried Orsey, et Lana ne peut plus les ignorer. En effet, la particularité du jeune garçon concentre toute l'attention du Professeur. Pour ses recherches, ce dernier n'hésite pas à pervertir le but premier de l'Ordre : protéger les vivants.
    Une vie est un kaléidoscope d'existences rencontrées au fil des jours, et il faut apprendre à distinguer les projections, des vivants. Pour se libérer de leur éternel cycle de souffrance, chacune d'elle veut décharger ses tourments sur une victime, en prélevant son tribut de vie humaine. Nul n'est vraiment préparé à la rencontre de projections et un enfant en fera l'amère expérience.
    Découvrez sans plus attendre le deuxième volet de la saga fantastique Rémanences et suivez les péripéties d'un petit garçon devenu victime de projections.
    EXTRAIT
    Les rayons des roues battaient les herbes folles. Le champ n'avait pas été fauché l'an dernier, l'herbe grasse faisait sa loi. Sébastien possédait une avance confortable d'au moins trente mètres sur Eliott. Fouettées par les pédales, les perles d'eau logées au creux des brins s'envolaient pour mouiller les pattes du pantalon. Mais cela valait mieux qu'une ronce prise dans la chaîne. Eliott peinait comme une âme perdue, Sébastien semblait voler sur son vélo. Si Eliott avait eu la même coupe au bol que son ami, son bloc de cheveux dansant à chaque secousse aurait achevé sa dernière once de dignité.
    - Allez, attends-moi !
    En réponse aux complaintes de son copain, Sébastien tourna la tête pour lui jeter un sourire de sale gosse.
    - Le dernier arrivé est un nul. C'est moi qui allumerai la clope.
    Le faux-plat céda la place à une vraie pente, qu'il fallait gravir dans un dernier effort surhumain, en danseuse sur les pédales, à serrer les dents, pour ne pas terminer à pied. Quelques mètres plus haut, la maison de la famille de Sébastien apparaîtrait, à deux cents mètres de là.
    Ce devait être un grand corps de ferme, rénové il y a déjà trop longtemps. Sous la grisaille, son enduit gris ne donnait envie de rien. Tout autour, un vaste jardin qui ressemblait plus à un pré à vaches qu'à une pelouse digne de ce nom.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Rémanences est une saga de Jonathan Gillot, auteur Haut-Marnais. Après Désordres, un roman aux accents politiques et militaires primé et salué par la critique, Jonathan Gillot crée un univers fantastique. Qui d'autre qu'un scientifique aurait pu aborder le thème des revenants de façon si cartésienne ?

  • La mauvaise femme dans la mauvaise maison.
    C'est ainsi qu'on pourrait résumer la situation d'Héloïse Hommpy, qui a emménagé un peu trop vite pour fuir un ex-petit ami vengeur. Héloïse a quelque chose de spécial : elle est peureuse, mais son nouvel environnement a lui aussi sa particularité : le cimetière n'est pas loin. Spectre ou revenant, fantôme ou poltergeist ; rien de tout cela n'existe ; il n'y a que des projections d'êtres disparus. La réalité physique est bien pire que l'imaginaire fantastique et elle l'apprendra à ses dépens. Ces étranges mécanismes physiques que sont les projections ne sont pas maléfiques, ils veulent seulement s'approcher d'Héloïse pour se voir réconfortés. C'est dommage, car pour en arriver là, les projections devront la tuer. Elle aura besoin d'aide pour s'en tirer, mais dans un univers aussi dangereux, pas sûr que cela suffise... Dans tous les cas, ne soyez jamais aussi craintif qu'Héloïse, ils pourraient le sentir.
    Plongez dans un thriller fantastique, et frissonnez aux côtés d'Héloïse, confrontée à des projections d'êtres disparus depuis son déménagement.
    EXTRAIT
    Une mélodie classique remplit la maison. C'était le carillon de l'entrée. Elle releva la tête, surprise par une visite imprévue. La porte d'entrée ouverte lui révéla une femme de quarante ans qui, à tout point de vue, ressemblait furieusement à la Bree Van de Kamp de la série Desperate Housewives. Une jupe rose pâle droite, une veste assortie sur un chemisier blanc, des escarpins carmin. Ne manquait que le panier de muffins sous le coude.
    - Bonjour, commença Héloïse.
    - Bonjour, je m'appelle Marlène, je suis votre voisine. Je me suis permis de vous rendre une petite visite de courtoisie, histoire de faire connaissance.
    - Eh bien... enchantée. Ça tombe bien, je n'ai pas encore fait le tour du lotissement. Où est votre maison ?
    - Dans cette direction, répondit Marlène en pointant le fond du jardin. Mais vous ne pouvez pas la voir d'ici.
    - Je ne savais pas qu'il y avait des maisons par là-bas, s'étonna Héloïse.
    Marlène ne répondit que par un sourire.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Rémanences est le second livre de Jonathan Gillot, 30 ans, vivant en Haute-Marne. Après Désordres, un roman aux accents politiques et militaires primé et salué par la critique, Jonathan Gillot se lance dans un thriller à l'aspect nettement fantastique. Ses connaissances scientifiques, couronnées par un doctorat en physique quantique, ont façonné l'intrigue de ce premier épisode de Rémanences. Qui d'autre qu'un scientifique aurait pu aborder le thème des revenants de façon si cartésienne ?

empty