Arts et spectacles

  • "Josepha Laroche offre un regard trs clair sur le formidable plaidoyer pacifiste orchestr par tous les grands cinastes du XXe sicle. De Stanley Kubrick Francesco Rosi, en passant par Buster Keaton, Dalton Trumbo, Jean-Jacques Annaud ou encore Abel Gance, Jean Renoir... Ces oeuvres ont t ralises avec tant d'motion et de conviction que tous les films dont parle l'auteur sont voir et revoir" (Christophe Malavoy).

  • Dans son livre, Anne Laroche de Rosa nous décrit un véritable parcours initiatique dans la basilique de Saint-Just de Valcabrère. Pour elle, chaque symbole va nous aider à éclairer d'une lumière éternelle notre chemin de connaissance et notre chemin de vie, dans les sphères célestes/terrestres où nous sommes transitoirement manifestés et incarnés. Les différentes étapes de ce parcours permettraient à l'impétrant d'éveiller ou de ranimer les lois de résonance vibratoire qui font que chaque être humain est un véritable médiateur entre le ciel et la terre. Il s'agit donc d'une authentique expérience énergétique alchimique et magique qui doit nous aider à découvrir ce que nous sommes vraiment de toute éternité. Au moment où la décadence du genre humain s'accélère prodigieusement, en particulier sous les coups de boutoir répétés des technosciences, il est réconfortant de constater que le fil ténu que les êtres humains sont chargés d'établir entre le ciel et la terre se maintient malgré tout. L'alliance du ciel et de la terre dont toutes les traditions nous rapportent l'écho est toujours vivante et féconde en chacun d'entre nous, contre vents et marées, de « chute » en « chute » de l'humanité, quel que soit le péché originel dont elle est censée souffrir. Anne Laroche nous en apporte la démonstration éclatante. Laissons-nous aller à la magie du lieu et de l'instant : écoutons battre en nos milliards de cellules une autre temporalité.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage examine les relations établies entre Canal + et les professionnels du cinéma français face aux majors américaines. La formation d'un cinéma aux contenus standardisés et diffusés mondialement (c'est à dire l'émergence d'un cinéma-monde) implique-t-elle aujourd'hui une américanisation des biens cinématographiques ?

empty