• Bien que largement médicamentée, et plusieurs fois hospitalisée, pour une supposée mélancolie, Elsa glisse insidieusement vers une perte progressive de toute identité, vers une mort prématurée. Sa petite-fille Sophie, amenée à veiller sur sa grand-mère, va découvrir que les diagnostics médicaux s'avèrent discutables. Ensemble, elles vont tenter de dépasser leur désarroi, de comprendre, pour échapper à cette confusion où il semblerait que la malade ne soit pas la priorité de tout le corps médical rencontré.

  • Gabrielle cherche quelqu'un qui l'aide à ouvrir ses portes intérieures, maintenues fermement closes par d'obscures déesses obstinées. Son corps lutte contre une force anonyme. Elle veut crier, alerter : elle se débat contre un raz de marée sans nom qui plombe sa voix et enserre dans ses tentacules ses sons. Rien ne sort. Elle se perd et perd sa fille Lou, son mari Jean. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Richard, un psychologue qui, avec elle, va oeuvrer comme un archéologue pour reconstituer son passé. Il est convaincu que sa patiente traîne en elle des conflits et des secrets de famille qui plombent son existence.

empty