• Que Dieu lui pardonne

    Laurent Malot

    • Xo
    • 14 Janvier 2021

    Maya a dix-sept ans. Lorsqu'elle décide d'échapper à la violence de son père, elle trouve refuge à Fécamp, au pied des falaises. Elle se reconstruit et peut enfin se rêver un avenir : elle sera architecte.
    Mais dans l'appartement mitoyen du sien, quatre enfants, de six à douze ans, sont la proie d'un homme tyrannique. Son combat, désormais, n'est plus seulement de sauver son âme, mais de les protéger.
    Jamais elle n'aurait imaginé que les choses se passeraient ainsi. Elle va agir avec son coeur. Sans réfléchir. Que Dieu lui pardonne. Comme il pardonne aux lâches. Aux misérables...
    Avec pudeur et simplicité, Laurent Malot écrit sur des drames qui touchent des milliers de femmes et d'enfants.
    Que Dieu lui pardonne est une histoire poignante d'où jaillit la lumière, pour le plus grand bonheur des lecteurs.
    Une formidable ode à l'amour.

  • " Tu es en train de grandir, Hannah, ça n'est jamais facile.
    -; Ça fait bientôt onze ans que je grandis ! Je vois pas pourquoi ce serait plus difficile aujourd'hui.
    -; Ça l'est parce que tu arrives à un tournant.
    Je voyais pas où elle voulait en venir, mais du coup ça m'intéressait. Je me suis allongée dans l'eau et j'ai attendu.
    -; Et parce que tu n'as pas une vie normale.
    -; Une vie normale, c'est si maman était pas morte ?
    -; C'est ça. Si tu avais vécu avec ta mère et si ton père avait su l'aider.
    Elle a un peu pâli et je me suis demandé si elle regrettait pas d'en avoir trop dit. Comme elle disait plus rien, j'ai repassé dans ma tête ce qu'elle venait de dire.
    -; L'aider à quoi ? " Hannah a dix ans et un caractère bien trempé. Elle vient de passer trois ans dans un sanatorium, lorsque, du jour au lendemain, on décrète qu'elle n'est plus malade et doit rejoindre son petit village de Dordogne. À La Chapelle-Meyniac, les cancans des mégères vont bon train. Hannah s'en méfie. En 1961, en pleine guerre d'Algérie, les blessures de la Seconde Guerre mondiale ne sont pas cicatrisées. Rien de pire que les rumeurs, surtout lorsqu'elles concernent votre mère...

  • Lucky losers

    Laurent Malot

    Sean, 17 ans, débarque dans la petite ville bretonne de Douarnenez : après toute une enfance passée à Londres, difficile pour lui de s'habituer à cette petite ville ouvrière où le clivage entre les « riches » et les « pauvres » est si sensible. Alors, lorsque le lycée Balzac prend feu et que tous ses élèves, fils et filles de patrons, sont obligés de terminer l'année scolaire aux côtés de ceux de Saint-Hilaire, fils et filles d'ouvriers, la situation dégénère rapidement. L'étincelle ? Un coup de foudre. Pour les beaux yeux d'une fille de grand patron, Sean défie trois fils à papa dans une compétition sportive : la natation, l'aviron et l'équitation. Ce qui n'était d'abord qu'une querelle d'ados prend de l'ampleur et c'est rapidement tout le lycée puis toute la ville qui se met à suivre la compétition avidement. Et lorsqu'un plan social de grande envergure est annoncé, Sean devient le symbole de la lutte des classes qui fait rage au sein de la ville. Parviendra-t-il à remporter la compétition ?
    à partir de 13 ans

  • L'abbaye blanche

    Laurent Malot

    Amour, meurtres et conspiration : une recette de la manipulation. À Nantua, dans le Jura, le lieutenant Gange élève seul sa fille de six ans. Gaëlle, sa femme, les a quittés sans donner de raison. Quand deux meurtres se produisent la même semaine dans ce coin du Jura où il ne se passe « jamais rien », Gange est entraîné dans une enquête explosive. Il s'oriente peu à peu vers l'Abbaye blanche, une secte particulièrement dangereuse, en cheville avec des notables locaux. Entre trafic d'art, âmes perdues et intervenants haut placés dans l'appareil d'État, il démêle peu à peu les fils et prend la mesure de l'iceberg qui se dresse devant lui. Les enjeux le dépassent, mais sa femme est peut-être victime de l'Abbaye blanche... L'Abbaye blanche est un polar rural, écrit comme un film d'action et d'aventure. Visuel, sonore et bourré d'humour noir, il met en scène des personnages réalistes et touchants, victimes de l'onde de choc, au niveau local, d'affaires qui les dépassent amplement. Soucieux d'explorer les dimensions sociale et politique, Laurent Malot développe les thèmes de la manipulation, du mensonge, de l'amour et de la mort. La secte manipule ses adeptes, l'appareil d'État manipule la secte, et Gange, ce montagnard qui est un modèle d'intégrité mais a aussi ses failles, ment à sa fille, à son entourage et à lui-même en prétendant ignorer pourquoi sa femme est partie. La part belle est faite à une galerie de femmes autour de lui, qui ne s'en laissent pas compter : la journaliste, la baby-sitter, la juge, etc. Au coeur du Jura, un des personnages clé du livre, dont les magnifiques paysages offrent des horizons plus larges qu'en ville et permettent l'émergence de la sagesse et de la vérité. Laurent Malot s'est mis à écrire des romans, des pièces et des scénarios dans sa chambre, à 19 ans, parce qu'il rêvait de travailler avec Steven Spielberg. Il a gagné ses premiers droits d'auteur grâce à des fictions radio. Son premier roman, De la part d'Hannah (Robert Laffont, 2014) a conquis près de 25 000 lecteurs. Mêlant habilement thriller politique et roman noir, L'Abbaye blanche est son premier polar.

  • Sème la mort

    Laurent Malot

    À la suite de l'épisode douloureux de L'Abbaye Blanche, le lieutenant Gange s'est séparé de sa femme. Pour conserver la garde alternée de leur fille, il a quitté son Jura natal pour s'installer à Étampes. Mais cette ancienne ville royale du sud de l'Essonne symbolise l'échec de son couple, et il a du mal à s'y investir. Dans son nouveau commissariat, on le surnomme « l'autiste des montagnes ».
    Un quadruple meurtre secoue alors la ville. Arrêté avec un couteau à la main et du sang sur ses vêtements, un ado de 14 ans se mure dans le silence avant d'être interné en hôpital psychiatrique. Gange, aux affaires courantes, reste en retrait. En arrêtant un jeune qui sème le trouble dans les rues, il croise la route de sa mère, femme de pouvoir séduisante, prête à tout pour protéger son fils. Une femme d'influence que personne, à Etampes, n'ose vraiment contredire...
    Survient alors un cinquième crime sauvage.
    Dans une ville qu'il apprend à aimer peu à peu, autour d'une enquête mêlant agriculture bio, pouvoir des puissants, mais aussi l'éducation des enfants, Gange se retrouve sur les traces d'un dangereux psychopathe. Sans se douter un instant qu'il met les siens en danger...
    Avec Sème la mort, Laurent Malot situe son intrigue dans le grenier céréalier de la France, en pleine Beauce, pour interroger nos aspirations et nos résistances au changement, à travers le prisme des lobbies surpuissants de l'agriculture conventionnelle. Semer la mort ou semer la vie... c'est une façon de penser le monde et de préparer l'avenir de nos enfants. Un polar résolument noir, ancré dans le réel et son époque, où l'on retrouve l'humour féroce et l'intégrité de Gange, le flic de L'Abbaye blanche...

empty