• Léonard trouve sa vie ennuyeuse comme une tranche de pain blanc sans confiture jusqu'au jour où il rencontre Julio Orasul. Il faut dire qu'avoir un vampire comme ami rend les choses pas mal plus palpitantes !
    Cette amitié extraordinaire entre un petit humain et un jeune vampire donnera lieu à des moments cocasses, mais leur permettra aussi de vivre des aventures inquiétantes dans lesquelles l'action ne manquera pas.
    Mélangeant humour et frissons, la série Léonard fera le bonheur de ceux et celles qui aiment le suspense, la fantaisie et le mystère.
    Ce premier volume réunit «Le tombeau mystérieux», «Deux amis dans la nuit», «Le tombeau en péril» et «Cinéma chez les vampires».

  • Au banquet de l'humour, la femme a toujours été la pièce de choix que les hommes déchiquetaient copieusement. Avec « Croque-messieurs », voici enfin un changement au menu. Les femmes y trouveront sûrement quelques mâles, maris et amants bien assaisonnés, à se mettre sous la dent. Quant aux hommes, qui se sont arrogé le monopole de l'humour, nul doute qu'ils sauront digérer ce croque-messieurs. Un conseil aux dames : ne pas servir froid, et jamais, au grand jamais, à un homme qui ne serait pas dans son assiette. o Qu'est-ce qu'un voyeur ? Un homme dont le désir augmente à vue d'oeil. o Un époux est un homme qu'il faut épousseter de temps en temps. o A part le sexe, on ne voit pas ce que les hommes ont de sensible. o Un homme qui fait le coq ne peut faire qu'une basse cour. o Quand un homme dit que sa femme est sa moitié, il pense vraiment ce qu'il dit.

  • Au banquet de l'humour, la femme a toujours été la pièce de choix que les hommes déchiquetaient copieusement. Avec « Croque-messieurs », voici enfin un changement au menu. Les femmes y trouveront sûrement quelques mâles, maris et amants bien assaisonnés, à se mettre sous la dent. Quant aux hommes, qui se sont arrogé le monopole de l'humour, nul doute qu'ils sauront digérer ce croque-messieurs. Un conseil aux dames : ne pas servir froid, et jamais, au grand jamais, à un homme qui ne serait pas dans son assiette. o Qu'est-ce qu'un voyeur ? Un homme dont le désir augmente à vue d'oeil. o Un époux est un homme qu'il faut épousseter de temps en temps. o A part le sexe, on ne voit pas ce que les hommes ont de sensible. o Un homme qui fait le coq ne peut faire qu'une basse cour. o Quand un homme dit que sa femme est sa moitié, il pense vraiment ce qu'il dit.

  • Ludovic vient de commencer l'école et apprendre à lire lui semble impossible. Les lettres de l'alphabet se transforment en ennemies dès qu'il essaie de les lire. Tous les élèves se moquent de lui et l'école devient un vrai cauchemar. Malheureux, Ludovic se confie à son grand-père... et découvre, à sa grande surprise, que celui-ci ne sait pas lire! Une histoire remplie d'humour, de courage et de tendresse où Ludovic et son grand-père apprivoisent ensemble l'alphabet.

  • Circuit consacre son numéro d'automne au cinquantième anniversaire de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) qui en 1966 était le seul organisme voué à la musique contemporaine au Québec et est aujourd'hui l'un des plus anciens. Quatre auteurs refont l'histoire de l'organisme et des oeuvres qu'elle a créées et commandées. Si à l'origine il s'agissait d'une poignée de pionniers cherchant à imposer leurs convictions, aujourd'hui l'organisme s'est consciemment institutionnalisé. En 2017, la SMCQ n'est pas spécialement la voie (ni la voix) de la jeunesse branchée et de l'underground, et le milieu des musiques de création s'est considérablement diversifié. (Maxime Mckinley) Toutefois, des deux grandes périodes artistiques de la SMCQ : celle du cofondateur Serge Garant (1966-1986) et celle de son successeur Walter Boudreau (depuis 1988) se dégagent des constantes. Parmi celles-ci : le désir de présenter, dans le grand concert du répertoire international, la musique des compositeurs d'ici.

empty