Editions L'Harmattan

  • Pendant l'hiver 1936, l'auteure de ce reportage noue des amitiés parmi les Tunisiennes qui lui demandent de plaider la cause de leur émancipation ; celle-ci en revanche est contestée dans son principe même par la plupart des hommes de leur pays. Lucie Paul-Margueritte a le courage de ses opinions : "Mon opinion est que l'évolution de la Tunisienne se fera et, tout au fond de vous-même, vous la voulez tout en la redoutant. Cette évolution se poursuivra en dépit des nationalistes et des traditionnalistes."

  • Dans leur préface à ce livre, Jean et Jérôme Tharaud écrivent : "Tel est bien votre livre, chère amie, il fait rêver, il invite au voyage ; il invite à penser aussi. Il donne, sous sa forme brillante et concise, l'idée la plus juste, la plus réaliste et la plus poétique à la fois, de l'Algérie moderne, de l'Algérie au travail, celle que, vous et moi, nous aimons par-dessus tout". Réédition d'un texte écrit en 1948, 3 ans après les massacres de Sétif et 6 ans avant le début de la guerre d'indépendance.

empty