Albin Michel (réédition numérique FeniXX)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pauvres Docteurs ! - Dans ce roman d'observation vécue, le docteur Lucien Nass expose le tableau réel de la crise médicale. Il s'est attaché à détruire ce préjugé courant que la profession médicale est, pour le docteur, une source de profits, de fortune et d'honneurs. Le romancier, dans un style souple et clair, montre le nombre, toujours croissant, de jeunes gens poussés vers cette voie par des parents aveugles et mal avertis. Le public, d'autre part, n'a plus pour le docteur la même considération qu'autrefois ; il veut bien suivre ses conseils, mais met tout en oeuvre pour lui marchander ses maigres honoraires. Les Sociétés de bienfaisance, de secours mutuels, imposent la médecine au rabais. Les cliniques et hôpitaux regorgent de malades aisés, enchantés d'y trouver des soins gratuits. Le médecin est devenu un prolétaire en redingote, plus misérable parfois que le prolétaire manuel. Il y a plus : les magistrats ont résolu de porter aux médecins le coup fatal. Il n'est pas de mois où un médecin ne soit condamné soit au civil, soit en correctionnelle ; c'est une persécution en règle : Pauvres docteurs ! Le docteur Nass, qui a apporté à cette étude conscienceuse les fruits de son expérience personnelle, plaide donc la cause de ses confrères. C'est une tentative généreuse et qui aura un profond écho dans le corps médical et dans le grand public.

  • Pauvres Docteurs ! - Dans ce roman d'observation vécue, le docteur Lucien Nass expose le tableau réel de la crise médicale. Il s'est attaché à détruire ce préjugé courant que la profession médicale est, pour le docteur, une source de profits, de fortune et d'honneurs. Le romancier, dans un style souple et clair, montre le nombre, toujours croissant, de jeunes gens poussés vers cette voie par des parents aveugles et mal avertis. Le public, d'autre part, n'a plus pour le docteur la même considération qu'autrefois ; il veut bien suivre ses conseils, mais met tout en oeuvre pour lui marchander ses maigres honoraires. Les Sociétés de bienfaisance, de secours mutuels, imposent la médecine au rabais. Les cliniques et hôpitaux regorgent de malades aisés, enchantés d'y trouver des soins gratuits. Le médecin est devenu un prolétaire en redingote, plus misérable parfois que le prolétaire manuel. Il y a plus : les magistrats ont résolu de porter aux médecins le coup fatal. Il n'est pas de mois où un médecin ne soit condamné soit au civil, soit en correctionnelle ; c'est une persécution en règle : Pauvres docteurs ! Le docteur Nass, qui a apporté à cette étude conscienceuse les fruits de son expérience personnelle, plaide donc la cause de ses confrères. C'est une tentative généreuse et qui aura un profond écho dans le corps médical et dans le grand public.

  • Entre 1940 et 1944, et en deux étapes, le territoire français a été occupé par les forces de la Wehrmacht. Plusieurs millions d'Allemands, militaires en campagne, troupes d'occupation proprement dites, administrateurs militaires, policiers, membres de formations diverses et simples civils qui profitaient des « circonstances », ont passé dans notre pays des périodes plus ou moins longues. De très nombreux ouvrages ont décrit le sort des Français sous l'Occupation et la répression de l'ennemi d'alors, mais la façon dont cette époque avait été vécue par les Allemands en France n'avait pas fait l'objet d'un examen approfondi. Le livre de Lucien Steinberg comble cette lacune et aboutit à des conclusions parfois insolites, qui tendent à montrer que les « occupants » gardent généralement de leur « séjour » un souvenir qu'ils associent au « bon vieux temps ». Ayant travaillé pendant une douzaine d'années sur des problèmes liés à la Seconde Guerre mondiale, principalement sous l'angle de la Résistance, Lucien Steinberg a été amené à connaître de plus en plus près, non seulement les rouages de la machine de guerre allemande, mais également les hommes qui en étaient responsables. Il nous livre ici le résultat de ses recherches, appuyées sur des archives inexplorées, publiques et privées, et des témoignages recueillis de part et d'autre du Rhin.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Voyage au bout de l'horreur et de l'infamie où s'accomplissent toutes les folies humaines, porté par un souffle épique et implacable, D'eau et de sang est l'épopée du Mal. Au coeur de ses forces conjuguées à celles d'une nature déchaînée erre un homme muré dans sa vision fatale.

empty