• Suis-je donc fou ? Telle est la question que Marc Blanc-Lapierre continue à poser, et à nous poser, vingt-cinq ans après l'incident fortuit qui le projeta dans la plus invraisemblable des aventures. Tout commence un jour de 1952, lorsque l'auteur, ainsi que le confirme l'enquête actuellement en cours, est envoyé dans un hôpital psychiatrique à la place d'un aliéné dangereux du nom de Max Blanc, qui vient justement de s'évader. Comment sortir de cet hallucinant univers de la folie où il est pris au piège ? Plutôt que de s'abandonner à une violence qu'il sait vaine, Marc Blanc-Lapierre décide d'administrer la preuve de ses capacités intellectuelles. Il crée ainsi une « Université psychiatrique » qui demeure un modèle du genre. Mais il faut compter avec le médecin-directeur, personnage singulier qui, sous couvert de médecine, poursuit d'inquiétantes recherches sur la télécommande du cerveau humain. Celui-ci a décelé les exceptionnelles capacités de son « pensionnaire » qu'il s'emploie à manipuler à son insu. Il faudra plusieurs années à Marc Blanc-Lapierre, et plusieurs entreprises presque rocambolesques, pour récupérer sa liberté à la sauvette et tenter de s'insérer dans la vie sociale. Mais tous les employeurs le rejettent. Il obtient alors brillamment divers diplômes scientifiques et écrit un livre de référence sur la mathématique moderne. Dans le même temps, il découvre qu'il est fiché comme ayant été interné onze ans pour « schizophrénie » ! Décidé à lutter, il engage un procès - il y a douze ans de cela... Les pouvoirs judiciaire, administratif et psychiatrique, dont la collusion est évidente, prennent finalement peur, semble-t-il, puisque l'auteur, en 1973, est victime d'une brutale tentative d'internement arbitraire, qui le conduira en prison et dont il n'échappera que par l'action de ses défenseurs...

  • Suis-je donc fou ? Telle est la question que Marc Blanc-Lapierre continue à poser, et à nous poser, vingt-cinq ans après l'incident fortuit qui le projeta dans la plus invraisemblable des aventures. Tout commence un jour de 1952, lorsque l'auteur, ainsi que le confirme l'enquête actuellement en cours, est envoyé dans un hôpital psychiatrique à la place d'un aliéné dangereux du nom de Max Blanc, qui vient justement de s'évader. Comment sortir de cet hallucinant univers de la folie où il est pris au piège ? Plutôt que de s'abandonner à une violence qu'il sait vaine, Marc Blanc-Lapierre décide d'administrer la preuve de ses capacités intellectuelles. Il crée ainsi une « Université psychiatrique » qui demeure un modèle du genre. Mais il faut compter avec le médecin-directeur, personnage singulier qui, sous couvert de médecine, poursuit d'inquiétantes recherches sur la télécommande du cerveau humain. Celui-ci a décelé les exceptionnelles capacités de son « pensionnaire » qu'il s'emploie à manipuler à son insu. Il faudra plusieurs années à Marc Blanc-Lapierre, et plusieurs entreprises presque rocambolesques, pour récupérer sa liberté à la sauvette et tenter de s'insérer dans la vie sociale. Mais tous les employeurs le rejettent. Il obtient alors brillamment divers diplômes scientifiques et écrit un livre de référence sur la mathématique moderne. Dans le même temps, il découvre qu'il est fiché comme ayant été interné onze ans pour « schizophrénie » ! Décidé à lutter, il engage un procès - il y a douze ans de cela... Les pouvoirs judiciaire, administratif et psychiatrique, dont la collusion est évidente, prennent finalement peur, semble-t-il, puisque l'auteur, en 1973, est victime d'une brutale tentative d'internement arbitraire, qui le conduira en prison et dont il n'échappera que par l'action de ses défenseurs...

empty