• On tient à connaître les gens que l'on reçoit ? Or, de toute éternité, nous avons en France des hôtes sur le compte desquels on savait très peu de choses, si ce n'est rien. Appelez-les Gypsies, Tziganes, Bohémiens, Romanichels, Gitanes . tous, issus de la même race, ne se soumette qu'à de bizarres lois qui leur sont propres. Selon les pays, les régions et les périodes, les noms donnés aux Gitans ont varié. Plutôt que d'enregistrer ces variétés, qui reflètent aussi des différences entre les familles vivant sur le Voyage, la tentation a toujours été de trouver un terme qui définirait de manière globale tous ces mondes variés.Gens du voyage, Roms, une réalité méconnue.Le statut de «gens du voyage» a été créé dans les années 1970 et concerne près de 400 000 personnes, à l'exception des Roms.En France, on utilise indistinctement les termes «gens du voyages», «roms» ou «tsiganes» mais ils recouvrent pourtant des réalités différentes.Alors, qui sont ces «gens du voyage» ?Quelles obligations doivent-ils remplir ? Quels sont leurs statuts ?

  • « Les Gitans sont des nomades », « Les Gitans vivent des allocations », « Les Gitans sont des voleurs », « Les Gitans sont très croyants », « Les Gitanes savent lire dans les lignes de la main », « Les Gitans aiment leurs enfants et leurs vieux », « Les Gitans ont la musique dans le sang »... Persécutés au cours de l'histoire, rejetés encore aujourd'hui, les Gitans inquiètent. On loue leur sens de la famille, leur culture... mais on leur interdit l'entrée dans nos villages et le stationnement dans nos villes. Cet ouvrage est une invitation à ouvrir nos portes... et nos esprits.

  • « Les naturistes n'ont pas de pudeur », « Les naturistes ont été soutenus par les nazis et les communistes », « Les naturistes sont exhibitionnistes et échangistes », « Les naturistes vivent à poil tout le temps et partout », « Les naturistes vivent en communauté », « Les naturistes ont été les premiers écologistes » ...
    Retour à la Nature ou émergence d'une nouvelle culture, effet de la « pensée 68 » ou mouvement de fond ?... Dépassant les clichés des « textiles » et des « culs-nus », l'auteur analyse ici les différentes facettes du naturisme et de ses adeptes.

empty