• En 1939, les empires coloniaux semblaient à leur apogée. 25 ans plus tard, ils ont pratiquement cessé d'exister. Comment expliquer ce phénomène majeur du xxe siècle, les décolonisations des peuples soumis à la domination de l'Europe ?
    Les étapes de ce processus sont examinées ici à la lumière des relations internationales. Les décolonisations ont constitué, en effet, un facteur décisif du passage d'un monde bipolaire, celui de Guerre froide, au monde multipolaire et chaotique contemporain. Elles ont contribué à l'émergence d'un nouvel acteur sur la scène internationale : le tiers monde.
    POINTS FORTS
    - Le seul livre en langue française à traiter l'ensemble des
      décolonisations
    - Nouvelle édition entièrement à jour des recherches
      internationales sur le sujet
    SOMMAIRE
    Première partie : les remises en cause coloniales
      1. L'état des empires en 1939
      2. Les transformations
      3. Les contestations
      4. La Seconde Guerre mondiale et les reculs impériaux
      5. L'internationalisation de la question coloniale
    Seconde partie : les décolonisations européennes
      6. La liquidation des mandats au Moyen-Orient
      7. La fin des indes impériales
      8. Décolonisations et Guerre froide : le tournant des
          années 1950
      9. L'émergence du tiers monde
    10. Décolonisations et relations internationales en Afrique
          du Nord
    11. L'Afrique noire : les années pacifiques
    12. Les regroupements africains
    13. La phase finale des décolonisations africaines
    PUBLICÉtudiants en :
    - Histoire
    - Instituts d'études politiques
    - Classes préparatoires

  • L'écriture est peut-être un moyen de salut : il fuit la souffrance présente en s'efforçant de retrouver dans sa mémoire la naissance et l'épanouissement de son amour. Il se souvient de son arrivée dans ce sanatorium suisse, qu'il va lui aussi quitter bientôt pour la littérature, qu'il enseignait, sa femme, qu'il n'a jamais cessé d'aimer, l'être qu'il fut, s'il existe encore. Une fraîche jeune fille lui avait rendu la jeunesse du monde. Par-delà ses lectures trop nombreuses, les prestiges vains, les doutes, ils étaient parvenus à la simplicité et à la pureté de l'amour vrai, et la splendeur romantique de ces paysages, que modifiaient pour leur plaisir les saisons, l'attestait. Mais à mesure que le récit progresse, le narrateur, trop habile et tristement lucide, tient aussi le journal de son oubli. On ne meurt pas d'amour. Il partira sans doute doublement guéri du sanatorium. N'était-ce vraiment qu'un intermède ?

  • L'ultra-droite est de retour, obsédée par la fin de la République. Des attentats se fomentent sur notre sol. Des groupuscules se montent partout ; gagnent la bataille idéologique ; pénètrent les principaux mouvements de contestations dans le pays, saccagent nos institutions, l'Arc de triomphe lors d'une manifestation des Gilets jaunes. Leurs relais sont médiatiques, littéraires, politiques. La thèse du  « grand remplacement »  de Renaud Camus a irrigué bien au-delà des rangs extrémistes, pour s'imposer dans le débat public. 
    Ils sont de plus en plus nombreux, sur le territoire, à se radicaliser autour des thèmes du déclin de la France, des crises économiques et sociales, de l'abandon du pays aux musulmans, de la faiblesse de l'État, au point que les services de renseignement pensent désormais inéluctable un affrontement entre communautés, dessinant l'ébauche d'une future guerre civile. Y sommes-nous déjà ? La société craquelle, la «  dissidence  », elle, s'organise. Alain Soral, Dieudonné, Boris Le Lay et autre prêcheur de haine sont interdits de Youtube Facebook ou Twitter, avant d'être poursuivis en justice et de devenir des martyrs de leur cause. Leurs sites sont fermés, ils en ouvrent de nouveaux. Quand leurs mouvements sont  dissous, ils se reforment sous un autre nom. Actions coup de poing contre les immigrés - «  kebabs, mosquées, on en a assez !  », camps d'été survivalistes, projets d'attaques, fermes à trolls, propagande numérique, etc. La DGSI craint l'attaque de loups solitaires de l'ultradroite et relève avec inquiétude l'apparition d'une frange de militants identitaires qui leur étaient jusqu'alors inconnus.
    Jean-Michel Décugis, Pauline Guéna et Marc Leplongeon les ont rencontrés et font parler ceux qui s'estiment être les «  Grands remplacés  ». C'est à une plongée inquiétante que nous invitent ici les auteurs de Mimi. Portraits, réseaux, généalogie du combat, entrée dans la clandestinité : le feu couve.

  • Ce livre s'appuie sur l'histoire de l'art, la narratologie, la  sémiologie et la psychanalyse, ainsi que sur de multiples exemples de films, pour présenter l'essentiel des aspects théoriques et esthétiques du cinéma. L'ouvrage s'articule autour de cinq questions, développées en détail à travers cinq chapitres  : la  perception et la forme, le récit, la signification, le dispositif et le  spectateur, l'art. Dans un dernier chapitre, une réflexion plus prospective sur le numérique rappelle que nous vivons une ère hautement évolutive.
    Paru initialement en 1983, ce volume résolument interdisciplinaire a  été, pour des générations d'étudiants, l'un des «  classiques  » des études cinématographiques. Remettant l'ouvrage sur le métier une quarantaine d'années plus tard, les quatre auteurs, théoriciens attentifs à la réalité sociale et vivante du cinéma, l'ont enrichi afin que cette 5e  édition d'Esthétique du film prenne en compte les changements survenus, tant dans le cinéma lui-même que dans son étude. Une référence fondamentale toujours indispensable aujourd'hui.

  • Cet ouvrage est à jour des dernières évolutions légales, réglementaires et jurisprudentielles du droit bancaire. Il a pour intérêt de présenter, le plus clairement possible et de façon pédagogique, cette matière a priori technique. Il couvre l'ensemble des questions se posant en 2019 avec cette branche du droit, notamment les questions relatives aux taux d'intérêt, de la fraude à la carte bancaire, et des crypto-monnaies.

  • Les mesures de l'attractivité privilégient l'activité économique et la compétitivité. Interviennent de plus en plus les références à la qualité de la vie, à l'habitat, aux services de proximité... Ces valeurs sociales ne demeurent-elles pas soumises à l'impératif économique ? L'invocation actuelle de la décroissance, dans une perspective de « développement durable », suppose-t-elle des changements de « point de vue » sur la reconnaissance même de ce que peut être l'attractivité d'un territoire ? Le système d'égalité républicaine des territoires apparaît-il encore comme une utopie sociale et politique ?


    Amplitudes propose une rencontre entre des points de vue personnels et des analyses d'experts autour de l'intensité des phénomènes qui se vivent sur les territoires dans la vie quotidienne.

  • On l'appelle «  Mimi  ». Michèle Marchand, la papesse des paparazzis, la gardienne des rumeurs, des secrets de la politique et des affaires. Elle collectionne les scoops sur les puissants, ceux que vous avez vus et ceux que vous ne verrez jamais.
    Mimi ne dispose d'aucun titre officiel mais son agence de presse, Bestimage, protège l'image de la première dame et celle, privée, du couple Macron. Une manne. Jamais une petite marchande de photos n'aura eu un tel privilège...
    Comment Mimi est-elle arrivée au coeur du pouvoir  ? Que sait-elle  ? Que voit-elle  ? Difficile d'enquêter sur cette femme puissante et redoutée. Ses amis se taisent, ses obligés aussi, et ceux qui ont été photographiés malgré eux préfèrent se faire oublier.
    Garagiste, tenancière de boîte de nuit quand le Tout-Paris se consumait dans la fête, mariée à un braqueur puis à un policier, reine de la presse people... avant de se rendre à l'Élysée par la grande porte. La vie de Mimi est une énigme, un vertige, un roman.
     

  • Le bouddhisme est-il une religion « verte » ou cette image est-elle un produit de l'imagination occidentale ? L'écobouddhisme, qui a fleuri depuis une trentaine d'années en Occident, laisse plus ou moins entendre que le bouddhisme - du fait notamment de sa vision de l'interdépendance de toutes choses - serait « écologique » par essence. Cependant, l'étude rigoureuse de la tradition originelle du Bouddha et de ses sources textuelles les plus anciennes ne permet pas d'accréditer une telle interprétation. En même temps, le bouddhisme dispose de ressources pour répondre au défi crucial de la crise écologique. Mais cela doit encore être pensé et articulé.

  • Petite ville de Camargue coincée entre Nîmes et Montpellier, Lunel n'est plus ce coin tranquille où l'on ne jurait que par le soleil, les vignes, le football et la passion de l'arène car une vingtaine de jeunes ont quitté la ville pour la Syrie. Musulmans fraîchement convertis, juifs ou catholiques, ils avaient à peine la trentaine, ils étaient chômeurs, footballeurs ou ingénieur et tous ont fui pour rejoindre des chefs de guerre djihadistes. Exode funeste qui conduira certains d'entre eux à la mort.
    Comment Lunel en est-elle arrivée là  ? En quarante ans à peine, la commune est devenue une des plus pauvres de France. Le chômage, la violence, l'immigration et le racisme y ont explosé. La population s'est divisée, les communautés radicalisées et face à ce naufrage, des politiciens locaux attentistes, complaisants, souvent impuissants.
    Pendant des mois, les auteurs ont arpenté cette terre devenue le symbole d'un échec national.  Ils ont rencontré des religieux, modérés ou  extrémistes, des jeunes et des anciens, des professeurs, chefs d'entreprises, bénévoles associatifs, des élus, des policiers, magistrats, avocats et gendarmes. L'histoire qu'ils nous racontent est celle de jeunes partis mourir et tuer en Syrie. L'histoire de ceux qui, dans l'indifférence générale, les ont soutenus ou embrigadés. Ce n'est pas l'histoire d'une ville mais celle d'une faillite française.

  • Dans un contexte de transformations rapides des situations professionnelles, les connaissances en Psychologie du Travail et des Organisations (PTO) sont à la fois diversifiées et dispersées.
    Cette 2ème édition, complétée et actualisée, recense les principales notions de la discipline et les définit précisément dans un but d'initiation et d'approfondissement.
     

  • À la veille de la guerre de 14-18, l'État français s'est métamorphosé : le régime républicain s'est consolidé en traversant les crises et les affaires ; la notion de service public a vu le jour en accompagnant la naissance de l'état providence ; les progrès scientifiques et technologiques ont offert de nouvelles opportunités. Pour accompagner ces mutations, il fallait une nouvelle approche conceptuelle. Cette biographie croisée de deux éminents juristes - Léon Duguit à Bordeaux, Maurice Hauriou à Toulouse - retrace leurs itinéraires intellectuels. Nés dans les années 1850, marqués par la défaite de 1870, ils incarnent une génération confiante dans le progrès, attentive aux enjeux de la science et du débat intellectuel. Défricheurs conceptuels, ils sont de véritables « inventeurs de l'État » au sens où ils en dévoilent les nouvelles réalités. Maurice Hauriou et Léon Duguit ont eu une influence cruciale sur des questions qui nous touchent aujourd'hui. Leur biographie est l'occasion de réfléchir aux conditions d'efficacité du politique. Jean-Michel Blanquer est, depuis mai 2017, ministre de l'Éducation nationale. Il a été directeur général de l'ESSEC, après avoir été directeur général de l'Enseignement scolaire. Il a également été recteur de l'académie de Guyane et de l'académie de Créteil. Il a récemment publié L'École de la vie. Marc Milet est maître de conférences en science politique à l'université Panthéon-Assas, membre du CERSA (CNRS). Ses travaux portent sur l'engagement civique et politique des juristes. 

  • Coeurs à panser
    Monsieur K est un richissime collectionneur d'art français. Pourtant derrière la gloire, Viktor cache un lourd passé familial. Réfugié en France, son père, d'origine allemande, avait accumulé des toiles volées pendant la Seconde Guerre mondiale. À sa mort, elles sont toutes saisies par la police à l'exception d'un Renoir, dont la vente, vingt ans plus tard, assure à Viktor sa fortune. Aujourd'hui, en dépit de son opulence, il est seul et atteint d'un cancer incurable. Cette condamnation scelle son désir de réparer les fautes commises. Après maintes recherches, il retrouve le Renoir, le rachète, et décide de le restituer aux héritiers légitimes qu'il est parvenu à localiser en Israël. Lors de son enquête, il fait la rencontre de Giorgia, dont la simplicité bouleversante l'émeut. Mais parviendra-t-il à devenir un homme meilleur avant que sonne le glas ?
    Monsieur K est le récit d'une quête de rédemption. Mais peut-on jamais réparer le passé ? L'intrigue s'inspire de nombreuses affaires de tableaux volés à des familles juives, qui attendent toujours que justice soit faite. Viktor incarne ici cette conscience morale gangrénée par ses erreurs qui ira jusqu'au bout, pour mourir en ayant accompli son devoir envers l'humanité.

  • Cet ouvrage est issu d'un colloque du Réseau Education et Formation. Il prend acte de deux mouvements inverses. D'un côté l'éducation scolaire, suspectée d'artificialité, importe de plus en plus des concepts, des méthodes et des dispositifs du milieu du travail. De l'autre, la formation professionnelle, en mal de légitimité scientifique, cherche à s'universitariser :un enchevêtrement complexe que ces contributions tentent d'éclairer.

  • Une introduction systématique à l'analyse du discours argumentatif qui est au coeur de l'élaboration de toute publicité rédactionnelle. Cet ouvrage envisage la complexité de la communication publicitaire à travers ses différents modes de mise en texte et prend également en compte le fonctionnement argumentatif de l'image.Jean-Michel Adam, professeur de linguistique française à l'université de Lausanne, est l'auteur de nombreux ouvrages, dont dans cette même collection, Les textes : types et prototypes (1992), Le texte descriptif (en collaboration avec A. Petitjean, 1992), Le texte narratif (1994), Linguistique textuelle (1999).Marc Bonhomme, est professeur de linguistique française à l'université de Berne, agrégé de grammaire et docteur d'état, est l'auteur de Linguistique de la métonymie (Lang, 1987). Il a également publié de nombreux articles sur les figures du discours, la stylistique textuelle, l'histoire de la langue française et le discours publicitaire.

  • Détachez-vous du peloton, et sprintez vers le succès !Tous les étés a lieu le principal rendez-vous des férus de la Petite Reine : le Tour de France ! À cette occasion, Les Légendes du cyclisme revient sur les temps forts du vélo sur route, ceux que suivent les aficionados sans en rater une miette : le Tour de France, le Giro, la Vuelta, le Paris-Roubaix... L'occasion de retrouver les meilleurs grimpeurs, baroudeurs, sprinteurs... Dans cet ouvrage, les auteurs nous éduquent par l'exemple - et l'humour ! - en présentant des coureurs existants et ayant marqué l'histoire de ce sport : Hinault, Indurain, Bobet, Pantani, Poulidor... Ce casting haut de gamme et sans frontières, illustré par des BD, des anecdotes et des caricatures, ravira les fans de cyclisme et passionnera les néophytes...

  • Qu'y a-t-il de commun entre une sociologue féministe, un agriculteur passé à la fonction publique, un militant ouvrier du 9-3, un promoteur de l'entrepreneuriat ou un général qui n'a pas la langue dans sa poche ? Tous ont fait le choix, à l'âge de la retraite, de rester actifs et ils s'en portent plutôt bien ! Anonymes ou médiatiques, dix-sept personnalités témoignent ici de l'importance que le travail occupe toujours dans leur vie. Chacun a trouvé sa voie : les plus intellectuels continuent de réfléchir et d'écrire à un rythme soutenu ; d'autres se sont reconvertis dans le conseil en entreprise, les travaux ruraux ou l'animation culturelle. Aucun ne compte ses heures. Ils sont heureux de faire profiter les autres - leur village, la France, voire une communauté plus large - de leur expérience. 17 histoires qui sont autant de leçons de vie. Un livre qui est un hymne au travail. Michel Godet, économiste, est vice-président de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur et membre de l'Académie des technologies. Il a publié notamment Bonnes Nouvelles des Conspirateurs du futur, La France des bonnes nouvelles et Libérez l'emploi Marc Mousli, économiste, collabore régulièrement au magazine Alternatives économiques et anime le Café de la prospective dont il est cofondateur. Administrateur d'une Scop et de diverses associations, il a dirigé une PME et des services commerciaux et RH dans une grande entreprise.

  • Mobilisé en août 1914, à 37 ans, l'historien Jules Isaac partagea la vie des fantassins pendant plus de trente mois sur l'Aisne, en Champagne, à Verdun, avant d'être blessé et évacué de son observatoire de la forêt de Hesse, au-dessus de Vauquois, à la fin juin 1917. Pendant toute cette période, il échangea avec son épouse Laure une correspondance très régulière relatant sa vie au front, et la barbarie quotidienne à laquelle, comme tous ses camarades, il était confronté.Ces lettres inédites, poignantes et lucides, puisqu'elles témoignent à la fois d'une expérience personnelle et du regard de l'historien sur l'événement sont ici réunies pour la première fois. Un apport capital à la mémoire d'un conflit dans lequel on s'accorde à voir, à juste titre, la matrice du XXe siècle.Ouvrage réalisé avec le concours de l'Association des Amis de Jules Isaac.Préface d'André Kaspi, professeur à la Sorbonne.Édition critique établie par Marc Michel, professeur émérite à l'Université de Provence.
    1914, la mobilisation et le Soissonais. La Champagne. Verdun. Extraits des carnets de guerre de Jules Isaac. Note sur une entrevue avec Ernest Lavisse en janvier 1917. Renouvellement.

  • L'histoire des "jeux de balle et de paume" commence en Grèce puis se propoage un peu partout en Europe. Au Moyen Âge et à la Renaissance, on joue à la paume en France et dans une partie de l'Europe. Le jeu de paume a donc longtemps été le sport favori de nos populations, qu'une ordonnance royale interdira de pratiquer pendant la journée, "en abandonnant son travail"... ce qui montre l'incroyable ferveur pour ce sport. Un ouvrage sur un sport oublié mais profondément inscrit dans l'imaginaire national, fondé sur un corpus d'archives exceptionnel.

  • "Adossée au mur de sa chambre, Marie-Laure poussait très fort sur la pointe des pieds pour gagner quelques centimètres en fermant douloureusement ses paupières. Elle restait ainsi des minutes entières. Elle jetait un oeil par cette petite fenêtre qui donnait sur la route et lorsqu'une voiture passait, sans trop ralentir malgré le léger virage et la légère montée, deux sentiments l'agitaient : disparaître comme la craie du tableau sous un chiffon sale ou bien se laisser emporter dans une voiture, très loin, jusqu'à la première ville. Pour elle, la première ville était très loin..." Un destin banal et finalement hors du commun : celui de Marie-Laure B. En toile de fond : la campagne, Bordeaux, Paris, l'Afrique... et des personnages emblématiques de la société française, des années 60 aux années 90

  • Attention ! Nous allons vivre de plus en plus vieux,
    mais il va falloir faire de plus en plus jeune !
    Or la jeunesse, c'est avant tout la peau, et surtout celle de votre visage. Ce livre répertorie tous les moyens de la maintenir en bon état et d'éviter les dégâts des ans. L'hygiène de vie à respecter ; les produits esthétiques sans vous ruiner ; la chirurgie des paupières, du double menton, les liftings partiels, les précautions à prendre et les excès à éviter. Vous découvrirez aussi les progrès fulgurants de la médecine esthétique : le laser, le Botox, l'acide hyaluronique, avec leurs avantages et leurs limites... et de nouveaux traitements où l'on n'est même plus obligé de piquer !
    Un ouvrage fiable qui vous renseigne sans parti pris
    et vous permettra de choisir ce qui vous convient
    en toute sérénité

  • Une dénonciation des conditionnements multiples à travers les arcanes de la publicité et le conditionnement professionnel et psycho-social qui en résultent.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Déclinaison d'une cité dont le coeur bat depuis plus de 2000 ans, au rythme des croyances, de la vie des hommes.

empty