• "Les ados ne s'intéressent à rien. Ils sont distraits, accros aux jeux vidéo et à leurs smartphones." Bravant cette idée reçue, Marco Martinelli décide, à partir du début des années 1990, de faire se rencontrer des adolescents de toutes origines sociales et géographiques autour de textes classiques ou modernes. Dans ce témoignage bref, aussi bien manifeste que récit personnel, il relate la genèse et le fonctionnement de sa pédagogie, la non-école. Elle lui a valu une reconnaissance en Italie puis à l'international, de la Belgique au Sénégal jusqu'aux États-Unis.
    Ici, où transparaissent son amour de la scène et sa passion de la transmission, Marco Martinelli met en évidence les bienfaits du brassage culturel et ethnique. Aristophane dans les banlieues montre que ces jeunes, à défaut de changer le monde, peuvent se sauver eux-mêmes par l'exercice du théâtre.


  • Marco Martinelli,
    né à Reggio Emilia en 1956 et co
    fondateur du Teatro delle Albe de Ravenne,
    est aujourd'hui l'un des auteurs majeurs du théâtre italien contemporain. Auteur de nombreuses pièces originales et de réécritures de classiques, il a reçu de nombreux prix internationaux, dont à quatre reprises le prix UBU
    .




    Sur le fil qui divise l'océan des choses possibles et celui des rêves, le théâtre est

    fable

    ; dans ce fil il tisse sa toile, il se fait lieu et route, rite et histoire.




    Marco Martinelli interroge ici, par touches volontairement fragmentées et asymétriques, toutes les questions fondamentales de la scène. Les réponses, du moins celles possibles, viennent de sa pratique quotidienne, en dialogue « nomade » avec les théâtres du monde. Tous participent à la construction en mouvement de son lieu et du nôtre, dans le «

    refus de tout conformisme » et « le courage d'une recherche incessante

    ».

empty