• Pendant la guerre civile espagnole, Consuelo, jeune fille élevée dans une famille franquiste, rencontre Alberto, un "rouge", dans cette Barcelone encore républicaine qui tente de résister sous les bombardements. A la chute de la capitale catalane, ils partiront ensemble vars l'exil et franchiront la frontière au Perthus...

  • D'examens préalables en chirurgie, de chimiothérapie en radiothérapie, l'auteure, traitée pour un cancer du sein, a rencontré des dizaines de femmes avec lesquelles elle a échangé non seulement sur leur maladie mais surtout leur manière de vivre cette expérience. Loin des comptes rendus médicaux, elle évoque ici, sous forme de petites chroniques touchantes et même parfois drôles, plusieurs de ces « elles » qu'elle a croisées. Ce livre est un hommage à leur dignité, leur humour, leur vision de la vie.

  • Quand Fatiha, la femme de ménage des Lampelle, entend un râle à l'étage de la maison où elle travaille et découvre une masse sombre, inerte, étendue sur le sol, elle ne se doute pas que cet événement va changer le cours de la vie d'Arthur, jeune lycéen en train de sombrer dans l'addiction aux jeux en réseau.

    Florence, sa mère, et Fatiha racontent cette dérive à deux voix et initient, chemin faisant, une certaine découverte réciproque. « Cité et pavillon » croise le regard de ces deux femmes qui vivent dans la même banlieue mixte où les habitants des HLM et ceux des pavillons demeurent dans les limites de leurs territoires, sans se côtoyer ni se connaître.

    Leur récit, tantôt douloureux tantôt cocasse, donne à découvrir deux mondes ayant chacun ses codes et ses règles, deux mondes dont la souffrance n'est pas exclue, quel que soit le côté de la rue où l'on habite.

    Un roman inspiré par des histoires vraies, des anecdotes et des paroles glanées tant dans les cages d'escaliers que les rues pavillonnaires.

  • Une enfance myope

    Margarita Perea-Zaldivar

    • Iggybook
    • 20 Décembre 2016

    Le jour même où elle est équipée de lunettes, Ana, petite fille très myope, découvre qu'un exhibitionniste hante les rues de sa ville. Ce secret, difficilement et douloureusement partagé, viendra nourrir son imagination et ses peurs.

    « Une enfance myope » évoque les terreurs et les fantômes de l'enfance, la violence des relations à l'école en cette fin des années 50 ainsi que la complexité d'une vie familiale douce et protectrice mais au sein de laquelle les craintes sont inavouables.

  • La présence inattendue d'un curieux SDF va bousculer le destin des commerçants de la place du RER d'une petite ville de banlieue parisienne. Derrière des existences apparemment ordinaires, se cachent des doutes, des interrogations et même des drames révélés par la confrontation avec cet individu au comportement énigmatique. Place de la Gare débute comme une banale chronique de quartier pour s'achever sur un bouleversement. Ce roman se nourrit des relations complexes qu'instaure la vie en couple. Il trace le portrait d'hommes et surtout de femmes faisant face à des choix décisifs.

empty