• Quand ils comprennent qu'ils s'aiment pour toujours, Pierre et Juliette se marient. Deux enfants et quelques années plus tard, leur bonheur est entier. Ils sont si bien dans leur cocon, si heureux dans leurs responsabilités de jeunes parents... qu'ils en deviennent comme frère et soeur. "Entre Pierre et moi, l'extinction du désir était un lien de plus. Un accident de parcours, une halte qui durait parfois un peu trop longtemps, mais qui demeurait tendre et confortable. Le jour où l'on ne s'est plus vus nus, mais seulement déshabillés, une sirène aurait dû se déclencher." Après trois ans de séparation, Pierre et Juliette se retrouvent. Dès les premiers instants ils savent qu'ils n'ont pas cessé de s'aimer. Mais entre eux, le désir sera-t-il "comme avant" ?

  • 12 jeunes migrants, filles et garçons, ayant quitté leur terre et les êtres qui leur sont chers pour un Eldorado qui, comme le dit Boris Cyrulnik, n'a plus rien de doré, témoignent ici de ce qui leur manque le plus. Et leur réponse est presque à l'unanimité : "Ma maman" !µµLes bénéfices de l'ouvrage iront à une association qui vient en aide aux mineurs isolés étrangers (MIE).

  • A travers le regard privilégié d'Eva Gabrielsson, la compagne de Stieg Larsson pendant 32 ans, la trilogie Millénium apparaît comme bien plus que la série policière connue dans le monde entier. C'est une allégorie de la lutte permanente et individuelle pour la morale et la justice - des valeurs pour lesquelles Stieg et Eva se battaient depuis toujours. Millénium reflète pour elle une vie et un amour partagés, mais incarne aussi des moments terribles.

  • Si le mot « féministe » n'a pas toujours eu bonne presse, que dire alors du mot « imam » ! Représentant d'une religion mise aujourd'hui en accusation par une société qu'elle effraie, l'imam est devenu le symbole d'un nouvel obscurantisme. Quant à la féministe, elle voit dans le nombre croisant de musulmanes voilées et l'aberration de leur exigence de non-mixité une menace pour la laïcité et les libertés de l'ensemble des femmes françaises. Un foulard les sépare !
    Marie-Françoise Colombani a travaillé pendant vingt-cinq ans dans un journal qui, longtemps et partout, a défendu la cause des femmes. En 2003, le magazine Elle était même à l'origine d'une pétition qui a poussé au vote de la loi contre les signes religieux à l'école. Tareq Oubrou, lui, a encouragé pendant des années les musulmanes à se couvrir la tête. Et pourtant, aujourd'hui, le grand imam de Bordeaux les appelle à une visibilité discrète leur expliquant que le voile ne repose sur aucun fondement religieux incontestable. Interrogé sans concession sur ce revirement, et sur la place de la femme dans sa religion, l'homosexualité, le mariage pour tous, la laïcité, son appartenance à l'UOIF, sa fidélité à Hassan el-Banna, fondateur des Frère Musulmans et grand-père de Tariq Ramadan, les suspicions de double jeu qui pèsent sur lui..., il répond à la féministe avec cette franchise qui fait sa force et lui a valu de nombreuses condamnations à mort émanant d'islamistes extrémistes dont Daech. L'imam a-t-il convaincu la féministe ? Déjà sur une chose : l'extrême complexité de la situation de l'islam en France...

empty