• Mathilde Laurent nous parle avec talent, précision et humour de son métier de parfumeur. Loin des images que l'on peut en avoir, elle nous fait découvrir : Un métier de rigueur, de calculs et de formules, d'essais et d'expérimentations innombrables, Un métier secret et pas si solitaire, Un métier responsable, tant les substances manipulées sont précieuses, rares ou même parfois dangereuses, Un métier devenu rare aussi puisque seules trois grandes maisons emploient encore un parfumeur. On se prend à rêver que ce savoir-faire ne s'éteigne pas faute d'artisans. Et si nous n'étions plus capables demain de créer et même de conserver les plus grands parfums ?

  • Ethan étudie les gisements pétroliers. Il reçoit une proposition de poste, au nord de la Norvège où du pétrole a été découvert. Il quitte Paris pour Bodø, proche du cercle polaire. De ce premier voyage d'acclimatation, il ne rentrera pas indemne. Le déplacement professionnel devient un déplacement des principes acquis. Une bascule s'opère : le voyage de repérage renverse les points de vue et étourdit vers d'autres perspectives. Le regard et la pensée se voient ouverts, au-delà d'une géographie. "Être là, ce n'était pas simplement chercher ses repères et reconstruire le connu. Il fallait se rendre disponible... Être à l'affut des moindres choses pour comprendre ce nouvel environnement, l'expérimenter."

  • Rêves syncopés, l'album signé par Mathilde Ramadier et Laurent Bonneau sur la figure marquante de la musique électro, Laurent Garnier. À travers ses propres mots, un très bel hommage à la techno, au plaisir d'être seul derrière ses platines et de voir la salle en transe... De Manchester à Berlin, quelques repères biographiques suffisent, le reste est affaire de sensation, d'émotion. Bonneau a trouvé son sujet de prédilection : seuls son graphisme et ses couleurs pouvaient envoûter le lecteur comme le fait cette musique. Une symbiose impressionnante !

empty