• Ce livre décrit une histoire. Paru initialement sous le titre Ces enfants qu'on sacrifie pour alerter sur les dangers de la future loi réformant la protection de l'enfance, il rapporte les échanges choquants qui eurent lieu à l'Assemblée nationale à propos de ce texte législatif finalement voté en 2007. Repris ici dans un style plus nuancé qu'au moment des débats, il permet de constater les changements positifs apparus depuis la loi de 2016 sur la protection de l'enfant, mais aussi d'évaluer s'il persiste des lieux où les pratiques peinent à être modifiées. Il présente de nombreuses données scientifiques provenant de travaux étrangers, citées dans aucune autre publication en France, ainsi que le seul travail français sur le placement en famille élargie, une théorisation du dispositif des visites médiatisées, et une recherche
    concernant la comparaison entre quotient de développement et quotient intellectuel, essentielle pour protéger le devenir affectif et cognitif des enfants petits en protection de l'enfance.
    Cette nouvelle édition insiste sur la dimension structurante essentielle de la parole du magistrat qui permet d'articuler la loi avec la vie psychique de l'enfant. Le positionnement du juge des enfants est ainsi la clé de voûte du dispositif de protection de l'enfance.

  • Faire face a la violence en France : le rapport Berger Nouv.

    « Même si ce que je fais est grave, je sais que je n'irai pas en prison »,déclare au Docteur Berger un jeune de seize ans qui a blessé plusieurspersonnes.Oui, nous nous sommes doublement désarmés. Moralement, avecdes textes légaux inadaptés et physiquement, avec l'absence devolonté de construire des lieux réellement efficaces pour contenir laviolence.Maurice Berger exerce depuis de nombreuses années commepsychiatre dans un centre éducatif renforcé pour mineurs ultraviolentsmais aussi auprès des victimes d'agression, ce qui lui permetde mesurer les dommages durables de cette violence.Comment faire en sorte qu'il y ait moins de victimes et moins d'auteursd'actes de sauvagerie en France ?Pour le Dr Berger, ces mineurs dangereux ont impérativement besoinde rencontrer une butée concrète à leurs actes si l'on veut espérer unchangement de comportement. Pour cela, il constate la nécessité demodifier nos lois actuelles qui entravent, plutôt qu'elles ne favorisent,toute possibilité d'amélioration de la situation. Face à la faiblesse decertaines réponses pénales et politiques, nous avons un besoin urgent,selon lui, d'un État « plus fort que la loi du plus fort ». Il fait dans celivre, écrit avec les conseils de juristes, un rapport d'expérience préciset émet des propositions de dispositifs à mettre en oeuvre.

  • Soigner les enfants violents : traitement, prévention, enjeux Nouv.

    Tous les lieux qui reçoivent des enfants, établissements scolaires, services de pédopsychiatrie et de protection de l'enfance, institutions spécialisées, font l'alarmant constat d'enfants toujours plus jeunes exerçant une violence physique ou sexuelle qui va en s'aggravant. Confrontés à l'absence de sentiments de culpabilité chez ces sujets, les professionnels sont rapidement épuisés et désemparés, avec des questionnements sans réponses :
    - Pourquoi ces enfants présentent-ils un comportement aussi destructeur ?
    - Comment faire en sorte qu'ils commencent à penser au lieu de frapper ?
    - Quels sont les dispositifs contenants institutionnels, physiques, psychiques, pédagogiques nécessaires ?
    - Pourquoi ne parvient-on pas à prévenir l'apparition de tels troubles alors que ce serait possible ?
    Cet ouvrage de référence, fruit de la recherche menée par un service de pédopsychiatrie dirigé par l'auteur, propose une analyse clinique qui rend
    possible une prise en charge de ces enfants. S'appuyant sur la description détaillée de onze situations, il constitue une sorte de manuel précis du travail individuel, groupal et institutionnel qui permet à ces sujets d'être moins débordés par la violence qui les envahit.

  • Beaucoup d'enfants présentent une souffrance psychique grave liée à l'incohérence affective de leurs parents. Ils tirent peu de bénéfices des divers soins proposés tant qu'ils restent dans leur famille. Cependant l'idée de séparer l'enfant de ses parents n'est que rarement mise en application.
    Quelles sont les difficultés qui, malgré l'évidente incapacité éducative de certaines pères et mères, les sévices parfois, empêchent les intervenants de demander ou de décider la séparation  ? Dans quel contexte clinique une séparation semble-t-elle la meilleure solution  ? Pourquoi une séparation parents-enfant n'est-elle jamais thérapeutique en elle-même, et nécessite-t-elle d`être toujours accompagnée de soins  ?
    Cet ouvrage répond à ces questions sans intention polémique. Il décrit pour la première fois le concept d'  «  idéologie du lien familial  » et montre   les dégâts impressionnants dus à des séparations trop tardives ou mal gérées, destins qui pourraient, dans une large mesure, être évités.

  • Deux cent soixante-dix mille enfants et adolescents sont concernés en France par le dispositif de protection de l'enfance.
    Ce dispositif est souvent inefficace et même très nuisible ; il repose depuis des décennies sur deux règles implicites :
    o ne pas évaluer les résultats, c'est-à-dire l'état des enfants dont il est supposé favoriser le bien ou le mieux-être ;
    o ne pas prendre connaissance des nombreux travaux qui démontrent qu'on peut mieux faire.
    De fait, nous ne sommes pas en retard sur d'autres pays... nous sommes sur une voie différente avec une idéologie bien ancrée, hors réalité : celle du maintien du lien familial à tout prix.

  • Toute séparation douloureuse a un impact sur la vie psychique des enfants qui  laisse des traces persistantes. Maurice Berger décrit les principaux processus psychiques propres à l'enfant confronté à la séparation. Une première partie est consacrée aux troubles spécifiques liés au divorce des parents, une deuxième partie se place dans le cadre de l'adoption, la troisième partie étudie les situations liées au placement judiciaire.
    Les enfants qui souffrent de la séparation présentent de nombreux points communs que l'auteur regroupe sous le concept de pathologie du lien, entendu comme mode défectueux d'organisation psychique. La description clinique qui en est faite permet ensuite de définir les diverses prises en charge thérapeutiques à mettre en oeuvre pour, sinon guérir de la séparation, du moins en diminuer les atteintes.
     

  • Toutes les deux minutes, une plainte est déposée en Francepour des violences gratuites, c'est-à-dire des agressionsphysiques sans raison apparente pouvant aller jusqu'aumeurtre, pour un simple regard, un simple refus de cigarette.Tout citoyen peut y être confronté.Pédopsychiatre, psychanalyste, spécialiste des soins auxenfants et adolescents violents, le docteur Berger a voulupartager dans cet ouvrage le résultat de plusieurs annéesde pratique auprès de jeunes hyper-violents impliqués dansces agressions.Qui sont ces jeunes ? Quels sont leurs parcours de vie ?Précarité et « ghettoïsation » sont-elles vraiment les causesprincipales de leurs comportements ? Qu'en est-il desviolences conjugales et de l'organisation « clanique » dansleurs histoires familiales ? Quel est l'impact du quartier etde l'imprévisibilité de certaines réponses judiciaires ?À partir de la prise en charge de plusieurs cas précis,le docteur Berger apporte à ces questions des réponsestirées de son expérience. Et la plupart d'entre elles sonttrès éloignées des discours médiatiques, politiques etsociologique actuels.

  • Notre société compte de plus en plus d'enfants, d'adolescents, et d'adultes capables des pires violences. Enseignants, éducateurs, policiers, le disent avec inquiétude : les comportements violents sont plus fréquents, plus graves et plus précoces qu'autrefois - que ce soit en crèche, en maternelle, au collège, au lycée ou dans la rue. De fait, le passage à l'acte, de l'incivilité à la « radicalisation », trouve le plus souvent son origine dans la petite enfance. Comment comprendre la violence, et répondre aux légitimes questions que, victimes du « politiquement correct », nous osons à peine nous poser ? Démarche d'autant plus urgente, qu'il ne s'agit plus désormais d'excuser qui que ce soit, mais bien de prévenir la survenue d'une situation sociale incontrôlable. Maurice Berger, spécialiste internationalement reconnu dans ce domaine, expose ici d'une manière accessible à tous, l'état des connaissances sur ce sujet. Il propose des actions précises de prévention de la violence, ainsi qu'une prise en charge spécifi que des sujets qui présentent ce comportement.

  • La quasi-totalité des enfants et préadolescents auteurs de violences pathologiques extrêmes ont été soumis tout petits, le plus souvent avec leurs parents, à des relations particulièrement défectueuses entraînant des « traumatismes relationnels précoces ». Pour faire face à ces traumatismes, ils ont, dès les premières années de leur vie, mis en place des processus de défense « automatiques » qui incluent l'attaque potentiellement meurtrière. Les connaissances scientifiques, précises, sur ce sujet existent. Seule la France refuse de les prendre en compte car ce savoir bat en brèche un bon nombre de croyances. Le lien de causalité entre traumatisme relationnel précoce et violence fait chez nous l'objet d'un déni volontaire et sans remède. Et pourtant, la situation est devenue ingérable. Le nombre d'enfants « barbares » qui n'ont pas la liberté interne de ne pas frapper va continuer à croître sans que nous parvenions à modifier notre manière de penser ce problème. Notre pays n'a et n'aura que la violence qu'il mérite, et il ne servira à rien de pleurnicher.

  • Approche thérapeutique complète des troubles de l'intelligence chez l'enfant et l'adolescent qui prend en considération l'environnement familial et s'articule avec les prises en charge rééducatives et pédagogiques. Cette 4e édition a été entièrement revue et augmentée. Elle comporte un nouveau chapitre présentant les derniers travaux sur ce thème.

  • L'instabilité psychomotrice de l'enfant constitue une véritable pathologie du mouvement. Cet ouvrage en étudie les principales formes cliniques et fournit des modèles de prise en charge thérapeutique. Il est la première tentative d'analyse clinique rigoureuse d'un trouble psychopathologique qui concerne des dizaines de milliers d'enfants par ans. A l'occasion de cette troisième édition, l'auteur a revu l'ensemble de son ouvrage et rajoute un chapitre à jour des derniers travaux sur ce thème.

  • Le goût du pouvoir, explique M. Berger, n'est rien moins qu'une maladie psychique particulière. Après avoir analysé les différentes formes de pouvoir, il met en relief la fragilité narcissique de nombreux hommes de pouvoir, fragilité qui les rend profondément dépendants du regard d'autrui.

  • Dans ce livre sont décrits avec précision pour la première fois, à partir de processus thérapeutiques engagés par des pédopsychiatres, les troubles affectifs présentés par beaucoup d´enfants en résidence alternée. Plusieurs avocats exposent par ailleurs de manière détaillée le dysfonctionnement des institutions judiciaires dans le domaine du droit d´hébergement. Pour la première fois aussi sont exposés les travaux scientifiques les plus récents, notamment américains, concernant la résidence alternée et le syndrome d´aliénation parentale (SAP). Il devrait être maintenant impossible d´évoquer les problèmes liés à la résidence alternée et au concept de SAP sans y faire référence.

  • Cet ouvrage constitue la meilleure analyse de la prise en considération du groupe familial dans le traitement de l'enfant. Il propose un outil théorico-clinique : les entretiens familiaux caractérisés par un cadre construit "sur mesure", en fonction des difficultés psychiques de chaque parent, et par un décryptage des projections dont l'enfant est l'objet. Cette nouvelle édition entièrement revue et corrigée est enrichie d'un nouvel avant propos et de l'exposé de deux situations cliniques par Christine Frisch-Desmarez et Marie-Paule Durieux.

  • Compte tenu de la diversité des textes incriminant les infractions boursières, on peut les distinguer entre, d'une part, les infractions liées à la vie boursière de la société, et d'autre part, les infractions constitutives d'une atteinte au fonctionnement régulier du marché.

  • Comprend trois parties : La Cour de justice des Communautés européennes; La Procédure communautaire contentieuse; Les Recours.

empty