• Mostarghia

    Maya Ombasic

    La mostarghia. C'est ainsi que Maya Ombasic a baptisé le mal qui a tué son père. La mostarghia, c'est la nostalgie dévorante dont cet homme a souffert depuis qu'il a dû quitter sa ville, Mostar. À ce peintre écorché à l'âme slave qui ne s'est jamais remis d'être arraché à sa terre, sa fille Maya rend ici un hommage entre tragique et burlesque, à son image.
    Maya a douze ans quand la guerre éclate en Yougoslavie. Pour survivre, elle et sa famille doivent fuir. Ils s'embarquent alors dans un périple tumultueux qui les fera devenir aux yeux de tous des réfugiés. C'est dans l'exil que Maya grandit. Mais comment se construire loin de son pays?
    Maya Ombasic remonte le temps et signe avec Mostarghia l'autobiographie d'une femme à l'incroyable force de vie qui n'a cessé de puiser dans la littérature pour se sauver.

  • Istanbul est pour Pamuk ce que Paris est pour Baudelaire : une source inépuisable d'inspiration et de spleen. Mais en suivant la vie des écrivains étrangers de passage à Istanbul, Pamuk s'aperçoit que cette apparente mélancolie n'est qu'une strate parmi d'autres dans une ville palimpseste qui cache dans ses entrailles toutes les altérités. A travers les lunettes de la déconstruction, l'auteure démontre qu'à partir de la figure du double qui obsède Pamuk, le romancier propose un autre espace-temps quelque part entre la réalité et la fiction, entre l'Est et l'Ouest, entre la tradition et la modernité.

  • Lejla

    Maya Ombasic

    Laure quitte son mari, son fils et Montréal pour aller rechercher à Trieste des inédits de grands auteurs. Dans cette ville qui la fascine depuis l'enfance, elle rencontre un homme avec qui elle noue une relation passionnée, et tourmentée, qui la révèle à elle-même corps et âme, et lui fait adopter à nouveau son véritable prénom, qu'elle avait voulu oublier avec les traumatismes de la guerre, du deuil et de l'exil.Son épanouissement charnel déclenche en elle une quête mystique qui la mène de Trieste à Istanbul, d'Istanbul à Beyrouth, de Beyrouth à Sarajevo.

empty