• Une version abrégée de la thèse de doctorat de science politique (Rennes I) que E. Melchior a consacrée à l'étude des rapports entre la stratégie et l'idéologie dans l'histoire du Parti socialiste français.

  • Novembre 1995, des millions de Français manifestent dans toute la France en une révolte contre la crise sociale, et plus encore identitaire, qui ronge la nation. Il convenait, pour saisir les enjeux de cette crise sociale et nationale, de revenir sur ce qui a constitué la spécificité de la construction de la nation française depuis deux siècles : une subtile alchimie entre le pacte républicain et le compromis social qui donnait corps à « l'exception française » et qui semble ne pas résister à la pression de l'environnement international. Ce livre montre que les débats au sein des partis politiques et de l'ensemble de la société (sur la construction européenne, la défense nationale, l'immigration, la délocalisation des entreprises...) ne font qu'exprimer le douloureux travail de redéfinition d'une identité collective ; travail pris en tenaille entre le repli frileux autour d'une image fantasmée de la « grandeur française », et le saut dans l'inconnu d'une mondialisation non maîtrisée. Un ouvrage au coeur de l'actualité.

empty