• « Les esquimaux ont une légende à propos du caribou et du loup : les deux animaux ne font qu'un. Le caribou nourrit le loup mais le loup permet au caribou de rester fort. Ainsi en est-il des êtres. Certains vous rendent forts alors que d'autres vous obligent à être doux. Il y a ceux qui vous protègent et ceux qui vous apprennent à vous protéger vous-même (...) Ce qu'il faut savoir c'est si vous vous battez pour la vie, ou contre elle ». « Quelles armes vous protègent le mieux à travers les péripéties de la vie ? Je dirais qu'il n'y en a aucune. Le jour où vous aurez abaissé vos défenses, vos craintes, vos boucliers, le jour où vous vous inquiéterez d'épanouir l'autre en face de vous, de le faire se sentir bien en votre présence, ce jour-là, vous serez vraiment en sécurité (...) S'arranger pour que les autres vous fassent confiance est la meilleure des protections » L'art d'aimer l'homme ou la femme de sa vie comme l'on aime et l'on sert son meilleur ami, voilà ce qu'enseigne avec finesse, humour et sage fantaisie cette musicienne des mots, cette pianiste du coeur, Merle Shain.

  • Pourquoi sommes-nous effrayés par notre propre vulnérabilité ? Pourquoi éprouvons-nous le besoin de nous camoufler derrière une lourde armure de préjugés ? Pourquoi, quand l'amour nous est offert, demeurons-nous, toujours et encore, seuls et perdus ? En amitié comme en amour, plus qu'aucune autre chose, ce qui affecte notre relation aux autres réside en nous-mêmes, dans l'image que nous nous faisons de nous-mêmes. « Bien trop souvent, écrit Merle Shain, nous sommes nos plus mauvais amis, les assassins de nos plus beaux rêves. » Merle Shain n'encourage pas à la résignation. À travers des paraboles et des anecdotes, dans une langue poétique, mais simple et directe, elle nous apprend comment devenir plus forts pour demander plus à la vie.

empty