• Demain, l'informatique aura envahi les écoles, les collèges, et une bonne partie de l'enseignement sera assurée par l'intermédiaire des ordinateurs et d'internet. Pour en savoir plus, Michel Alberganti a mené une enquête approfondie sur ces programmes que nos enfants utiliseront bientôt. Il nous invite, tout d'abord, à un étonnant voyage dans l'univers des cyber-professeurs, avec lesquels on apprendra aussi bien l'anglais, l'histoire, que la mécanique ou la médecine, au sein de classes virtuelles composées d'élèves venus des quatre coins de l'Europe. Il nous fait également visiter les laboratoires dans lesquels les chercheurs mettent la dernière main aux futurs enseignants artificiels. Il montre comment cette révolution inévitable, sera stimulée par les exigences d'une génération d'enfants nés avec l'ordinateur et, surtout, quels bouleversements profonds elle provoquera dans les pratiques, les méthodes, et l'organisation des institutions traditionnelles de l'enseignement.

  • L'essor fulgurant des technologies numériques, conjugué à leur sophistication de plus en plus grande, les rend chaque jour plus intrusives pour l'intimité de chacun. Dénonçant cette dégradation des libertés individuelles, déjà entamée avec l'informatisation des fichiers, Alex Türk soulève ici des questions tout à fait nouvelles : peut-on échapper à ce traçage généralisé, alors qu'on parle d'« informatique ambiante » ? Au nom de la sécurité, ne sacrifie-t-on pas trop facilement la vie privée ? Que faire pour préparer nos enfants à l'exercice de leurs libertés fondamentales dans la société numérique ? Enfin, ce mouvement est-il irréversible ou avons-nous encore les moyens de l'encadrer ?Convaincu que le respect de la vie privée est l'un des piliers de la démocratie, Alex Türk plaide pour un droit à l'opacité et lance un cri d'alarme : c'est la société tout entière qui doit se mobiliser rapidement. Avec la miniaturisation des systèmes, « viendra une époque, où la question de savoir si l'on est fiché ou non, localisé ou non, pucé ou non, n'aura même plus de sens ». Cette époque, c'est demain. Alex Türk est universitaire (droit public), sénateur du Nord et président de la CNIL depuis sept ans.

empty