• Ce livre n'est pas un livre d'histoire, ce livre est un roman de vie.
    Un roman de vie qui se déroule à la fin du XVIè siècle dans la Provence secouée, ballottée par les guerres intestines et religieuses. Les ultra catholiques de la Ligue, tous derrière le comte de Carcès et le duc de Savoie s'opposent aux protestants Razats, d'abord seuls, puis tous derrière le roi Henri IV, Monseigneur de La Vallette ou le duc de Lesdiguières.
    Dans ce grand charivari, les Provençaux, comme Pierre de Chiris, conseiller au Parlement de Provence, essayent de vivre. Pierre nous raconte sa vie ainsi que celle de sa parentèle.
    L'auteur nous présente ici le second tome des mémoires apocryphes (après le Siège de Mouns) de cet homme remarquable et remarqué.
    Une fresque de vie pleine de verve et d'enthousiasme pour une image de la Provence bien mal connue.
    EXTRAIT
    - Messire de Chiris, vous êtes bien loin de toutes ces considérations. Vous êtes homme de lettres et le bruit des armes ne vous sied guère. Mais, si je vous ai demandé de venir ce soir à ma rencontre, c'est certes parce j'aime votre présence et votre habileté à manier la poésie, mais aujourd'hui, vous savez... la poésie... Il leva les yeux au ciel, haussa les épaules et entra enfin dans le vif du sujet :
    - Chiris, pensez-vous rencontrer prochainement monseigneur de La Valette ?
    - Je pense qu'avant la fin de ce mois je le rencontrerai, mais je ne sais encore où et quand, très exactement.
    - Parfait, puis-je vous confier une mission pour moi ?
    - Une mission pour vous, Monseigneur ?
    - Oui, pour moi. Enfin... pour les Aixois, et vous en êtes...
    - Certes, Monseigneur, certes...
    - Rencontrez La Valette au plus vite, et demandez-lui de me laisser ravitailler cette ville, avant que la misère qui coure les calades n'enfle davantage. Je suis très inquiet.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Michel Germain est professeur émérite agrégé d'Histoire, auteur de plus d'une soixantaine d'ouvrages, tant sur la Savoie que la Provence où il réside de nombreux mois. Histoire de la Seconde guerre mondiale, mais aussi romans policiers, romans historiques ou roman de vie, Michel Germain est un auteur très prolixe touche à tout. Président de la Société des Auteurs Savoyards, il est membre associé de l'Académie de Savoie, Officier des palmes académiques et Chevalier de l'ordre National du Mérite.

  • Dublin, dimanche 19 heures, dans le quartier de Clon-tarf. Un nouveau jour pluvieux décline doucement. L'atmosphère fraîche et liquide s'insinue dans tous les corps. Malgré tout, dans l'après-midi, Caitlin avait décidé de sortir prendre l'air. Elle avait erré, entre deux ondées, dans Saint Stephen Green avant de rencontrer, devant Newman House, Carleen, sa meilleure amie du temps où elle fréquentait Trinity College. On découvre le cadavre de Patrick, un pêcheur, sur les rochers de Gaillimh et la police conclut hâtivement à une mort naturelle par noyade, mais Caitlin, sa soeur n'en est pas convaincue et elle se lance dans une dangereuse enquête qui la mènera peut-être à la vérité. On y découvre une Irlande traumatisée par la "guerre" que mène l'IRA pour la réunification du pays.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Michel Germain, né en 1945, est professeur agrégé d'histoire-géographie dans les environs d'Annecy (en 1994). Profondément ancré dans le terroir qui l'a vu naître, il se lance dans l'étude de l'histoire locale en 1983, se spécialisant notamment dans les recherches historiques sur la Deuxième Guerre Mondiale.
    Parallèlement, Michel Germain publie de nombreux livres de géographie et des guides ainsi que des ouvrages concernant le début du XXe siècle. Il participe également à de nombreux autres ouvrages. Membre depuis sa fondation de l'Association des Glières, animateur du Musée départemental de la Résistance de Morette, il fonde en 1991 la Société des Auteurs Savoyards, regroupant près de cent cinquante auteurs. En 2000 sort son premier roman, un roman historique. Depuis, il continue à donner des conférences et à rencontrer les jeunes élèves ainsi qu'à écrire sur la Haute-Savoie 39-45 tout en essayant d'évoluer vers le roman. Il a dirigé une collection nationale sur les Paysans, aux éditions Horvath et il écrit de nombreux articles dans divers bulletins municipaux, divers journaux (dont le Dauphiné Libéré plus de 200 articles), revues nationales (revue des Troupes de Montagne, le Patriote Résistant, Alpes Magazine, Relief...) et dans les bulletins des associations de résistants.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Toutes les stations olympiques autrefois, site par site, l'évolution de la montagne vers les activités de sports d'hiver, les chasseurs alpins, la vie agricole.

  • Qui a tué Timoléon Escartefigue, modeste réparateur de vélos du boulevard des Batignolles à Paris ? Que s'est-il passé sur le front, en pleine guerre de 14, dans les décombres d'une maison en ruine ? Qu'est devenu Victor, le condamné à mort qui a disparu avant son exécution ? Quel secret cache Émilienne Robinson, jeune journaliste fraîchement engagée au journal L'Excelsior ? Pourquoi, dans ce Paris de 1920, alors que la guerre est terminée, d'anciens poilus sont-ils assassinés les uns après les autres ? Et par qui ? Balto, qui vit dans la Zone, cette bande de misère entourant la capitale, va devoir enquêter afin de prouver l'innocence de son frère Victor. Pour cela, il lui faudra découvrir qui est le dernier des Valets-de-Coeur... avant qu'il ne soit trop tard.

  • Nombre de savants et d'artistes auraient pu, s'ils avaient vécu plus longtemps, nous faire bénéficier encore de leurs travaux et de leur talent. Ce sont soixante-sept musiciens célèbres que l'auteur a choisi d'évoquer pour deux raisons : beaucoup sont décédés trop jeunes et la médecine pourrait aujourd'hui très probablement prolonger leur existence. Germain éclaire ces destins célèbres brisés par la maladie, comme celui de Chopin ou encore de Beethoven.

  • Donner un nom, c'est donner une identité, faire accéder à une existence sociale, reconnaître un être vivant en tant qu'individu, donner à un lieu un statut territorial légal. Mais au-delà de sa signification ontologique, cet acte fondamental de nomination possède une dimension sociale, et comme tel, se trouve soumis à la mode. Le présent ouvrage analyse les mille et une manières dont les modes peuvent intervenir dans la nomination, celle des individus et des lieux bien entendu, mais aussi celle des phénomènes les plus divers.

  • Les premiers textes médicaux remontent à l'Antiquité. Les chirurgiens se sont donnés, à travers les siècles, un souci extrême pour soulager les pathologies ou les traumatismes de leurs coreligionnaires, sans oublier l'esprit d'innovation qui les a animés dans la quête du remède le plus efficace. C'est la table d'opération qui se révèle être le témoin commun à chacune des interventions médicales. L'auteur a ainsi entrepris d'écrire l'histoire de ces tables d'opération, de l'Antiquité à nos jours, à partir d'archives d'une remarquable richesse et d'une iconographie très fournie.

  • L'usage du gant chirurgical est devenu aujourd'hui un élément fondamental et incontournable de la chaîne d'hygiène médicale au sein de toutes les structures de soins. Mais son parcours, de 1758 à nos jours, a connu une multitude de pérégrinations et d'aventures. C'est un récit unique en son genre que nous propose ce livre, riche en iconographie et archives de toutes sortes.

  • À travers une approche historique précise qui rappelle qui est Ewing, le découvreur d'un type de sarcome infantile, et quels sont les différents éléments et autres acteurs intervenus dans la thérapeutique de cette pathologie. L'auteur s'attarde ici sur les transplants autologues de fibula vascularisée qu'il a utilisés précocement. Dans une analyse critique et historienne des procédés chirurgicaux fréquemment utilisés, il expose sa technique propre tant pour les membres que pour la mandibule. Xavier Riaud

  • Dans cet ouvrage écrit à partir des études archéologiques les plus récentes, Michel Germain nous emmène aux confins de l'Antiquité, à la rencontre des Romains et des Germains qui les ont combattus. S'attardant sur l'une des plus fameuses défaites de l'armée romaine, à savoir la bataille de Teutoburg, l'auteur nous livre un portrait détaillé d'une armée mise en déroute par une coalition de barbares, les mêmes qui, mercenaires, ont participé à la défaite de Vercingétorix à Alésia.

  • Chopin est mort il y a 170 ans et personne ne s'est sérieusement interrogé sur sa maladie, ni sur la cause de son décès. Beaucoup de médecins considèrent sa maladie respiratoire comme étant la tuberculose pulmonaire. Michel Germain, à la lecture des archives de l'époque, est convaincu qu'il s'agit d'une maladie génétique : la mucoviscidose.
    Tous les symptômes se recoupent : taille petite et poids plume, infections et affections respiratoires avec toux chronique et intolérances digestives, probable stérilité, hémoptysies avec essoufflement, etc. Tout y est, même ses antécédents familiaux.

  • Extrait court
    INTROÏT
    Bienvenue à tous sur ces rivages où, entre autres, un dieu est en mesure de s’exprimer en toute liberté, quasiment en direct, sans a priori, ni contrainte, ni réserve. Le fait n’est pas si fréquent qu’il ne mérite d’être souligné.
    DEUXIÈME INTROÏT POUR CONFIRMER LE PRÉCÉDENT
    Frères, Dieu vous parle librement, et non sous la menace de l’épée ; la chose n’est pas si fréquente qu’elle ne mérite qu’on la signale.
    TROISIÈME INTROÏT POUR CONFIRMER LE DEUXIÈME
    Afin d’assurer un bel engagement à notre affaire, la vérité s’effeuille ; pour lors, nous n’en sommes qu’au nombril mais les débuts sont prometteurs.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans son étude consacrée à Goya, André Malraux date l'origine de la modernité du moment où l'art renonce à une beauté traditionnellement identifiée au bien et à la vérité. L'art, qui explore les zones les plus obscures de la conscience, s'attachant aux images de l'excès et de la transgression, renoue avec son antique vertu cathartique. En rassemblant des oeuvres du Musée national d'art moderne, en enrôlant écrivains et essayistes sous la bannière de la paresse ou de la luxure, Les péchés capitaux versent une pièce résolument contemporaine au dossier, déjà bien nourri, des relations malicieusement nouées entre l'art et l'immoralité.

  • Je connaissais le nom « Robert Desnos » (1900-1945) ainsi qu'une partie de son parcours. Je connaissais mieux certains de ses amis (André Breton, Jacques Prévert...). Je connaissais aussi, hélas, le nom de ses assassins. J'avais lu quelques-uns de ses poèmes, sans doute un peu vite.
    Depuis toujours, j'aime écrire et jouer les mots. Je pensais que mes textes étaient trop fantaisistes pour un public potentiel. À soixante ans, je viens de lire un recueil de poèmes de Robert Desnos. À soixante ans, je viens de rencontrer « mon maître » en écriture, en poésie. Aujourd'hui, je me sens libéré et encouragé. Merci Robert ! Merci aussi à tout ce qui m'a inspiré : la nature, les gens, la vie... Merci encore à toutes celles et ceux qui m'ont aidé et encouragé.
    J'espère que cet « autoportrait à la chaise », fatras de poèmes, textes et épigrammes, vous permettra de passer un bon moment dans quelques-uns de mes univers.

    Jean-Michel Germain, après avoir travaillé dans le commerce, devient responsable d'une importante association de solidarité. De tout temps, il aime écrire et jouer avec les mots. Autoportrait à la chaise est son premier recueil de poèmes et de courts textes en prose.

  • Femme en rouge

    Jean-Michel Germain

    « Jean-Michel Germain est un poète contemplatif qui joue les mots comme on joue aux dés. Il les secoue et les jette au hasard de ses insomnies, ce qu'on appelle encore de nos jours l'écriture spontanée. » Christian Décamps - « meneur » du groupe de rock progressif ANGE

    « De beaux textes, très bien écrits, sensibles, drôles, cruels, fantasques. Un vrai talent qui mérite d'être découvert. » Franck Bellucci - écrivain, comédien, professeur de lettres

    Après Autoportrait à la chaise, Femme en rouge est le deuxième recueil de poèmes et de courts textes de Jean-Michel Germain. Pour cet amoureux des mots et de leur musique, le quotidien, les paysages, les souvenirs, les sentiments, l'humour, l'introspection, l'abstraction... sont sources d'inspiration.

empty