• Poursuivant des analyses que La grande dispute ou encore Nihilisme et modernité avaient mises au jour, Michel Guérin livre ici une passionnante enquête sur « ce que l'art dit du temps et ce que le temps fait de l'art » à partir de la Renaissance. L'art dans sa quête d'émancipation a marqué l'histoire moderne dans la mesure où la création artistique s'est révélée en même temps qu'une production, une mise à l'épreuve de la conscience du temps à travers les époques. Aussi cette histoire philosophique et réflexive de la vocation créatrice de l'homme doit-elle s'entendre, affirme Michel Guérin dans cette ambitieuse anthropologie de la création des modernes, comme le déploiement critique du temps de l'art en tant qu'art du temps.

  • Pointant le geste comme première tournure de la pensée et de l'action, l'auteur révèle de façon pertinente sa part dans la construction progressive d'une oeuvre et, interrogeant le sens du geste, fait apparaître que c'est le geste lui-même qui fait sens.

  • L'ancien maire PCF de Saran, aujourd'hui conseiller général du Loiret, revient sur son parcours : sa naissance dans un milieu modeste, ses nombreuses années d'élu, ses fonctions syndicales et politiques. Il décrit sa vision du progrès, de ses bienfaits et de ses aspects néfastes. Pour lui, le progrès n'est pas synonyme d'une évolution matérielle mais humaine.

    1 autre édition :

  • Écrire un commentaire du Cimetière marin strophe après strophe et presque vers par vers eût paru sans doute au poète qui le composa une bien étrange affaire. Si l'on ajoute, plus insolite encore, la présence du Boléro de Ravel dans le tableau, on se persuade que l'entreprise tient de la gageure. Pourtant, l'idée se défend, non seulement d'un commentaire philosophique visant la plus grande précision, mais d'un lien d'une espèce singulière avec le Boléro au motif d'un rythme ostinato. C'est une intuition initiatrice, qui ne vaut nullement comparaison et ne doit pas entraîner à des rapprochements forcés. On découvrira peut-être dans l'aventure que la Figure qui s'enroule dans l'oeuvre du poète comme en celle du musicien est le Serpent. Elle se voit autant qu'elle s'entend, ou plutôt entre les deux se pressent. Elle reste à demi dissimulée comme en un rébus. Il faut lire Le Cimetière marin au boléro en pensant au titre d'un tableau, comme La Jeune Fille à la perle de Vermeer. Que le lecteur se rassure : il ne s'agit de rien d'autre que d'expliquer le poème de Paul Valéry et lui seul. L'attribut que lui prête le titre de l'ouvrage n'a d'autre fonction que de déclencher un écho discret, comme l'est, à l'oreille de la Jeune Fille, la perle. Michel Guérin, écrivain et philosophe, est professeur émérite de l'Université d'Aix-Marseille et membre honoraire de l'Institut universitaire de France. Il a publié aux éditions Les Belles Lettres collection « encre marine », Le Fardeau du monde (De la consolation) en 2011, Origine de la peinture en 2013 et La Croyance de A à Z en 2015. Ses recherches portent principalement sur la Figure et sur le geste : une 2e édition (augmentée) de Philosophie du geste a paru aux éditions Actes Sud en 2011.

  • Duchamp n'est pas un précurseur (au sens avant-gardiste du mot), mais un anticipateur.
    Il n'est pas de connivence avec la logique moderniste et son mythe d'un novum qui, par la mode, revient éternellement même sous un visage apparemment autre. il est, en somme, l'inventeur de l'inédit, d'un événement qui ne prend pas sens par rapport à une diachronie guidée vers une lin, mais dans une relation plus libre avec les conditions historiques de la création. (:'est ce qui explique, non pets à proprement parler la " modernité de duchamp, niais plutôt sa présence intempestive et son retentissement contemporain.
    Cet essai propose une interprétation du readymade à partir de la situation de marcel duchamp en son temps et il tente de saisir, à travers l'humour, la désinvolture, une paresse revendiquée, la pensée de derrière " d'un artiste qui s'affirme de se dénier et craint par dessus tout l'esprit de sérieux.

  • Démocraties et cultures.

    Michel Guerin

    • Academia
    • 8 Novembre 2017

    Quelles seront les politiques culturelles qui contribueront demain à renouveler les goûts, les formes et la pratique de la participation démocratique ? Quelles orientations donner à nos politiques culturelles pour inventer de nouvelles façons d'être et de vivre ensemble ?

  • L'homme Déo

    Michel Guérin

    • Grasset
    • 6 Septembre 1978

    L'histoire commence dans le Limousin, au château de Ménant où le narrateur, jeune homme, est invité par Déo (D.O. - Dominique). Le père de Déo, le Comte, abandonné par sa femme, sombre dans le délire. Claire, sa demi-soeur, est amoureuse de son neveu Déo. Ce dernier hante les collines, disparaît, hurle à la nuit. Et l'évêque Willibald, sceptique, enseigne que le monde est un théâtre. Grâce à un almanach magique qu'Amande, l'amante du narrateur, rapporte d'Italie et qui a la propriété de libérer des poupées vivantes, nous sommes transportés dans l'Italie de la fin du XVIIIe siècle, dans un monde onirique et fascinant. Nous suivons les aventures d'Hélian-Déo et de Carlo - le narrateur -, qui construit le plus prestigieux des théâtres, la Scala de Milan. Dix ans après la rencontre de Ménant, le narrateur, devenu professeur, rencontre dans la ville Déo, maintenant devenu aventurier, toujours insaisissable, que s'arrachent les femmes. Déo n'a plus qu'une passion : le théâtre. Et tout finit comme dans un théâtre. Singulier roman, initiatique et picaresque.

  • Guérin hait tant le modernisme, ce que Nietzsche appelait, de quelle haine ! les " idées modernes ", qu'il prend le risque d'un style qui aux plus niais sans doute paraîtra " vieillot ". Comment peut-on écrire encore ainsi ? Et ils évoqueront, pour ce mélange indu et démodé de méditation et de fiction, le Barrès de Sous l'oeil des barbares, le Gasquet du Narcisse - ce qui d'ailleurs n'est pas si mal - que sais-je encore ? Comment peut-on ainsi méditer encore sur ces simples vignettes : la femme, l'enfant, l'artiste ?...

    Lisez deux fois, s'il le faut, comme on vous y invite. Et vous savez alors que vous avez à faire au plus systématique des textes. Non point seulement parce qu'il s'ordonne à un principe d'abord énoncé, qui est que le propre de la philosophie est de produire des Figures. Il n'est pas besoin d'avoir lu le beau livre qu'il a écrit sur Nietzsche pour saisir que Guérin est, qu'il me pardonne, je dis pour faire vite : " nietzschéen ". Mais ce n'est pas de cela que je veux parler : il est systématique encore en ceci qu'il y a un point, un certain endroit, d'où il suffit de se placer pour qu'il se ramasse et s'ordonne, autour d'une seule et persévérante méditation, mieux, la rumination d'une seule arrière-question : qu'en est-il de la maîtrise ?

  • Comment s'expliquer le succès d'un penseur qui affiche avec une sorte de verve son go-t exclusif pour les valeurs aristocratiques et clame à qui veut l'entendre son mépris pour la démocratie et le socialisme, auprès de ceux-là mêmes pour qui l'idée seule d'une " hiérarchie " est haïssable ? N'y a-t-il pas là contradiction, malentendu, impossibilité ? Reste que ce paradoxe fait sans doute le tissu le plus secret de notre vie intellectuelle et politique. Comment pouvons-nous à la fois nous réclamer de Marx et de Nietzsche ? Cette question n'est pas une question d'école ; elle n'attend pas une résolution " logique ", qui soit, comme on dit " satisfaisante pour l'esprit ". Elle est, par chacun de nous, éprouvée comme paradoxe.

    M.G.

  • La vérité sort toujours de la bouche des enfants !

    Michèle Guérin est institutrice depuis plus de trente ans. Son quotidien est peuplé de mots magiques d'enfants de 3 à 8 ans ! Tendres, surprenants, inventifs, osés, poétiques... l'imagination de nos chères têtes blondes est bien évidemment sans limite ! Surtout quand ils s'autorisent quelques libertés avec la langue française.

    Lapsus, approximations, pensées sans filtre... chaque perle récoltée par Michèle Guérin vaut le détour !

    Les meilleures trouvailles lexicales sont illustrées par Armelle Pedersen

    Merci à Henri, Younès, Jeanne, Antoine, Clotilde, Théo, Eugénie, Alix, Kévin, Lila, Jean-Baptiste et à tous leurs copains pour nous offrir de si belles phrases !

  • Cet ouvrage dresse un panorama exhaustif de tous les droits et obligations des propriétaires ou locataires envers leurs voisins et l'administration : entre autres délimitation de propriété individuelle ou partagée, servitudes de droit privé ou administratives, respect des règles de construction, des distances de plantations.

    L'inventaire des troubles de voisinage est assorti de solutions procédurales à mettre en oeuvre, selon la nature et l'importance des nuisances en cause, et de décisions qui font jurisprudence.

    De Particulier à Particulier est le premier groupe de presse immobilier français. Il met à la disposition des particuliers un ensemble de publications et de services leur permettant de mener à bien toute transaction immobilière sans intermédiaire.

  • Un guide juridique complet, pratique, à jour des dernières lois.


    Des mises en situation réelles par les exemples chiffrés.

    Des rubriques "à savoir" et "conseil" pour éviter toutes les chausse-trapes.

    Un lexique juridique détaillé.


    Bien connaître ses droits, en anticiper et en évaluer toutes les conséquences, avant de s'engager à vendre, telle est la promesse de ce guide. Tous les principes de la vente sont passés en revue : contenu du compromis de vente, signataires, droit de rétractation, servitudes d'urbanisme...

    Tous les mécanismes de la vente spécifique du viager sont détaillés pour faire courir le moins de risques possible au candidat vendeur. Les règles des plus-values immobilières à payer et de la TVA immobilière sont décryptées et percées au jour des dernières règles fiscales en vigueur.

    De particulier à Particulier est le premier groupe de presse immobilier français. Il met à la disposition des particuliers un ensemble de publications et de services leur permettant de mener à bien toute transaction immobilière sans intermédiaire.

  • Le djihad

    Guerin Michel/ Marre

    Qu'est-ce-que le Djihad, ce mot qui dépasse désormais les frontières et les cultures ?
    Au-delà de la " guerre sainte ", le Djihad a été utilisé à travers l'Histoire pour justifier une infinité de cause, voire comme " exutoire. " Il a ainsi parfois été prétexte à l' " union sacrée ", à une mobilisation opportune de troupes pour des conquêtes ou pour affirmer l'emprise de pouvoirs temporels.
    Cet usage politique et militaire ne saurait faire oublier la perception majoritaire du Djihad par les musulmans : littéralement " un effort sur soi pour devenir meilleur " - travail pacifique et exigeant à l'opposé du lieu commun.
    Le présent ouvrage offre une nouvelle et limpide approche du terme islamique le plus employé aujourd'hui.

  • Paule-Monique Vernes, professeure émérite de l'Université de Provence, agrégée de philosophie, docteure d'Etat, était une spécialiste du dix-huitième siècle de renommée internationale. C'est surtout à Jean-Jacques Rousseau, son auteur de prédilection, compagnon de toute une vie, qu'elle aura consacré l'essentiel de son oeuvre de chercheure.

    L'homme est né libre, entrepris à la mémoire de Paule-Monique Vernes aussitôt après son décès soudain, survenu le 15 janvier 2013, entend rendre hommage à l'indépendance d'esprit et au talent d'écrivain qui caractérisent ses travaux et sa personnalité. Trois textes inédits de Paule-Monique Vernes, traitant respectivement du cynisme ancien et moderne, de Machiavel, et de la" qualité sociale " chez Rousseau, sont ici accompagnés de vingt-deux contributions de ses collègues et amis, français, canadiens, italiens - autant d'échos à une pensée riche, accueillante aux autres, ouverte sur le monde.

    Ces études se regroupent autour de trois balises philosophiques interdépendantes, raison, politique, droit, qui jalonnent l'oeuvre en mouvement de Paule-Monique Vernes. Elles entrent en dialogue avec sa réflexion originale sur Rousseau ou alors développent des problématiques d'une actualité pérenne, que ses travaux ont su capter ou anticiper. Ainsi se rencontrent, dans un premier moment, Sartre et Rousseau, Jean Damascène et l'Islam, capitalisme et critique rousseauiste, Encyclopédie et Encyclopédie méthodique. Un deuxième moment lui succède, éthique et politique : des formules de politesse de l'Ancien régime, en passant par la présence et la disparition du bonheur dans les Constitutions, à l'art américain - art d'exception et d'expansion -, illustrant sous un jour singulier que tout tient en effet à la politique, selon une célèbre observation de Rousseau. Enfin, dans un troisième temps, d'esprit juridique, sont interrogés, à travers les débats d'aujourd'hui et d'hier, la légitimité de la torture ou bien la logique de l'aveu ou encore le cosmopolitisme, les valeurs culturelles, le droit universel.

    Le lecteur trouvera, en annexe de ces Mélanges, une bio-bibliographie de Paule-Monique Vernes. Un poème d'une ancienne étudiante clôture le volume, offrant en miroir l'image de la professeure inoubliable.

  • La publicité digitale a considérablement évolué ces dernières années : nouveaux comportements de consommation, nouveaux outils, nouvelles technologies, nouveaux métiers. Ce marché en plein essor est aussi complexe à appréhender :Que représente le marché de la publicité digitale ? Quels sont ses leviers ?Qu'est-ce que la publicité programmatique et comment achète-t-on en RTB ?Comment utiliser les data et personnaliser les publicités ?Comment acquérir des leads ?Quelles stratégies mettre en oeuvre sur les réseaux sociaux ?Quels sont les métiers et les compétences dans la publicité digitale ?L'objectif de cet ouvrage est de présenter, de manière concrète et pédagogique, tous les concepts fondamentaux et les nouvelles tendances de la publicité digitale. Chaque levier publicitaire (Search, e-mailing, affiliation, Display, réseaux sociaux) est analysé à la lumière des nouveaux acteurs, des modes d'achat et des nouvelles formes de communication. Une partie est réservée aux métiers et compétences à acquérir dans la publicité digitale. 

  • Cet ouvrage passe en revue les différents types de location (meublée, vide, saisonnière) et expose clairement les conséquences financières et fiscales qui en découlent pour les propriétaires. Toutes les modalités pratiques de la location sont ainsi détaillées : rédaction d'un contrat de bail, fixation et révision du loyer, calcul des charges, clauses d'accord ou non des travaux et réparations, gestion des relations avec les locataires... Des exemples chiffrés concrétisent les mises en situation et des modèles types de lettres à envoyer aux bailleurs sont proposés.

    De Particulier à Particulier est le premier groupe de presse immobilier français. Il met à la disposition des particuliers un ensemble de publications et de services leur permettant de mener à bien toute transaction immobilière sans intermédiaire.

  • Personnage incontournable de l'enfance, la maîtresse est souvent la confidente des enfants... pour le meilleur et pour le rire !  Michèle Guérin, institutrice en maternelle, recueille ainsi depuis plusieurs décennies les jolis mots de ses têtes blondes, attendrissants ou comiques, mais toujours spontanés ! Allant du simple jeu de mots (involontaire) au raccourci qui en dit long, ces quelque 300 perles enfantines sont autant de créations originales détonantes ! Entre autres aphorismes, on trouve des vérités lumineuses que nos chérubins énoncent avec un aplomb charmant :
    « J'aurai bien le temps de travailler quand je serai plus grand ! »,  « T'es bien plus belle sur la photo qu'en vrai... »,  « Mes mains sont trop petites pour travailler ! », « Je veux picoler, avec des outils comme papa ! » Sans oublier des formulations inventives époustouflantes qui ont de quoi faire réfléchir :  « Mon chat, c'est un céréale killer de mulots ! »,  « Je me suis fait mal au genou du pantalon. »,  « Maîtresse, j'arrête pas d'atchoumer ! » Bienvenue dans le monde enchanteur de la maternelle, car c'est bien connu, la vérité sort toujours de la bouche des enfants...

  • Un guide juridique complet, pratique, à jour des dernières lois.


    Des mises en situation réelles par les exemples chiffrés.

    Des rubriques "à savoir" et "conseil" pour éviter toutes les chausse-trapes.

    Un lexique juridique détaillé.


    Ce guide délivre, étape par étape, toute l'information juridique et technique la plus actuelle pour savoir comment financer au mieux l'achat, pourquoi et quand signer la promesse de vente, comment anticiper et calculer les frais de notaire induits... Autant de bonnes pratiques pour concrétiser son projet dans les meilleures conditions.

    Le lecteur candidat à la construction d'une maison individuelle n'est pas oublié : toutes les phases successives de l'achat du terrain, de garanties offertes à la construction, d'assurances à contracter sont passées en revue pour lui permettre de connaître ses obligations et d'anticiper les meilleures solutions qui s'offrent à lui.

    De particulier à Particulier est le premier groupe de presse immobilier français. Il met à la disposition des particuliers un ensemble de publications et de services leur permettant de mener à bien toute transaction immobilière sans intermédiaire.

empty