• Landru

    Michel Malherbe

    Henri Désiré Landru. Ce petit bonhomme, presque insignifiant, au dos un peu voûté et dont la calvitie bien avancée contraste avec une éclatante barbe abondamment fournie, sera cependant un véritable bourreau des coeurs et un redoutable tueur en série de la Belle Époque... Rien dans ce personnage pour le moins controversé n'évoque immédiatement la personnalité criminelle d'un grand prédateur. Et pourtant ! Ses proies préférées seront des veuves de guerre ou des femmes ayant quelques minces économies. Car Henri Désiré Landru fut, n'en doutons pas, un redoutable séducteur et un amant de qualité, s'il faut en croire les témoignages de quelques rares rescapées ! Pas moins de dix femmes et un jeune homme vont tomber entre les griffes du monstre au cours de la Première Guerre mondiale (1914-1918). Onze est le nombre de victimes officiellement recensées, mais on s'accorde à penser que ces malheureuses femmes seraient bien plus nombreuses en réalité ! Ces personnes, dont les corps furent vraisemblablement découpés en petits morceaux avant d'être incinérés dans la cheminée de Vernouillet ou la cuisinière à charbon de Gambais, sont à rapprocher des 283 conquêtes féminines levées et parfois même chaleureusement aimées par Henri Désiré Landru... Après un procès aussi atypique que médiatique, en novembre 1921, il sera exécuté à Versailles en février de l'année suivante. Mais, faute d'aveux et de preuves matérielles, aucun corps n'ayant été découvert à ce jour, il subsiste - plus de cent ans plus tard - bien des doutes et des interrogations. Une folle pensée vient alors à l'esprit : et si Landru était réellement innocent des onze crimes reprochés ? Pour la réalisation de cet ouvrage, l'auteur a repris entièrement l'enquête initiale sur la base de l'énorme procédure de l'époque, bien incomplète et parfois à la limite des règles du droit ! Il a ainsi fait quelques découvertes bien surprenantes...

  • Pour partir à la découverte de la Hongrie et de l'originalité du peuple magyar, nous vous proposons une approche inhabituelle, celle de la langue. Par l'originalité de sa grammaire et de son vocabulaire, le hongrois est incontestablement déroutant, mais l'exercice intellectuel qu'exige la compréhension de son mécanisme est aussi d'un grand attrait.

  • Les Maoris, peuple aborigène de Nouvelle-Zélande, constituent le peuple polynésien le plus nombreux. Leur langue a obtenu en 1987 le statut de langue officielle du pays à côté de l'anglais. Le lecteur trouvera dans cet ouvrage d'initiation des éléments historiques, la description de la langue, quelques phrases de conversation courante, les principaux faits culturels, en particulier ceux concernant des religions maories originales, ainsi que deux lexiques, français-maori et maori-français.

  • Ce répertoire simplifié des langues africaines, qui porte sur environ 400 langues parmi les plus importantes ou les plus connues, est la première tentative de clarification de cet univers. Un double classement, par pays et par ordre alphabétique, permet un accès facile à l'information.

  • L'abkaze a la réputation d'être l'une des langues les plus difficiles du Caucase, pourtant réputées pour leur complexité. On se souvient que l'Abkhazie, riveraine de la mer Noire, jadis partie intégrante de la Géorgie, est devenue indépendante après la guerre menée par la Russie en 1992. Toutefois, son indépendance n'a été reconnue que par quatre Etats : la Russie, le Nicaragua, le Vénézuela et Nauru. Peu connu, ce pays mérite d'être exploré, aussi bien pour sa langue que pour sa culture.

  • La Belle Epoque est évocatrice d'un passé heureux et prospère, d'une vie simple et quelque peu insouciante. Mais cette même Belle Epoque a connu un regain de criminalité violente encore inégalé. Partout en France, des bandes d'Apaches, dignes descendants de la cour des miracles et autres chevaliers du surin, vont semer la terreur en volant et assassinant de pauvres gens. Souvent pour bien peu de profit, parfois même pour rien !...
    Puis, il y aura les autres, aussi nombreux : tueurs solitaires et prédateurs de l'ombre, dont les motivations seront souvent d'ordre sexuel ou plus simplement crapuleux. Le comble de l'horreur sera atteint lorsque les victimes de ces fous du crime seront des enfants...

  • L'auteur appartient à la première génération qui, après la guerre de 1939-45, eut la possibilité de parcourir le monde. Ses diverses activités professionnelles l'ont fait travailler dans plus de 80 pays et il en a visité par intérêt personnel environ 70 autres. les personnages qu'il a rencontrés constituent une étonnante galerie de portraits du siècle passé que l'auteur décrit avec humour.

  • En parcourant ce livre, le lecteur découvrira que Tuvalu est un pays bien surprenant. Pour les amoureux de la Polynésie, il est intéressant de comparer ce pays, 197ème membre des Nations unies, avec les territoires environnants comme Fidji, Samoa ou Wallis et Futuna, les plus proches voisins de Tuvalu, à près de 1000 km.

  • Avec une population qui atteint peut-être les 70 000 âmes, les Kuna constituent la deuxième plus importante ethnie indienne du Panama mais ils sont plus connus que les Guaymi, trois fois plus nombreux. Leur chance est d'habiter dans des îles relativement peu accessibles de la côte caraïbe où ils ont pu protéger leur langue et leur culture sans trop susciter d'appétits de conquête. Ce livre propose de découvrir ce peuple attachant et d'acquérir les rudiments de sa langue.

  • Le Tadjikistan est la plus petite et la moins connue des Républiques d'Asie centrale issues de l'Union soviétique. C'est aussi la seule dont la langue nationale n'appartient pas à la famille turque: elle est très proche du persan mais s'écrit en alphabet cyrillique. Comme tous les livres de la collection, ce Parlons tadjik comprend une description de la langue, des éléments de conversation courante, et des données culturelles.

  • Après 25 ans de séjours réguliers en Russie, l'auteur nous livre son regard. Il nous entraîne sur ses pas pour découvrir cet immense territoire de façon originale et vraie.

  • Pourquoi se bat-on au Soudan ? Quelles sont les forces qui agitent l'Indonésie ? Quelles menaces pèsent sur les pays industrialisés ? Y a-t-il une unité du monde arabe ? Le développement est-il l'avenir de tous les peuples et quel type de développement peut-on espérer ? Répertoire de données historiques, sociologiques et géopolitiques sur plus de 150 pays, cet ouvrage montre que le développement doit trouver de nouvelles voies reconnaissant la diversité des situations et des réalités ethniques, linguistiques et religieuses...

  • Au cours de l'histoire bien des lieux ont changé de nom. La situation devient souvent inextricable quand un régime politique débaptise quantité de villes pour les mettre au goût du jour. De plus, bon nombre de lieux ont des noms fort différents en français et dans la langue locale. Jamais un ouvrage ne s'était proposé de recenser ces changements et ces appellations multiples dans le monde entier.

  • Le coréen est parlé par plus de 60 millions de personnes, ce qui le place parmi les vingt premières langues du monde. Dans cet ouvrage, les auteurs se sont efforcés de faire comprendre le mécanisme particulier de la grammaire, ce qui permet, grâce à un minimum de vocabulaire, de former des phrases simples, mais aussi de saisir l'originalité de la langue.

  • Si la culture française a été largement assimilée par les Sénégalais, les Français, même résidant à Dakar, n'ont trop souvent que des notions bien sommaires de la culture du Sénégal, en particulier de celle des wolofs qui en constituent la principale ethnie. Pourtant un vif intérêt pour la culture africaine se développe et c'est pour faire face à cette demande qu'a été écrit cet ouvrage.

  • Pays du Caucase, la Géorgie a su préserver sa personnalité contre les tentatives d'écrasement ou d'assimilation de voisins plus puissants : Perses, Arabes, Turcs ou Russes. Le lecteur découvrira une langue à l'alphabet original, l'une des rares de notre continent à ne pas être indoeuropéenne. Ce volume comporte des éléments de conversation courante et deux lexiques : français-géorgien et géorgien-français. Cette deuxième édition apporte notamment des éléments d'actualité diplomatique entre la France et la Géorgie.

  • Le baloutche est une langue indo-européenne proche du persan et parlée par près de 7 millions de personnes sur un vaste territoire, qui couvre 43 % de la surface du Pakistan ainsi qu'une province de l'Iran et une vaste zone au sud de l'Afghanistan. La langue est cependant rarement écrite, ce qui développe de nombreuses variétés dialectales. L'ouvrage a choisi un baloutche "moyen", compréhensible sur l'ensemble du domaine.

  • Toutes les lettres du Hangul avaient été tracées à la main dans la première édition de cet ouvrage. Premier ouvrage de la collection" Parlons", qui compte plus de 180 titres publiés à ce jour, cette édition élargie comprend un lexique coréen-français, indique comment procéder pour écrire les lettres du hangul avec l'informatique et s'enrichit de photos.

  • Cet ouvrage vous permettra de découvrir ou redécouvrir l'Arménie, sa culture, à travers sa langue et son alphabet, qui au cours des siècles devint avec le christianisme un rempart puissant face à l'envahisseur aux carrefours entre l'Orient et l'Occident. L'Arménien n'a pas connu de ramifications et conserve, sans doute, les structures linguistiques les plus proches possibles et imaginables avec la protolangue indo-européenne.

  • Le luo, de la famille des langues nilotiques, est l'une des trois langues les plus importantes du Kenya. Il est parlé par plus de 3 millions de locuteurs, dans la région du lac Victoria ainsi qu'en Tanzanie dans la région de Mara. C'est la langue du père de Barack Obama. Le lecteur trouvera une description de la langue, des éléments de conversation courante, de nombreuses informations de nature culturelle ainsi que deux lexiques.

  • Plus connus en français sous le nom de Circassiens, les Tcherkesses se répartissent en divers groupes dont les Kabardes, qui ont donné leur nom à une république autonome russe du Caucase (la république de Kabardino-Balkarie). La vie des Tcherkesses fut l'enjeu de luttes continuelles entre les Russes, les Perses et les Turcs. Voici un aperçu de la richesse de leur culture et de l'originalité de leur langue.

  • On sait que le peuple brahoui parle une langue de type dravidien alors qu'il vit au Baloutchistan, dans un environnement de langues purement indo-européennes. Ce sont encore près de deux millions de personnes qui parlent le brahoui. Cet ouvrage décrit cette langue, pour la première fois en français et évoque le mystérieux passé de ce peuple.

  • Ce livre présente cette langue de Guinée-Bissau, des éléments de conversation courante, quelques textes bilingues, des données sur la culture du peuple manjak ainsi que deux lexiques, manjak-français et français-manjak. C'est le premier ouvrage aussi complet sur la langue et la culture de ce peuple.

  • Ce livre est le premier qui présente en français la langue et la culture d'Azerbaïdjan. La langue azérie, largement parlée en Iran, s'appelle azerbaïdjanais en Azerbaïdjan car elle s'y écrit en lettres latines, comme le turc sa proche parente, mais avec de notables différences de graphie et de vocabulaire. Comme les autres ouvrages de la collection, on y trouvera une importante introduction historique, la description de la langue, des éléments de conversation courante, de nombreuses données sur la culture et deux lexiques.

empty