• La dernière biographie en français de Guillaume III remonte à l'année 1880. Son auteur, Arthur de Lort de Sérignan, s'attachait uniquement à la carrière militaire de son modèle. Depuis cet ouvrage, aucun historien français ne lui a consacré de biographie. Ce « mortel ennemi » de Louis XIV méritait-il un tel ostracisme ? Certes, historiens anglais et néerlandais ont depuis longtemps rendu justice à leur grand homme. Il était donc temps de se rapprocher du Prince, d'autant que cet immense épistolier rédigeait en français : Pour que cet homme d'État renaisse, il suffit de le lire.

  • Au cours de cette promenade à travers le XVIIe siècle, l'image volante, un des médias du temps, permet de saisir l'écho de ce passé. De format folio, l'image volante imprimée sur une face comportait sur un même thème texte et illustration. Cet ouvrage est un recueil de ces images volantes. Au lecteur de vagabonder au fil de ces images : la "brûlerie" du Palatinat n'est qu'un simple lever de rideau. Au-delà du rougeoiement des mines de Heidelberg, tentons de redonner vie aux gens de ce temps et approchons le duel de trente ans entre Louis XIV et Guillaume d'Orange.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Eusebio Ferrari, Fenain, Somain, Bruay, Anzin : des noms qui n'évoquent rien pour tous ceux qui n'habitent pas le bassin minier du Nord... Et pourtant, la résistance armée de la région du Nord de la France est partie de là ! Une résistance dans ses limbes, passionnée, artisanale, indigente dans ses moyens. Juin 1941 : « Une poignée de jeunes Communistes du Pays Noir constitue l'O.S. (Organisation Spéciale du P.C.F.). C'est avec des moyens dérisoires, des pistolets rafistolés, quelques kilos de dynamite dérobés aux Mines, des grenades qui n'éclatent pas et qui causeront finalement leur perte, que Ferrari et ses camarades, les Denys, Bridoux, Pawlowski, Sérédiak, Joly, toutes nationalités confondues, se lancent avec une audace folle dans la guerre révolutionnaire qui s'épanouira ensuite dans la guerre patriotique. Les auteurs, eux-mêmes organisateurs de la Résistance, ont voulu dire, au terme de plusieurs années de difficiles recherches, la réalité de cette aventure tragique. Eusebio Ferrari : le type même du pionnier de la résistance armée.

  • Eusebio Ferrari, Fenain, Somain, Bruay, Anzin : des noms qui n'évoquent rien pour tous ceux qui n'habitent pas le bassin minier du Nord... Et pourtant, la résistance armée de la région du Nord de la France est partie de là ! Une résistance dans ses limbes, passionnée, artisanale, indigente dans ses moyens. Juin 1941 : « Une poignée de jeunes Communistes du Pays Noir constitue l'O.S. (Organisation Spéciale du P.C.F.). C'est avec des moyens dérisoires, des pistolets rafistolés, quelques kilos de dynamite dérobés aux Mines, des grenades qui n'éclatent pas et qui causeront finalement leur perte, que Ferrari et ses camarades, les Denys, Bridoux, Pawlowski, Sérédiak, Joly, toutes nationalités confondues, se lancent avec une audace folle dans la guerre révolutionnaire qui s'épanouira ensuite dans la guerre patriotique. Les auteurs, eux-mêmes organisateurs de la Résistance, ont voulu dire, au terme de plusieurs années de difficiles recherches, la réalité de cette aventure tragique. Eusebio Ferrari : le type même du pionnier de la résistance armée.

  • "Sujet sensible et douloureux de notre histoire contemporaine, la guerre d'Algérie a laissé des traces profondes dans les mémoires et les identités concernées par ce drame. Frémeaux & Associés et l'UTLS souhaitent contribuer à un travail de mémoire exigeant en mettant à la disposition du public ces conférences prononcées par trois des plus grands historiens contemporains qui ont tenté de fournir un apport objectif sur ce drame de notre histoire au sein de l'Université de Tous Les Savoirs. Extraordinaire démarche culturelle que cette université qui présente depuis 2000 des conférences dans un esprit pluridisciplinaire permettant d'exposer pour les francophones un état des connaissances de l'humanité par les acteurs incontournables du monde scientifique, intellectuel, culturel ou économique. Ce pari de la mission 2000, lancé par les Ministères de la culture et de l'éducation nationale, dirigé et conçu par Yves Michaud (philosophe et historien de l'art), n'est pas resté une université virtuelle car fréquentée par un large public, ces conférences ont été mises à la disposition du public sur France Culture et en édition livre chez Odile Jacob. Depuis, de nouvelles saisons ont été entreprises.
    Principal éditeur à défendre le patrimoine sonore et l'oralité comme véhicule de transmission des savoirs et de l'émotion, Frémeaux & Associés se devait d'éditer ces conférences dans leur version intégrale."
    Patrick Frémeaux

empty