Langue française

  • L'économie n'est pas neutre. Ce livre soutient qu'une théorie est toujours le produit d'une vision particulière du monde ; le sérieux des chercheurs n'y change rien.

    L'auteur développe ses arguments en mobilisant l'histoire des doctrines économiques, les théories actuellement à l'oeuvre et les pratiques contemporaines de l'économie de marché.

    En revendiquant sa neutralité, la science économique dominante en est arrivée à légitimer les outrances d'un néolibéralisme fauteur de violences sur les individus, l'équilibre social, l'environnement et la démocratie.

    Mais ce livre ne se contente pas de déconstruire. Il propose des pistes pour libérer l'économie de son attraction quasi exclusive pour les sciences dures et expérimentales. L'objectif, nous dit l'auteur, est d'arriver à ce que l'économie se nourrisse également de sa proximité féconde avec la philosophie morale et politique.

    Face aux immenses choix qui se dressent devant nous, la société et les citoyens ont besoin d'être éclairés par les analyses et les théories d'économistes qui assument pleinement leurs visions du monde.






    Michel Dévoluy est professeur honoraire d'université. Titulaire d'une chaire Jean Monnet d'économie européenne, il est l'auteur de plusieurs ouvrages. Il fut à Strasbourg pendant 20 ans responsable éditorial du Bulletin de l'Observatoire des politiques économiques en Europe.

  • Inachevée et privée de souveraineté politique, l'Union européenne est dans l'incapacité de déployer ses forces au bénéfice de ses citoyens et de ses États membres. Or l'Union possède la bonne dimension pour se défendre contre la mondialisation débridée et répondre aux grands défis contemporains. L'urgence appelle les États-Unis d'Europe.



    Cet essai prend acte des apports de l'Union. Il critique son architecture institutionnelle et sa doctrine économique trop libérale. Il combat les dangereuses chimères des replis nationaux et démontre le besoin d'une Europe résolument fédérale pour la zone euro. L'auteur nous invite à regarder l'avenir en face, en pensant aux générations futures. Seuls les États-Unis d'Europe offriront aux Européens du xxie siècle un espace politique autonome, puissant, respecté et protecteur. L'identité européenne viendra alors s'ajouter aux identités nationales.



    Mais les changements ne viendront pas d'en haut. Le livre insiste sur le besoin d'une participation active des Européens à un processus constitutionnel. L'objectif est de vaincre les indifférences et les craintes et, surtout, de s'affranchir des égoïsmes nationaux. Les États-Unis d'Europe sont l'affaire de tous.








    Michel Dévoluy, professeur honoraire des universités, est titulaire d'une chaire Jean Monnet d'économie européenne. Auteur de plusieurs ouvrages sur l'Europe, il fut pendant vingt ans le responsable éditorial du Bulletin de l'Observatoire des politiques économiques en Europe.

empty