• Nous sommes en 1852, au coeur des magnifiques paysages du grand nord suédois. Lars Levi Læstadius, botaniste émérite, pasteur haut en couleur du petit village de Kengis et fondateur d'un mouvement  connu pour son éthique rigoureuse, tente tant bien que mal de combattre l'athéisme et l'alcoolisme de ses paroissiens. Contre l'avis des villageois, Læstadius a recueilli un jeune garçon sámi, affamé et illettré, Jussi, qu'il initie aux secrets de la botanique et qui le suit comme son ombre.Lorsqu'une servante est retrouvée morte dans la forêt, le commissaire s'empresse d'imputer l'odieux crime à... un ours. Fort de son intuition et de son savoir scientifique, Læstadius n'y croit pas un instant. Quand une deuxième jeune fille vient à disparaître, le pasteur, secondé par son fidèle Jussi, décide de mener l'enquête, quitte à s'attirer les foudres des autorités locales.  Traduit du suédois par Marina et Françoise Heide

  • Popular Music from Vittula tells the fantastical story of a young boy's unordinary existence, peopled by a visiting African priest, a witch in the heart of the forest, cousins from Missouri, an old Nazi, a beautiful girl with a black Volvo, silent men and tough women, a champion-bicyclist music teacher with a thumb in the middle of his hand--and, not least, on a shiny vinyl disk, the Beatles.
    The story unfolds in sweltering wood saunas, amidst chain thrashings and gang warfare, learning to play the guitar in the garage, over a traditional wedding meal, on the way to China, during drinking competitions, while learning secret languages, playing ice hockey surrounded by snow drifts, outsmarting mice, discovering girls, staging a first rock concert, peeing in the snow, skiing under a sparkling midnight sky. In the manner of David Mitchell's Black Swan Green, Mikael Niemi tells a story of a rural Sweden at once foreign and familiar, as a magical childhood slowly fades with the seasons into adult reality.

empty