• Depuis que l'on s'intéresse à l'environnement et à la santé publique, on a découvert combien la vaste gamme des produits d'entretien empoisonne notre planète et ses habitants ! Ces substances chimiques, dangereuses pour la santé en cas de surexposition, font partie de notre quotidien, elles sont partout : dans les aliments, dans l'air, au bureau, dans les cosmétiques, les parfums, les produits d'entretien...Heureusement, il y a une alternative écologique à l'usage de ces produits : du papier journal pour nettoyer les vitres, du savon de Marseille pour le linge, du citron comme dégraissant, désinfectant et détartrant, du vinaigre blanc contre les parasites et les moisissures, du bicarbonate de soude pour déboucher les tuyaux et corriger la dureté de l'eau ou encore de la cire d'abeille pour cirer le bois des meubles, etc.Voici enfin le guide du ménager ou de la ménagère écolo, les trucs et astuces pour tout nettoyer du sous-sol au grenier, en toute sérénité !Diplômée en psychologie et en naturopathie, conseillère en fleurs de Bach, Alessandra Moro Buronzo est auteur et journaliste. Elle a déjà publié plusieurs ouvrages dont La naturopathie (Alpen), Maigrir avec les fleurs de Bach (Médicis), Le grand guide des huiles essentielles (Hachette Pratique) et Les incroyables vertus du bicarbonate de soude (Jouvence).

  • Les produits constituant la base de l'apithérapie trouvent désormais leur place dans notre pharmacie naturelle.
    Ils méritent de jouer un rôle plus important que ce n'est le cas actuellement dans notre vie quotidienne, car ils peuvent véritablement nous aider à prévenir ou à surmonter de nombreux petits problèmes de santé.

    Diplômée en psychologie et en naturopathie, conseillère en fleurs de Bach, Alessandra Moro Buronzo est auteur et journaliste. Elle a déjà publié plusieurs ouvrages dont un Dictionnaire de la nouvelle alimentation (Médicis), Maigrir avec les fleurs de Bach (Médicis) ; Manger neuf (Chiron) ; Les trois piliers du bien-être (Dervy) ; Grand guide des huiles essentielles (Hachette Pratique).
    Son site : www.buronzo.com

  • Utilisé dans la cuisine et la pharmacopée asiatiques depuis la nuit des temps, le gingembre s'est fait connaître en Occident grâce à sa saveur fortement appréciable, à ses vertus thérapeutiques et à sa réputation - hélas indue ! - de plante aphrodisiaque.
    Le gingembre est utilisé pour lutter contre le mal de mer et les nausées ; il est efficace pour traiter les troubles digestifs, les maux de tête, certains rhumatismes inflammatoires, etc.
    Aujourd'hui, les scientifiques l'étudient avec intérêt et découvrent régulièrement de nouvelles qualités à ce précieux rhizome : le gingembre aurait en effet des propriétés antioxydantes (il serait capable de lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement de nos cellules), il serait actif dans la prévention de l'apparition de certains cancers, aurait des effets antidépresseurs et anxiolytiques.
    Après avoir présenté les différentes vertus médicinales de cette racine à nulle autre pareille, ce livret donne des renseignements pratiques sur ses différentes présentations, la manière de le conserver, de le consommer, et propose également quelques recettes à la portée de tous, permettant de mettre, outre les classiques sel et poivre, un peu de gingembre dans notre cuisine, pour notre santé et notre équilibre.

  • Ce Clin d'oeil met en évidence l'approche holistique du docteur Bach. Pour lui, il est essentiel de traiter un patient dans sa globalité, de façon à lui redonner ses capacités d'auto-guérison. Pour ce faire, il lui semble important de se pencher sur les conflits intérieurs qui agitent chacun de nous. Il suffit alors de trouver la fleur de Bach permettant de lutter contre ces conflits, l'âme retrouve la paix, le corps son harmonie et sa vitalité - la maladie, qui n'est, selon le docteur Bach, qu'un signal que nous donne notre corps pour exprimer son déséquilibre, n'a alors plus de « raison » de se développer.
    Edward Bach a classé en sept catégories les attitudes de l'esprit pouvant être à l'origine d'un déséquilibre intérieur : la peur, l'incertitude, le manque d'intérêt pour le présent, la solitude.
    l'hypersensibilité aux influences et aux idées, l'abattement ou le désespoir, le souci excessif du bien-être des autres. Ses 38 remèdes floraux développent les caractéristiques positives venant s'opposer à chaque défaut ou difficulté qu'il a recensé.
    Une approche philosophique et spirituelle des fleurs de Bach, qui passionnera les nombreux adeptes de ces précieux petits flacons de bien-être et de vitalité.

  • Connu pour sa saveur un peu acidulée et légèrement amère, le pamplemousse séduit non seulement pour son faible pouvoir calorique, mais aussi et surtout pour sa richesse nutritionnelle et ses nombreuses vertus thérapeutiques. Les qualités du pamplemousse varient selon les zones de production. Grâce à des températures plus élevées, les pamplemousses cultivés dans un climat tropical sont plus colorés, plus riches en jus et en sucre, moins amers et acides que les fruits poussant dans un climat méditerranéen.
    Très riche en vitamine C, le pamplemousse est, on le sait moins, un bonne source de cuivre. Il contient aussi des flavanoïdes, substances aux propriétés antioxydantes. Ses propriétés thérapeutiques sont nombreuses : il favorise le transit intestinal, aide l'organisme à lutter contre le mauvais cholestérol, il a un pouvoir diurétique, stimule la digestion, absorbe les toxines, etc.
    Ce Clin d'oeil présente ces différents aspects mais il évoque aussi l'utilisation que l'on peut en faire dans la maison pour le ménage, en cuisine, avec plusieurs recettes santé, ou encore sous forme d'huile essentielle. Il présente aussi l'extrait de pépins de pamplemousse, de plus en plus connu et utilisé pour son action antibactérienne et antimicrobienne très puissante.

  • Longtemps surnommée le « pain des pauvres », la châtaigne a été, des siècles durant, un aliment de base, notamment dans les campagnes. Et ceci, pour une raison bien précise : nos ancêtres en connaissaient, de façon empirique, toutes les qualités, qualités aujourd'hui reconnues par le monde scientifique. La châtaigne est en effet un véritable concentré de minéraux, qui en fait une alliée de choix, notamment pour les sportifs, mais aussi pour les personnes stressées ou fatiguées. Également très riche en vitamines, en fibres et en protéines, ce fruit d'automne et d'hiver est aujourd'hui disponible sous différentes formes (châtaignes fraîches, farine, crème, purée...). Ce Clin d'oeil présente les différentes propriétés de la châtaigne, indique comment la choisir, la conserver, les modes d'utilisation possibles selon sa présentation. Il propose plusieurs recettes faciles et variées, qui vous permettront d'utiliser au mieux ses délicieux atouts.

  • Nous savons tous que le citron est riche en vitamine C. On sait moins qu'il contient de nombreuses autres vitamines, notamment du groupe B, de la vitamine E et même du bêta-carotène, précieux précuseur de la vitamine A. Il est également riche en minéraux et oligo-éléments et ne contient que peu de glucose et de fructose, ce qui en fait un allié précieux pour les régimes amaigrissants.
    Le citron pour qui ? à quelles périodes de la vie ? y a-t-il des contre-indications ? quelles sont ses innombrables vertus thérapeutiques ? comment l'utiliser en cure de détoxication ? en huile essentielle ? mais aussi pour la beauté du corps et même pour le ménage ! Quelles variétés choisir et pour quels usages ? comment le conserver ? Enfin, comment exploiter toutes ses ressources pour une cuisine pleine de santé et de vitalité.
    Un clin d'oeil pétillant et chaleureux, à l'image de ce fruit, symbole des pays méditerranéens.

  • Connu depuis l'Antiquité, le curcuma est une plante herbacée vivace qui entre dans la composition du curry indien et antillais. Il accompagne d'autres épices comme la coriandre, la cardamome, le gingembre, le poivre... C'est lui qui confère sa couleur jaune-orange au curry. Longtemps considéré comme une épice peu noble, le curcuma, que l'on a nommé le « safran des pauvres » ou le « safran des Indes » (il ne possède aucune parenté avec le safran, mais partage le même pouvoir colorant), revient aujourd'hui à l'honneur grâce à la découverte de ses nombreuses vertus médicinales. Il possède en effet des substances, les curcumines, aux multiples propriétés thérapeutiques et antioxydantes.
    On trouvera ici un aperçu très complet de cette épice trop peu connue : histoire, anecdotes, vertus thérapeutiques, découvertes récentes (notamment son pouvoir anticancer, étudié de près par les scientifiques), utilisation en cuisine ou sous forme d'huile essentielle.
    Un Clin d'oeil au doux parfum des Indes.

  • Fraîches ou séchées, les herbes aromatiques sont connues et utilisées depuis la nuit des temps. On sait que les Égyptiens de l'Antiquité utilisaient déjà les herbes pour leurs vertus médicinales et leurs huiles essentielles. On a aussi découvert qu'ils s'en servaient pour aromatiser les plats et la bière. Chaque peuple utilisait ainsi les « bonnes herbes » qui poussaient spontanément dans sa région, pour conserver les aliments mais aussi pour traiter certaines maladies. Par la suite, l'usage des plantes s'est répandu sous forme de tisanes, de décoctions et d'huiles essentielles. Aujourd'hui, ces herbes aromatiques sont utilisées avec art par les plus grands chefs.
    Ce Clin d'oeil explique les nombreux avantages qu'il y a à utiliser sans modération les différentes plantes aromatiques dont nous disposons : en parfumant nos aliments, ces herbes nous permettent notamment de cuisiner avec moins de graisses et de sel, pour une nourriture plus saine, meilleure pour notre santé. De plus, ces herbes ont en commun un certain nombre de vertus : elles sont antiseptiques, elles favorisent la digestion, aident à supprimer les fermentations intestinales, les flatulences et les gaz intestinaux. Elles contiennent des sels minéraux (du fer, du calcium, du potassium, du magnésium, ...) et des vitamines précieuses (provitamine A, vitamines des groupes B, C et E).
    On apprendra ici comment les cultiver, les conserver, les préparer, les consommer, avant de passer au détail des principales herbes qui sont à notre disposition : aneth, basilic, cerfeuil, ciboulette, estragon, menthe, origan, persil, romarin, sauge, thym, verveine odorante...

  • La courge, que l'on déguste surtout en potage ou en gratin, n'est pas seulement délicieuse : elle est, on le sait moins, tout à fait digne d'intérêt sur le plan diététique. Savez-vous, par exemple, que toutes les courges ont en commun une faible teneur énergétique (15 à 20 kcal pour 100 g) ? que les espèces les plus colorées sont riches en provitamine A ou carotène ? C'est le cas du potiron qui lui doit sa belle couleur orange. Or, ce pigment jaune orangé possède des propriétés antioxydantes permettant de réduire l'altération des cellules. De plus, toutes les courges sont riches en fibres. Leur utilisation culinaire en soupe ou en purée leur assure une meilleure tolérance digestive car elles sont broyées.
    Quelles sont les différentes variétés de courges ? Comment les choisir, les conserver, les cuisiner ? À quelles fins thérapeutiques peuvent-elles être utilisées ? Ce Clin d'oeil donne une vue d'ensemble de ce légume longtemps oublié, qui mériterait qu'on lui accorde une plus grande place à table, aussi bien pour sa saveur que pour ses nombreuses propriétés.

  • « Lipides », « acides gras » ou tout simplement « graisses », ces termes désignent les substances grasses, l'un des trois piliers (avec les protéines et les glucides) de notre alimentation. Ces dernières années, des recherches ont souligné la valeur nutritionnelle de certains acides gras essentiels, particulièrement importants pour le bon fonctionnement de notre organisme. Les oméga-3 et oméga-6 sont devenus des valeurs incontournables pour une « alimentation-santé ». Nottre corps n'étant pas capable de les fabriquer, nous devons les intégrer régulièrement dans notre alimentation. Ce Clin d'oeil explique la différence entre les bons et les mauvais acides gras, indique quelles sont les meilleures huiles et les meilleurs aliments gras, précise le bon rapport entre oméga-3 et oméga-6, ainsi que les quantités que nous devrions absorber quotidiennement. Alors que tant de produits arborent aujourd'hui sur leur étiquette la mention « riche en oméga-3 et oméga-6 », ce livret vient à point nommé nous éclairer sur ce qu'il convient d'acheter, pour un apport réel et équilibré de ces précieux acides gras, dont les scientifiques découvrent quotidiennement de nouvelles propriétés thérapeutiques.

  • Nous avons tous entendu parler de l'index glycémique, et de nombreux régimes amaigrissants en utilisent les principes. Mais qu'est-ce que c'est exactement ? Ce Clin d'oeil apporte des réponses claires et précises aux questions que chacun peut se poser sur ce fameux index. Pain, biscottes, pâtes, riz, pommes de terre, lentilles... les glucides constituent le socle de notre alimentation. Mais pour le corps, les glucides ne sont pas tous équivalents. Ce qui importe, c'est la glycémie c'est-à-dire le niveau de sucre dans le sang. L'index glycémique permet donc de comparer les aliments en fonction de leur capacité à élever la glycémie. A partir de ce principe, il est possible à chacun de mieux gérer son mode alimentaire, de façon à trouver ou à retrouver son poids de forme, sans effet yoyo et sans fatigue.
    Mais la notion d'index glycémique ne se limite pas aux régimes amincissants, loin de là. Elle permet à chacun de mieux manger, en évitant les produits trop raffinés et trop sucrés comme, par exemple, les céréales industrielles du petit déjeuner, dont la consommation provoque bien souvent le « coup de barre » de 11h.
    Les diabétiques, les hypertendus ou encore ceux qui ont un taux de cholestérol trop élevé, tireront profit eux aussi de leur connaissance de l'index glycémique, avec des effets positifs sur leur état général.

empty