• Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette : nom d'une pipe Nouv.

    La nouvelle pépite du cosy mystery dénichée par La Bête noire : Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette !Une série d'enquêtes inédites menées par le peintre René Magritte et sa femme, Georgette.
    C'était au temps où Bruxelles bruxellait... À l'arrêt du tram, le célèbre peintre René Magritte, chapeau boule, costume sombre et pipe au bec, a une vision étrange : une jeune femme en robe fleurie, debout à côté de son corps ! Il en parle à Georgette, son épouse, et immortalise la scène dans un tableau. Quelques jours plus tard, cette femme est retrouvée assassinée, avec une lettre d'amour parfumée dans son sac et un bouquet de lilas sous sa robe. " J'ai beaucoup d'admiration pour l'ensemble de l'oeuvre de Nadine Monfils. Elle est complètement déjantée et j'aime les gens qui ont un grain de folie. " Michel Bussi

  • "J'ai lu votre texte ou plutôt je l'ai traversé de part en part, comme on traverse un pays étranger, sans jamais s'y sentir en exil." Christian Bobin
    Franck, chauffeur de taxi, est triste parce que son chat est mort, que sa vie est monotone et qu'il est seul. Un jour, il reçoit un appel de Louise, qui souhaite se rendre à Enghien. Quand il arrive, une vieille dame l'attend, avec une petite valise à ses côtés, devant la porte de sa maison qu'elle a décidé de laisser grande ouverte : " comme ça, tout le monde pourra venir se servir... " Elle n'a pas l'intention de revenir mais souhaite retrouver enfin le grand amour de sa vie.
    Franck et Louise vont alors se lancer dans une aventure pleine de surprises et devenir l'un pour l'autre des souffleurs de nuages. Car il n'y a pas d'âge pour poursuivre ses rêves et
    les rencontres inattendues peuvent parfois ramener un peu de soleil dans la vie...

  • Elvis se lance - en pantoufles ! - dans une enquête rocambolesque.
    En Normandie, à Dives-sur-Mer, dans le magnifique petit village d'art de Guillaume le Conquérant, va se dérouler une intrigue très troublante. Elvis Cadillac, ze sosie belge et bedonnant du King, est invité avec sa chienne Priscilla à venir chanter à l'enterrement d'un fan d'Elvis Presley. Or, la veille, il a pris en stop un étrange personnage qui n'est autre que... le mort ! Dives-sur- Mer est alors plongée dans la stupeur après la découverte des cadavres de deux jeunes filles, sauvagement assassinées, dans une bouée-balise en mer. Le mystérieux auto-stoppeur d'Elvis est-il lié à ces crimes affreux, inspirés de l'oeuvre de Lewis Carroll Alice à travers le miroir ? Dans cette petite ville, chacun a ses secrets...

  • Une vie de carte postale, colorée par des personnages croustillants : Carmen, la vieille collectionneuse de lapins nains, ce porc d'Alphonse qui soigne ses verrues avec des os humains, un commissaire de police avec des passions secrètes...
    Tout va bien jusqu'au jour où...
    Profitant du calme ambiant, le diable s'amuse et installe minutieusement ses p'tits couteaux, s'attaquant tel un orfèvre du crime au bonheur de ces gens apparemment sans histoire.

  • La tournée du sosie du King, Elvis Cadillac, dans une province belge tourne à l'épopée tragicomique ! Elvis est seul sur la route, au volant de sa Cadillac, avec sa chienne Priscilla à ses côtés. Il a décidé de prendre quelques jours de vacances dans le Chimay et doit prochainement se produire devant un parterre de vieux dans la maison de retraite " Le rossignol guilleret ". Tout va bien... et soudain bang ! Il percute quelque chose ! Il s'arrête et constate qu'il vient de renverser un homme. Face contre terre, le corps ne bouge plus. Elvis le retourne et s'aperçoit avec stupéfaction que c'est une vedette de cinéma très connue. Ni une ni deux, il charge le type dans le coffre de sa voiture. Commence alors pour Elvis une série de folles pérégrinations à travers le Chimay pour, d'abord, se débarrasser de cet encombrant et trop célèbre cadavre, expliquer ensuite à sa conquête de la veille - une touriste belge et majorette en vacances au camping d'à côté, et qui semble vouloir s'incruster chez lui - la présence dudit cadavre dans sa voiture. Et assurer comme un King digne de ce nom à son concert au Rossignol guilleret, face à des retraités farouches qui ne vont pas se laisser séduire comme ça. Heureusement, un ange gardien descendu du ciel (sur un vélo un peu fatigué certes...) va venir lui apporter son aide bienveillante - quoiqu'un peu maladroite. Pas sûr que cela suffise à le tirer d'affaire...

  • Un clodo trouve une main, sans corps, des jeunes filles disparaissent étrangement, des flics paumés tentent d'y comprendre quelque chose et un " corbeau " balance la vie adultère d'un mari trop froussard pour larguer sa femme. Bienvenue à Plouviac !
    C'est la mort en blouson de cuir qui rôde, un couteau rouge entre les dents. Et ce soir-là, cette grosse brute de Porguy ne savait pas qu'il allait rouler sur un bras. Un bras de femme, tout seul, au milieu de la route, avec une belle main sensuelle au bout... C'est le rat Marcel qui allait se régaler quand il découvrirait la main dans le réfrigérateur de Porguy !
    Avec un parfum de corbeau, sur l'air de
    /> Brazil, entre violence et douceur...

  •  0500Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s´enfuit. Furieux, Alfonse s´arrête dans un snack pour s´enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s´amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l´arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l´écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer... Une comédie décapante, teintée d´humour noir et d´un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.0300Les tribulations de la famille Destrooper, en villégiature sur les plages de la mer du Nord. Une comédie à l´humour noir, teintée d´une certaine poésie, un hymne chaleureux à la belgitude.C´est l´été... Alfonse Destrooper, chef d´entreprise passionné de tuning, s´apprête à partir avec toute sa famille sur les bords de la mer du Nord. Cette année, il a réservé aux Mouettes rieuses, une charmante pension de famille recommandée par un ami. Josette, sa femme, une parvenue sans jugeote et accro aux magazines people, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, deux ados boutonneux et vidéastes en herbe, ont emporté leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane qu´Alfonse a accrochée à l´arrière de la voiture. Mais le voyage commence mal. Josette se fait piquer son sac par un motard qui se fait la malle. On s´énerve chez les Destrooper... Furieux, Alfonse s´arrête un peu plus loin dans un restoroute. Steven et sa soeur, avec leur manie de tout filmer, s´amusent à planquer leur caméra sous les cloisons des toilettes de l'établissement, histoire de recueillir quelques images truculentes. Alfonse ayant calmé ses nerfs, la famille reprend la route. Pour passer le temps, les ados visionnent les images prises dans le restoroute et... stupeur, découvrent sur l´écran le cadavre du motard gisant au pied des toilettes ! Pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri et, cerise sur le gâteau, la sulfureuse mémé n´a trouvé rien de mieux pour s´occuper que d´aménager sa caravane en salon de voyance. Les vacances en enfer ne font que commencer...À propos de Coco givrée:« La réalité déformée de l´univers de Nadine Monfils est une oeuvre psychédélique, colorée et délirante en substance, mais carrément inquiétante. Exultant. »Avantages« On suit très volontiers Nadine Monfils dans cette histoire à la fois sombre et surréaliste, hantée par les tableaux de Magritte. Un polar inquiétant qui mêle intimement l´horreur et un humour des plus grinçants. »Le Mondedes livres « Fusion de comédie, de surréalisme et de gouaille survoltée, ce roman suffoquera ceux qui réduisent le polar à un art du réel. »Le Figaro Magazine.« Coco givrée renouvelle l´art du serial thriller. Un inattendu mélange des genres, porté par un imaginaire unique, noir, poétique et complètement fou. »Le Parisien

  • Les inspecteurs Lynch et Barn, aidés de Nicki la profileuse, mènent une enquête épineuse et truffée de fausses pistes Un voyage féerique au pays des petites horreurs, dans un univers hanté par Magritte.0500C´est la fête des bonshommes de neige à Pandore. Doug décide d´y conduire Laurie, sa belle-fille, mais sa voiture tombe en panne en pleine nuit au « carrefour de la mort », là où, raconte-t-on, des fantômes d´accidentés font du stop. Il part chercher du secours, laissant la gamine seule. Quand soudain, une silhouette s´approche du véhicule une hache à la main. Pour Laurie, la fête est finie...Quelques années plus tard, d´étranges disparitions surviennent à ce même carrefour. Les choses se corsent lorsque des cadavres de fillettes sans yeux sont retrouvés à Pandore, dans des mises en scène macabres inspirées de certaines toiles de Magritte. L´enquête est confiée aux inspecteurs Lynch et Barn ? déjà à l´oeuvre dans Babylone Dream et Tequila frappée ?, flanqués de Nicki la profileuse. Tout irait pour le mieux si Coco, leur pute préférée, n´avait pas débarqué chez Barn avec armes et bagages, accompagnée de sa mémé, fan survoltée de Johnny Cadillac, le sosie belge de Johnny Hallyday. Lynch, lui, continue à vivre peinard avec sa chienne Tequila, qui, non contente de sourire quand elle picole, se met à pisser des hiéroglyphes...Une enquête pétillante au pays des petites horreurs, dans un monde hanté par Magritte, à la lisière du surnaturel.Nadine Monfils est belge et vit à Montmartre. Elle est l'auteur d'une trentaine de romans et de pièces de théâtre, dont les polars à succèsMonsieur EmileetUne petite douceur meurtrière, parus dans la collection "Série noire" de Gallimard. Egalement scénariste, elle a réaliséMadame Edouard, un film dans lequel elle met en scène le célèbre commissaire Léon, héros de sa série policière aujourd'hui étudiée dans les lycées. Elle a publié chez BelfondBabylone Dream, prix Polar 2007 de Cognac,Nickel Blues, prix des Lycéens de Bourgogne 2008, etTéquila frappéeen 2009.0300C´est la fête des bonhommes de neige à Pandore. Doug décide d´y conduire Laurie Anderson, sa belle-fille, mais sa voiture tombe en panne en pleine nuit au « carrefour de la mort », un endroit réputé maudit. Il part chercher du secours en laissant la fillette seule. Quand, soudain, une silhouette s´approche du véhicule une hache à la main. Pour Laurie, la fête est finie...Quelques années plus tard, Ben, un clochard amnésique, découvre dans la doublure de son manteau un acte de naissance au nom de Laurie Anderson. Il décide alors de se faire embaucher comme homme à tout faire dans la famille de Laurie, avec l´espoir de raviver sa mémoire perdue. Dans le même temps, on signale de nouvelles disparitions au carrefour de la mort. Les inspecteurs Lynch et Barn suivent l´affaire, flanqués de Nicki la profileuse. Mais lorsque les corps sont retrouvés dans des mises en scènes macabres qui évoquent des tableaux de Magritte, les choses se corsent...En plus d´une enquête épineuse et truffée de fausses pistes qui les mènent à la lisière du surnaturel, les deux flics devront gérer un quotidien pas piqué des vers !Téquila frappée:AvantagesAtmosphères« Découvrez un des romans les plus fous, les plus drôles et culturellement incorrects de l´année. Il faut tout lire de cette femme, pénétrer dans le monde unique de Nadine Monfils. » La Griffe noire, Gérard Collard

  • " Chez moi, Elvis est partout. Everywhere ! Dans la salle de bains, sur mon verre à dents, y a la photo de la tombe d'Elvis, et mon bidet a la forme de sa guitare. "
    Avec sa chienne Priscilla affublée d'une banane rose, Elvis sillonne les routes au volant de sa Cadillac ornée de cornes de vache pour aller donner des concerts. Abandonné à l'âge de 5 ans près des toilettes d'un restoroute, il a été recueilli par un couple d'épiciers fans de Georgette Plana, et est devenu Ze sosie officiel du King ! Invité à chanter pour l'anniversaire d'une vieille châtelaine, sur l'air de "Blue Moon", il va se retrouver au coeur d'un crime bien étrange, avec en prime une panoplie de pétés du couvercle, dont le chat Houellebecq qui a des mycoses aux pattes. Yeah !

  • Le hasard sème parfois un peu de poudre d'étoiles pour aller au bout de nos rêves.
    Quand le destin s'est acharné sur lui, le Facteur Cheval aurait pu sombrer dans la douleur et le désespoir. Il a plutôt choisi de se lancer dans un pari insensé : construire de ses propres mains son Palais Idéal. Mais une étrange rencontre lors de ses tournées va donner un tout autre sens à son rêve.
    Parce que la passion est la seule chose qui peut nous sauver.
    En s'inspirant librement de la vie du Facteur Cheval, Nadine Monfils nous offre un roman émouvant comme un hymne à la liberté, la poésie, l'art, et la foi en ce qui nous dépasse.

  • Attention, Mémé Cornemuse est de retour ! Au programme : des meurtres sanglants, un casse dans une bijouterie, une enquête olé olé, le retour d'un fils pas vraiment progigue, le braquage d'une banque - ou presque... en compagnie de Ginette, de Micheline Martini, et de l'indispensable Jean-Claude Van Damme...



    Mémé Cornemuse, fan d'Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque... où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques.
    Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga de Lady Di, s'envoie en l'air dans un parking et trompe son mari pour la première fois. L'extase est de courte durée ! De retour chez elle, elle découvre le cocu en kit dans son plumard. Ses mains ont été coupées et son zizi est rangé au frigidaire. Panique à bord ! Ginette va mener son enquête tandis que mémé Cornemuse prépare un casse dans la bijouterie d'à côté, avec un ancien braqueur qu'elle héberge dans la cave. Elle fait les repérages et lui, il creuse... Un événement imprévu - l'arrivée d'une criminelle hébergée au couvent d'en face - va bouleverser leurs plans...

  • Attention, Mémé Cornemuse est de retour ! Au programme : un road movie en baraque à frites puis en cargo, des préparations culinaires fantaisistes, voire mortelles... et, au bout du tunnel, une rencontre avec Jean-Claude Van Damme himself. Enfin, peut-êt

  • Drôle de flic que le commissaire Léon ! Belge, il vit à Montmartre avec maman, a son QG au bistrot du coin, et depuis qu'il a arrêté de fumer il tricote des paletots ringards pour son chien Babelutte... Mais il mène ses enquêtes tambour battant, entouré de personnages hauts en couleur. Au menu, des aventures loufoques et grinçantes, pimentées d'humour noir. Pas étonnant que Frédéric Dard ait parrainé la série lors de sa première parution...
    Dans Madame Édouard , Irma, le " travelo ménagère ", revoit enfin sa fille. Bonheur de courte durée puisque, passé la surprise d'apprendre que son père est devenu travesti, la gamine disparaît, au moment même où l'on retrouve des cadavres de jeunes filles derrière des tombes de peintres célèbres... Le commissaire Léon va enquêter, flanqué de son adjoint, une catastrophe ambulante ! Quant à sa secrétaire, elle est trop occupée à se choisir de nouveaux seins... Pas aidé, le gaillard !

  • Nake découvre de terrifiants secrets de famille, sans parler des visions affreuses de cadavres de petites filles qui apparaissent à chaque fois qu´elle craque une allumette. Et lorsque des photos des mêmes petites filles sont publiées le lendemain dans le journal de Pandore, l´histoire se corse, surtout lorsque Mémé Cornemuse s´en mêle... Un thriller déjanté, teinté d´humour noir et de poésie.


    Une nuit, dans les rues de Pandore, Nake tombe sur un sale type qui la séquestre. Elle réussit pourtant à s´échapper et se réfugie chez sa grand-mère, une charmante vieille dame qui l´a élevée à la mort de sa mère en la nourrissant de contes de fées pour la protéger des horreurs du monde. Mais la jeune fille la retrouve morte au pied de son lit, une boîte d´allumettes nichée dans le creux de sa main. Nake s´en empare comme un précieux talisman, ayant toujours en mémoire l´histoire de La Petite Fille aux allumettes qui a tant bercé son enfance. Désemparée et seule, elle se met en quête de retrouver son père, disparu à sa naissance. Mais en fouillant dans les affaires de sa grand-mère à la recherche d'indices, Nake déniche de terrifiants secrets de famille. La vieille dame lui a-t-elle menti tout au long de sa vie ou est-elle victime d´un complot ? Que dire aussi de cette vision affreuse qui la bouleverse à chaque fois qu´elle craque une allumette, celle du cadavre d´une fillette déguisée en Blanche Neige ? Mais le pire est à venir lorsque, le lendemain, elle découvre dans le journal la photo de la même petite fille, sauvagement assassinée. L´inspecteur Cooper et son coéquipier Michou, flic le jour, travelo la nuit, vont mener l´enquête avec l´aide inattendue de mémé Cornemuse, l´infernale punaise sans scrupules qui lit dans les lignes de son tricot et voue un culte à Jean-Claude Van Damne...
    À propos des Vacances d´un serial killer « Ce livre est un régal, jamais vulgaire, toujours drôle, inventif. Nadine Monfils est une surdouée de l´humour noir, la reine de l´incongru. On ne rit pas, on hoquette, on s´étouffe... Jamais vulgaire, toujours drôle, inventif, ce livre vous laisse sans voix, le ventre endolori, la gorge sèche, les yeux remplis de larmes, les nerfs à bout... La fille d'Audiard et de Lautner. »Gérard Collard, Le Magazine de la santé, France 5 « J´ai emporté Les Vacances d'un serial killer chez moi, je l´ai trouvé très drôle et si astucieux. La famille Destrooper est comme une vraie famille, surtout les ados ! »Patricia Mc Donald « Vraiment poilant, coloré, joyeux ! »Jean-Pierre Jeunet

  • Prix des lycéens de Bourgogne 2009Deux adolescents livrés à eux-mêmes, entraînés dans un road moviedélirant? et angoissant. Bonne humeur et suspense sont au rendez-vous !
    L'aîné a soudain une idée de génie : kidnapper une nana du coin et lui faire faire le ménage. Pressé par le temps, il passe à l'action le jour même. Mais les choses ne se passent pas exactement comme prévu. Poursuivis par le mari de la fille qu'ils ont enlevée, un véritable abruti se promenant avec une bûche dans sa Jeep et collectionnant les pompons de pantoufles, Ralph et Tony se retrouvent embarqués dans une aventure rocambolesque qui va les mener jusqu'à Ostende...

  • Une femme échappe de peu à la mort après l'explosion de sa maison.Plusieurs personnes de son entourage sont assassinées suivant un rituelétrange. Deux enquêteurs aux vies chaotiques et une profileusesolitaire mènent l'enquête. Dans un univers surréaliste hanté par Magritte, un thriller haletant, teinté de poésie et de violence.À Pandore, ce jour-là, il pleut des pétales de roses? Alice, une jolie jeune femme, décharge ses courses dans son quartier propret. Son voisin d'en face, qui est occupé à tailler ses haies, lui propose son aide. Mais au moment où il ouvre la porte d'entrée de la maison, celle-ci explose? et lui avec. On retrouve dans les ruines un corps calciné et, plus loin, dans un arbre du jardin, une main tranchée. Selon les premiers indices, elle pourrait appartenir au mari d'Alice. Les enquêteurs Lynch et Barn sont immédiatement dépêchés sur les lieux, rejoints par Nicki, une profileuse qui tente de décrypter les dessous de cette mise en scène macabre. L'enquête s'annonce difficile et nos enquêteurs prennent les choses très au sérieux, d'autant que des personnes de l'entourage d'Alice sont à leur tour assassinées et qu'elle-même reçoit des menaces de mort envoyées par un esprit visiblement tordu?À propos de Babylone Dream :« Dans l'univers souvent cocasse mais plein d'humanité d'Alice au pays des horreurs, Nadine Monfils n'en est pas à son premier voyage. »Télé 7 Jours« Si Nadine Monfils a le talent cru et brut pour décrire l'horreur, elle excelle aussi dans le portrait psychologique et humain. »Nord Éclair

  • Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !

    Le fantôme de Fellini Jeannot, le patron du Colibri, un croustillant bistrot montmartrois, a gagné un voyage en groupe à Rome. Lui et sa belle bande de zouaves vont s'en donner à coeur joie : Rose, ancienne pute, ramènera des scouts tous les soirs, pendant qu'Irma, le travelo ménagère, fantasmera sur un beau gladiateur et que le Pin's, un nain camelot, se fera enfermer dans le musée de cire avec Blanche Neige... Pendant ce temps, le commissaire Léon va trouver des cadavres décapités et tomber amoureux du fantôme de Gelsomina. Rome comme vous ne l'avez jamais vue !

  • Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !

    Le commissaire Léon pensait passer quelques jours de vacances tranquille à naviguer sur le canal de l'Ourcq. C'était compter sans un premier cadavre, celui d'une jeune femme défigurée, retrouvée dans l'eau. Puis un second, toujours le long du parcours... Il va falloir reprendre du service !

  • Deux jeunes couples sont retrouvés assassinés le lendemain de leur nuit de noces. Trois enquêteurs aux vies personnelles chaotiques sont chargés de mettre la main sur l'auteur des crimes. Un thriller angoissant et palpitant, et une chute époustouflante.Deux jeunes couples sont retrouvés sauvagement assassinés le lendemain de leur nuit de noces. Les scènes du crime sont identiques et les corps affreusement mutilés. Les trois policiers chargés de l'enquête sont sous le choc. Jamais ils n'avaient jamais imaginé qu'un jour ils seraient confrontés à des meurtres d'une telle atrocité. Un choc psychologique qui ne les aidera sûrement pas à reconstruire leur vie personnelle déjà instable. Quant à Nicki, la profileuse, elle commence à recevoir des signes inquiétants du tueur, comme si celui-ci voulait jouer avec elle. Parallèlement à l'affaire, le photographe des mariés constate avec stupeur qu'un visage, flou, apparaît en arrière-plan des clichés qu'il a pris lors des deux mariages. Comble de l'horreur, il retrouve ce même visage sur certaines photos qu'il a réalisées de sa femme et de sa fille dans leur maison de campagne. Jusqu'où ira le serial killer ?

  • Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !
    Réunis à la campagne en hiver pour l'anniversaire du chef de famille, les Rastignac, riches et puissants, semblent vraiment bien sous tous rapports. Oui, mais voilà : Arnaud n'arrive jamais. Et tout se déglingue.

  • Avec l'aide de quelques zinzins triés sur le volet, Mémé s'envole vers son rêve : ouvrir un palace à Saint-Amand-sur-Fion. Après avoir épousé le proprio, un vieux solitaire rencontré à l'asile, elle passe son voyage de noces à Etretat pour le charme de ses falaises. Une fois veuve et héritière, à la tête du domaine avec une équipe de pétés du bulbe et un cuisinier maboul, la vieille monte une arnaque pour financer les travaux de la baraque en ruine. Sa stratégie pour plumer les gens ? Une vierge qui s'illumine et attire la foule criant au miracle. Lourdes peut aller se rhabiller. Le miracle qu'elle vise, elle, c'est de rassembler assez de fric pour se payer un relooking à faire pâlir Pamela Anderson. Son but, inexorable : reconquérir Jean-Claude Van Damme.
    Mais ça pourrait bien virer au boxon et à l'Auberge Rouge...

  • Redécouvrez chacune des histoires du commissaire Léon, le flic qui tricote en cachette depuis qu'il a arrêté de fumer, confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte, a son QG au Colibri, un bistrot de Montmartre, et vit chez sa mère Ginette, adepte des concours en tous genres. Du Nadine Monfils dans toute sa splendeur !
    Clair de lune à Montmartre Entre deux mailles de tricot, le commissaire Léon enquête sur de curieux meurtres, dans la maison de retraite Le Clair de lune, à Montmartre. Mais les p'tits vieux ont la peau dure et la langue trempée dans le vitriol ! Sur un air de Carmen Cru assaisonné aux vacheries, un grand moment d'humour noir bien piquant.

  • Drôle de flic que le commissaire Léon ! Belge, il vit à Montmartre avec maman, a son QG au bistrot du coin, et depuis qu'il a arrêté de fumer il tricote des paletots ringards pour son chien Babelutte... Mais il mène ses enquêtes tambour battant, entouré de personnages hauts en couleur. Au menu, des aventures loufoques et grinçantes, pimentées d'humour noir. Pas étonnant que Frédéric Dard ait parrainé la série lors de sa première parution...
    La nuit des coquelicots démarre sur les chapeaux de roue... Après une grosse fête, trois amies rentrent en voiture. Un moment de distraction, et elles renversent une petite fille qui traversait la route, un bouquet de coquelicots à la main. Panique à bord ! La vie de ces trois femmes va basculer. Heureusement, entre deux mailles de tricot, Léon va dénouer les fils de cette diabolique histoire de vengeance...

  • Le petit cul moulé dans des rêves de soie, Nina croque l'amour avec gourmandise. Jusqu'au jour où elle épouse le diable aux gants blancs. Séduisant et vénéneux, il l'emprisonne dans son château d'épines, peuplé de nains, de fétichistes, de monstres, de personnages de cirque et d'anges aux ailes de cuir... La descente aux enfers du sexe n'est rien à côté de cette histoire où, avec une plume de " contes de fées ", on pénètre dans les fantasmes les plus vénéneux d'une Belge surréaliste. Lynch violé par Fellini.



    Le Bal du diable s'inscrit dans la veine des premiers érotiques de Nadine Monfils : Contes pour petites filles perverses (La Musardine) et Contes pour petites filles criminelles (préface de Bernard Noël, Tabou), où l'espièglerie le dispute à l'extrême violence. Nadine Monfils est également auteure de polars chez Belfond (Babylone Dream - Prix Polar 2007 au Festival de Cognac -, Nickel Blues) et réalisatrice pour le cinéma (Madame Édouard avec M. Blanc, J. Balasko, D. Bourdon, D. Lavanant, sur une musique originale de Benabar).

empty