• Le temps et les événements ont donné à l'auteure la possibilité de jeter un regard différent sur la Vie. Lorsqu'elle a réalisé qu'elle était reliée à Tout ce Qui est, elle s'est retrouvée dans une bulle immense de lumière douce. Elle pouvait distinguer des personnages autour d'elle, des êtres qu'elle connaissait, comme d'autres totalement nouveaux. Elle a fait là l'expérience de l'humilité, de la compassion, de l'Amour. En cet instant miracle, tout s'est révélé, tout s'est accompli, tout fut. L'Unité ne l'a jamais quittée. L'amour sait tout, l'amour peut tout. A l'intérieur de chacun sommeille cette merveille, une beauté sublime prête à s'éveiller. S'il est un moment pour la vivre, c'est maintenant.

  • La conscience du coeur

    Pascale Arcan

    • Helios
    • 7 Janvier 2016

    Il y a des décennies, maintenant, que l'on te dit que la Terre change, que les êtres se réveillent, que tout l'Univers regarde cet accouchement avec émerveillement, mais qu'en est-il vraiment pour toi ? Tu t'es souvent laissé envahir par la mélancolie, la nostalgie, et même la peine dans ton coeur, car tout ce que tu vois et vis ne correspond pas à tes aspirations. Tu as connu beaucoup d'expériences, vécu des histoires qui t'ont conduit vers ton réveil. Celui-ci étant presque accompli, il ne te reste plus qu'à faire que ton quotidien ressemble à s'y méprendre à la vacuité de ta réalisation « ascensionnelle ». Alors, allège-toi de tout fardeau afin d'agir en « être » libre. Libre de tes choix, de tes envies, de tes croyances, dans la mesure où chacune d'elles te hissera un peu plus, à la hauteur de Ce que tu es. Bien évidemment, au tout début, cela demandera un tout petit peu d'attention. Mais, très vite, page après page, jour après jour, tu glisseras voluptueusement à travers ton Essence divine et cela deviendra un « état » d'être permanent : la conscience du coeur.

  • Le souffle divin

    Pascale Arcan

    • Helios
    • 13 Mai 2013

    Nous y sommes ! Nous sommes dans cet instant où tout est possible. Nous sommes arrivés à la fin de ce cycle, quoi qu'en pense le calendrier des humains. Nous sommes aux portes de notre nouvel univers qui grandira avec ou sans nous. Pourtant, beaucoup ne vont pas vraiment s'apercevoir de ce franchissement dimensionnel et vont vaquer à leurs occupations, pensant que de nouvelles opportunités se dessinent enfin à leur horizon élargi. D'autres, ceux qui se sont ouverts comme des roses à l'Amour de Tout ce qui Est, attendaient ce passage et vont se sentir revenir enfin chez eux. Pas dans un paradis, mais juste là où ils voulaient aller, là où leur désir les a conduits. La seule condition qui ne sera plus possible, sera le chemin inverse, le retour vers « l'avant ». On ne peut pas redevenir petit quand la vie nous apparaît enfin dans toute sa magnificence. L'être que nous sommes est un enfant des étoiles, un enfant du Tout. Mais notre mémoire s'est voilée pour oublier notre splendeur et nous donner la joie de goûter à sa création.

  • Pascale Arcan connaît son sujet dans les moindres recoins pour l'avoir vécu. Ce que nous nommons Ascension est une expérience qu'elle a consciemment traversée. Elle a contemplé la Création, vu et compris les tenants et aboutissants de notre expérience dans les mondes manifestés et sur tous les plans dimensionnels.

  • Dans cet ouvrage, l'auteure transmet le message des Maîtres du Concile et vous parle de fusion interplanétaire, de chant d'amour, de communion parfaite avec le Tout, de joie immense, de bonheur sans fin, de réussite du plan cosmique, comme cela a toujours été, comme cela le sera toujours lorsque la beauté de ce que vous êtes sera présente sur le lieu des métamorphoses.

  • Ce Dernier Concile se déroule sur un Soleil très lointain, situé aux confins inconnus de l'Univers. Le choix du lieu de cette réunion est une étape pour nous préparer à d'autres réalités. Il annonce de futures révélations et des voyages plein de surprises dans l'immensié de notre multidimensionnalité. Mais avant, on nous invite à quitter les limitations de petits terriens pour entrer dans le confort de ce que nous sommes de toute éternité.

empty