• Pour Patrick Montel, l'athlétisme se regarde et se commente toujours à hauteur d'homme et de femme. S'il fait la part belle à des champions d'exception comme Alain Mimoun, Marie-José Pérec, Carl Lewis, Bubka, Stéphane Diagana ou encore Usain Bolt, l'auteur émeut en évoquant les athlètes des jeux paralympiques ou la trajectoire de sportifs abîmés par la vie et la compétition.Dans Mes héros des J.O., il retrace ses plus belles émotions olympiques et décrit, sans langue de bois, les parts d'ombre du sport qui lui est « chair », notamment le dopage.
    Patrick Montel est LA voix de l'athlétisme, qu'il a commenté pour France TV pendant plus de trente ans.

  • L'OUVRAGE   -  Récit
    « Je trouve que Patrick Montel est le meilleur commentateur du monde ! 
    Il t'envoie toute son énergie. Tu sens qu'il aime ce sport. Tout est dit avec le coeur, les tripes. Ce mec est heureux de faire son métier ».
    Jean Dujardin
    « Patrick ne se prend pas pour l'Abbé Pierre. Le foisonnement de ce Concentré d'émotions, au-delà d'un don manifeste pour l'empathie et le partage, traduit aussi les limites de cet engagement, constamment écartelé entre le voir et le faire voir, l'émotion personnelle et le partage... »
    Philippe Delerm
    Patrick Montel commentateur d'athlétisme pour France Télévisions depuis plus de 30 ans partage avec nous ses plus belles émotions écrites dans l'instant :
    « La tête penchée, le regard dans le vague, le buste projeté vers l'avant, Sarah semblait inconsciente. Son corps avait depuis longtemps renoncé mais son cerveau lui intimait toujours d'avancer. Les femmes qui s'étaient regroupées à l'entrée du village l'escortaient maintenant en chantant et en battant des mains. Cent fois Sarah, chancelante, manqua de tomber. Cent fois son père invisible la rattrapa par le bras. À l'entrée du stade, la foule était si dense qu'elle rechigna à se fendre pour lui céder le passage. Sarah avançait toujours, frappant le sol de ses sandalettes en plastique en dégageant à chaque foulée un épais nuage de poussière. »
    Concentré d'émotions, Patrick Montel

empty