• La cryptologie rassemble les techniques destinées à dissimuler le sens d'un message à toute personne autre que son destinataire. Elle est restée longtemps confinée aux milieux militaires et diplomatiques. Aujourd'hui, avec la généralisation des technologies numériques, elle est omniprésente dans notre vie quotidienne.
    La présentation de Philippe Guillot s'appuie sur l'histoire de cette discipline, depuis l'Antiquité jusqu'aux développements les plus récents. Son utilisation va aujourd'hui au-delà du seul chiffrement des messages, elle inclut la signature numérique et tous les services qui contribuent à protéger nos informations. L'auteur expose les opérations cryptographiques qui sous-tendent nombre de nos gestes quotidiens comme le paiement sécurisé en ligne, le retraitd'espèces aux distributeurs de billets ou les appels sur les téléphones portables.
    L'ouvrage développe aussi la cryptanalyse, qui se place du point de vue d'un adversaire cherchant à faire sauter les protections mises en place. Les attaques portent sur l'aspect logique et mathématique du procédé, mais aussi sur des mesures physiques effectuées sur le dispositif qui réalise la protection. Un chapitre expose les développements récents d'une théorie cryptologique dont l'objectif est de valider la sécurité des procédés utilisés. Enfin,un dernier chapitre présente les perspectives offertes par la physique quantique qui propose de nouveaux calculateurs permettant, s'ils voyaient le jour, de casser les codes classiques les plus courants, et fournit, en contrepartie, un procédé d'échange de secret en principe inviolable.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'adoption de la loi n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine a apporté de nombreuses modifications au code du patrimoine. Ce dernier, qui réunit les législations sur les archives, les bibliothèques, les musées, le dépôt légal, l'archéologie, les monuments historiques et les espaces protégés n'épuise cependant pas le sujet, puisqu'il faut aussi aller chercher dans le droit de l'environnement et dans le droit de l'urbanisme, voire dans le droit de la propriété intellectuelle, des outils de protection, sans oublier les traités internationaux conclus sous les auspices de l'UNESCO ou du Conseil de l'Europe. Le droit du patrimoine culturel et naturel vogue donc vers de nombreux rivages et nécessite une bonne boussole.
    - Que faire en cas de découverte de vestiges archéologiques ?
    - Que signifie la préservation d'un paysage ?
    - Peut-on exporter un bien culturel meuble ?
    - Qu'est-ce que le dépôt légal ?
    - Quels sont les pouvoirs de l'architecte des bâtiments de France dans un site patrimonial remarquable ?
    - Comment protéger le patrimoine culturel immatériel ?
    Voici quelques questions auxquelles l'auteur de cet ouvrage s'efforce de répondre en tenant compte de l'actualité législative, réglementaire et jurisprudentielle.
    Cet ouvrage s'adresse aux intervenants du secteur patrimonial (élus, fonctionnaires, restaurateurs, guides-conférenciers, associations), ainsi qu'aux étudiants des IEP, des IPAG et des facultés de droit qui s'intéressent aux politiques culturelles.

  • Marquée du sceau du secret, la cryptologie n'est devenue que récemment une discipline académique, installée au coeur des mathématiques. Au carrefour entre science, industrie et société, elle envahit de nombreux secteurs de la communication sociale : carte bancaire, téléphone mobile, commerce en ligne... Elle souligne la mutation de la problématique de la sécurité des messages vers celle de la sécurité des systèmes de communication. Historiens, acteurs opérationnels et chercheurs interrogent les conditions et les conséquences de ces mutations.

  • En cette période trouble, forte en défaillances sociales, politiques et individuelles, alors que populations se trouvent dans une impasse comme jamais auparavant, le devoir des penseurs est de témoigner par le verbe. C'est la mission qu'affirme passionnément le rédacteur en chef de Séquences, Élie Castel, qui présente un mini-dossier « Cinéma et radicalisation » pour accompagner le film en couverture, Made in France. Ce polar prémonitoire, sixième film de Nicolas Boukhrief, qui ne prétend pas être un portrait de société, reste à la surface de cette problématique délicate de la radicalisation et de la terreur qu'elle impose. Une entrevue avec le réalisateur nous permet d'en connaître plus sur la démarche de Boukhrief et ses intentions artistiques et politiques. Hors dossier, des analyses approfondies d'Avant les rues de Chloé Leriche, du dernier opus de Denis Côté, Boris sans Béatrice ainsi que des critiques du dernier Terrence Malick, Knight of Cups, du très beau El abrazo de la serpiente de Ciro Guerra et de l'étrange Lobster de Yorgos Lanthimos, entre autres.

empty