• Terre Courage est le récit romancé, sur 3 000 ans d'Histoire, des relations entre l'homme et la nature, depuis le temps des famines et de la simple cueillette jusqu'à celui où de nouvelles cultures apparaissent, reculent, reviennent selon les besoins et les moyens, entre les hantises de la disette et les mirages des excédents, entre les défrichements opiniâtres du passé et les reboisements actuels. Le cadre en est une forêt omniprésente, une rivière au cours fragile, une vallée aux terres ingrates, jadis ravagées par des animaux sauvages. Génération après génération, des hommes y ont imprimé leur marque malgré les guerres, les maladies, la fureur des éléments et des autres hommes. On dit souvent que « le paysage change » ; nos paysages ne sont eux-mêmes que des constructions, l'illustration du rapport passager de l'homme à l'espace. Fruit et outil de ce rapport, l'agriculture, comme la nature, n'est qu'un éternel recommencement. L'Homme est le véritable héros de ce roman, de celui de l'âge du fer au nouvel agriculteur d'aujourd'hui.

  • Juillet 1914. Aiguillés par les " vétérans " de 1870, jeunes et réservistes se précipitent la fleur au fusil pour donner une leçon aux " Prussiens ". Un équipement inférieur, un état-major peu inspiré : le sort, en quelques jours, va tourner. La Belgique

  • Dans un petit chemin tranquille du Nord, la Ruinette est une ancienne auberge achetée en viager par un couple d'instituteurs, Albert et Fanny. D´abord maison de vacances, elle devient leur résidence principale à l´heure de la retraite. Quand Fanny décède, Albert se retrouve seul dans cette maison que leurs deux fils n'apprécient guère. Il s'y constitue un havre de paix, entre voyages, lectures et conférences, jusqu'à ce qu'une attaque pose la question de son maintien dans les lieux. Refusant de quitter sa demeure pour une maison de retraite proche de ses enfants, Albert s'y organise coûte que coûte, grâce aux aides à domicile, dont la pétulante Bernadette, et aux amis du village. Un lien étroit va se nouer avec son petit-fils, Loïc, en vacances à la Ruinette. Une nouvelle attaque laisse Albert hémiplégique. Il continuera à se battre pour pouvoir finir ses jours chez lui.



    Un roman sur le lien entre les êtres et les lieux, le sort des personnes âgées dans une société où les structures familiales et villageoises ont éclaté. Et surtout, un hommage aux aides à domicile, soignantes, auxiliaires de vie et autres « petits métiers » qui, avec ténacité, savoir-faire et affection, soulagent le quotidien de personnes en fin de vie ou handicapées, pour la plupart isolées et à qui, trop souvent, notre système refuse le droit de vivre chez elles jusqu´au terme de leur existence.

  • L'existence d'André est entièrement dédiée à la filature où il occupe la fonction de contremaître. Sa vie bascule le jour où il apprend la fermeture de l'entreprise... A travers ce héros sont retracés, depuis les années 50, les avatars de ce secteur économique dans le Nord.

empty