La découverte

  • En tant que discipline scientifique, la sociologie s'appuie autant sur les thèses de ses auteurs de référence et sur la spécialisation des savoirs que sur le corpus empirique qu'elle s'est constitué depuis ses premiers déploiements. C'est ce questionnement renouvelé et saisi par l'enquêteur au plus près du réel qui permet l'évolution du savoir sociologique. Cette anthologie des principales enquêtes menées en France depuis 1945 est ici présentée dans une édition revue et augmentée.
    La sociologie n'est pas qu'une suite de théories d'auteurs plus ou moins consacrés. Elle ne se réduit pas, non plus, à des savoirs parcellaires sur des objets particuliers de domaines de plus en plus spécialisés. Elle repose avant tout sur un ensemble de recherches empiriques réalisées à partir de méthodes variées. Ce sont ces enquêtes qui contribuent à l'évolution de cette discipline.
    Elles élaborent progressivement le savoir sociologique par les questions qu'elles posent sur la société dans laquelle nous vivons. Nous ne disposions pas, jusqu'à présent, d'une historiographie de la recherche sociologique. Cet ouvrage vient combler cette lacune.
    Construit autour de neuf enquêtes empiriques publiées depuis 1945, devenues des classiques, l'ouvrage retrace l'histoire de la sociologie française en évoquant aussi de nombreuses autres enquêtes. Écrit dans un langage clair et accessible, l'ouvrage invite à entrer dans l'atelier du sociologue. Il s'inscrit ainsi à la suite du livre de Peter L. Berger,
    Invitation à la sociologie, dont il pourrait être le " pendant " empirique.

  • Une ville se réduit-elle à l'image que ses élites politiques ou médiatiques souhaitent promouvoir ? Pour comprendre et connaître une ville, il faut recenser ce dont on est sûr, inventorier ce que l'on voit assurément, partir des faits. Après Paris, Bordeaux et Lyon, trois remarquables succès, " Repères " propose un regard singulier sur la ville de Nantes. Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2013. " Éden de l'Ouest ", " l'une des villes les plus agréables d'Europe " et " capitale verte de l'Europe en 2013 ". Les qualificatifs pour donner de la ville de Nantes une image positive, qui fait ainsi disparaître son passé de ville ouvrière et industrielle, ne manquent pas. Certes, cette image, entretenue par la politique de communication de la municipalité, correspond bien à la résonance médiatique de quelques événements culturels (Les Folles journées, les spectacles de la compagnie Royal de Luxe). Mais une ville se réduit-elle à l'image que ses élites politiques ou médiatiques souhaitent promouvoir ? Pour comprendre et connaître une ville, il faut recenser ce dont on est sûr, inventorier ce que l'on voit assurément, partir des faits. Regarder une ville avec un oeil sociologique, c'est souligner le legs du passé, s'interroger sur les manières dont se construisent les mémoires de Nantes, montrer la permanence des inégalités et de la fracture civique et sociale, tout en examinant les conséquences de la croissance du poids des classes moyennes et supérieures dans la ville. Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2013.

empty