• Pour qui cherche des signes, le passage d´une comète est une aubaine, quand bien même elle présagerait des malheurs... Mais comment le Dieu des chrétiens aurait-il permis que les hommes se fourvoient dans des superstitions ? Ces croyances ridicules ne seraient-elles pas plutôt entretenues par les princes et les clercs ?
    Ainsi s´interroge Pierre Bayle, jeune philosophe dont l´érudition et la virtuosité dialectique sont mises au service d´une implacable démonstration. En taxant le catholicisme de superstition et d´idolâtrie, il semble reprendre le discours protestant contre le « papisme ». Mais il le fait de manière originale : sa critique de la superstition pulvérise les habitudes de la controverse religieuse et englobe toutes les croyances. Ces Pensées diverses sont aussi une brillante analyse des fondements de la morale - ne peut-on être moral sans croire en Dieu ? les hommes agissent-ils vraiment selon leurs principes ? -, et une réflexion critique sur les religions, l´athéisme ou encore la manipulation des croyances par les politiques.
    Célébré par Diderot, qui s´inspirera de son Dictionnaire historique et critique pour l´Encyclopédie, comme par Voltaire, qui lui emprunte bien des idées «éclairées», Bayle est le plus illustre précurseur des Lumières françaises.

  • Peut-on fonder une morale indépendante de la religion ? Cette dernière est-elle nécessaire au maintien de la société ? En est-elle, au contraire, l'ennemie ? Comment penser le problème du mal ? Telles sont les questions que pose Bayle au fil de quatre ouvrages polémiques, dans lesquels la réflexion sur l'athéisme est liée à une enquête sur la superstition, les rapports entre société et religion, les ressorts de l'esprit humain.
    Protestant et libre-penseur, Bayle écrit dans un contexte de radicalisation religieuse. L'indépendance d'esprit du philosophe n'en est que plus admirable, au service du seul principe qui l'anime : le goût de la vérité, quoi qu'il en coûte.
    Prenant le contre-pied du préjugé qui associe l'athéisme à l'absurdité et à l'immoralité, Bayle y substitue le constat de l'irrationalité de la foi et des dangers du culte ; de sa vigoureuse entreprise critique se dégage une morale rationnelle et purement laïque.
    Dans la pensée paradoxale de ce premier homme des Lumières, dans son refus du dogmatisme, l'ironie cinglante de sa plume, la vigueur de son engagement, nous trouvons le précieux auxiliaire de nos propres préoccupations.

    Philosophe protestant contraint à l'exil par la révocation de l'édit de Nantes, Pierre Bayle (1647-1706) ne cessa de combattre la superstition (Pensées diverses sur la comète) et de s'interroger sur les conditions et la nature de la vérité historique. Auteur d'un célèbre Dictionnaire historique et critique, il était le modèle intellectuel de Voltaire.

  • L'histoire des rencontres secrètes entre Israéliens et Palestiniens depuis 1975 est mouvementée. Said Hammami, assassiné... Henri Curiel, assassiné... Naim Khader, assassiné... Issam Sartaoui, assassiné... Ils ont tous quatre payé de leur vie l'ébauche d'un dialogue que l'on disait impossible. Comment se sont établis les premiers contacts, à l'initiative notamment de quelques communistes non orthodoxes, quel rôle ont joué des personnalités aussi fortes que Pierre Mendès France, le président Senghor, Nahum Goldmann, le chancelier Kreisky... Comment l'OLP et certains partis politiques israéliens en sont venus à modifier leur attitude, comment la guerre du Liban a favorisé les prises de conscience pacifistes... Bref, comment de part et d'autre, la haine s'est quelque peu estompée au profit d'un objectif commun : la paix. Pour répondre à ces questions, l'auteur a rencontré bon nombre de ceux qui, dans l'un et l'autre camp, travaillent à cette problématique réconciliation ; qu'ils aient accepté de parler et d'exposer ainsi au public ce qui jusqu'à présent ne devait se tramer qu'en coulisse est en soi un signe d'espoir.

  • Les apparitions de la Vierge ont toujours mis l'Église devant un problème épineux, bien embarrassant. Au sujet des événements survenus à Vallensanges. Pierre Bayle, qui n'est pas un littéraire, ni un religieux, mais plutôt un scientifique, s'est penché - avec une rigueur aussi objective que possible - sur cette étude historique, en tâchant de n'avancer que ce qui peut être prouvé à quelqu'un de bonne foi. Par suite de ressemblances qui existent - entre de nombreuses apparitions reconnues et d'autres qui ne le sont pas - le discernement avec les vraies est fort difficile. On peut se poser beaucoup de questions tout au long d'un examen. Par crainte de se tromper, il serait plus facile, plus commode, de porter tout de suite un jugement négatif au lieu d'un jugement positif, s'il n'y avait pas - parfois - des éléments à caractère surprenant, pour ne pas dire surnaturel. Le hasard peut-il toujours exister ? En soi, il ne constitue nullement une explication valable. Dans cette étude, trois hypothèses sont émises. Les deux premières ne sont pas à rejeter. Il faut beaucoup de temps, de patience, pour - en fin de compte - porter un jugement. La voix du bon sens dit qu'il y a eu quelque chose de très sérieux à Vallensanges - la loyauté de Jean-Auguste Bernard, qui a consacré ensuite toute sa vie à Dieu, ne fait pas de doute. Au sujet du résultat pratique de ces événements, nous dirons qu'une lumière est apparue à Vallensanges, pour raffermir la foi chrétienne dans cette région. Cette étude est une extraordinaire histoire, un récit excitant pour l'esprit, qui posera une rude énigme à certains.

  • Les apparitions de la Vierge ont toujours mis l'Église devant un problème épineux, bien embarrassant. Au sujet des événements survenus à Vallensanges. Pierre Bayle, qui n'est pas un littéraire, ni un religieux, mais plutôt un scientifique, s'est penché - avec une rigueur aussi objective que possible - sur cette étude historique, en tâchant de n'avancer que ce qui peut être prouvé à quelqu'un de bonne foi. Par suite de ressemblances qui existent - entre de nombreuses apparitions reconnues et d'autres qui ne le sont pas - le discernement avec les vraies est fort difficile. On peut se poser beaucoup de questions tout au long d'un examen. Par crainte de se tromper, il serait plus facile, plus commode, de porter tout de suite un jugement négatif au lieu d'un jugement positif, s'il n'y avait pas - parfois - des éléments à caractère surprenant, pour ne pas dire surnaturel. Le hasard peut-il toujours exister ? En soi, il ne constitue nullement une explication valable. Dans cette étude, trois hypothèses sont émises. Les deux premières ne sont pas à rejeter. Il faut beaucoup de temps, de patience, pour - en fin de compte - porter un jugement. La voix du bon sens dit qu'il y a eu quelque chose de très sérieux à Vallensanges - la loyauté de Jean-Auguste Bernard, qui a consacré ensuite toute sa vie à Dieu, ne fait pas de doute. Au sujet du résultat pratique de ces événements, nous dirons qu'une lumière est apparue à Vallensanges, pour raffermir la foi chrétienne dans cette région. Cette étude est une extraordinaire histoire, un récit excitant pour l'esprit, qui posera une rude énigme à certains.

  • Los Lanceros Digitales Nouv.

    Los Lanceros Digitales

    Pierre Bayle

    Los feroces guerreros de la Amazonia ecuatoriana siguen cazando con lanza y cerbatana, pero también han descubierto la internet y las redes sociales.
    Hoy en día, sus flechas de curare se han transformado en mensajes agudos y eficaces como las flechas tradicionales.
    Estuve presente en Ecuador durante el mes de octubre de 2019 coincidiendo con el levantamiento de las comunidades indígenas. Pude comprobar lo que había descubierto con anterioridad, pero con una nueva dimensión: como lograron las comunidades indígenas adueñarse de las tecnologías digitales y de los medios de comunicación más sofisticados y ver como los guerreros se han transformado en "lanceros digitales".
    En una América Latina en permanente ebullición, el acceso a las redes sociales de las comunidades más lejanas y aisladas, ha sido un factor para acelerar lo que se pudiera llamar "las primaveras latinoamericanas" desde la Patagonia hasta el Caribe.

  • Les Lanciers numériques

    Pierre Bayle

    Les farouches guerriers de l'Amazonie équatorienne qui continuent à chasser à la lance et à la sarbacane ont découvert Internet et les médias sociaux, et leurs dards au curare sont désormais des messages électroniques tout aussi efficaces que leurs flèches traditionnelles. Ayant passé un mois en Equateur alors en pleine insurrection indigène, en octobre 2019, j'ai constaté ce que j'avais déjà découvert auparavant mais à une nouvelle échelle : comment les communautés indigènes ont apprivoisé les moyens de communication les plus sophistiqués, comment les guerriers sont devenus de redoutables "lanciers numériques".  Dans une Amérique latine en fermentation permanente, l'accès des populations les plus reculées et les plus dispersées aux médias sociaux est certainement un accélérateur de ce qu'on appelle "les printemps latino-américains", de la Patagonie aux Caraïbes. 

  • Du soldat au colonel, c'est toute l'armée française qui défile en habit d'apparat : l'armée de terre, air, mer, est passée en revue et répertoriée par le biais de son uniforme, classée et expliquée par sa hiérarchie vestimentaire.

  • Encore un ancien qui raconte ses guerres... ou ses non-guerres, ce qui est pire. Ce récit autobiographique, largement romancé mais sans prétention romanesque, n'apportera rien à ceux qui ont vécu l'aventure du service militaire, sauf un brin de nostalgie.

    Mais il ne s'adresse pas à eux. Il est le témoignage d'une époque révolue depuis que la suppression du service en 1996 a mis fin au système de la conscription mis en place en 1905 : les appelés sont sortis du paysage et leurs héritiers, les réservistes, sont en train de disparaître sous leur forme actuelle de citoyens en armes.

    Ce récit est dédié aux réservistes qui se battent avec enthousiasme et générosité pour que survive un engagement ancré dans la société française à travers les générations. Et, plus largement, à tous les jeunes en quête de valeurs qui se posent la question de ce qu'ils peuvent faire pour la défense de leur pays.

  • Encore un ancien qui raconte ses guerres... ou ses non-guerres, ce qui est pire. Ce récit autobiographique, largement romancé mais sans prétention romanesque, n'apportera rien à ceux qui ont vécu l'aventure du service militaire, sauf un brin de nostalgie.

    Mais il ne s'adresse pas à eux. Il est le témoignage d'une époque révolue depuis que la suppression du service en 1996 a mis fin au système de la conscription mis en place en 1905 : les appelés sont sortis du paysage et leurs héritiers, les réservistes, sont en train de disparaître sous leur forme actuelle de citoyens en armes.

    Ce récit est dédié aux réservistes qui se battent avec enthousiasme et générosité pour que survive un engagement ancré dans la société française à travers les générations. Et, plus largement, à tous les jeunes en quête de valeurs qui se posent la question de ce qu'ils peuvent faire pour la défense de leur pays.

  • La façon dont nous vivons nos parcours professionnels est de plus en plus étudiée, entre souffrance au travail versus plaisirs, choix imposé ou vocation, diversification ou spécialisation. Mais certains métiers sont peu exposés, notamment ceux des enseignants-chercheurs universitaires. L'une d'entre eux s'est prêtée à une telle exploration, qui a pris la forme de onze entretiens construits selon une démarche menée par Pierre Chambon et se situant au coeur de ses propres travaux de recherche: les histoires de vie en formation.

  • La suite des histoires que conte la lune à Simon qui s'ennuie dans sa chambre.
    Chaque soir, Simon est seul dans sa chambre avec Carotte, son lapin doudou. Et la lune, chaque soir, lui raconte une belle histoire... Une invitation au pays de l'imaginaire et de la poésie...

  • Premier tome illustré en couleur de l'histoire de Simon et les étoiles.

  • ? Le public. Toute personne possédant les notions de base de la chimie des solutions. À savoir les étudiants de :
    o classes préparatoires,
    o universités,
    o CAPES et agrégation.
    ? Le but. La maîtrise du concept de pH appliqué aux solutions aqueuses. Celle-ci ne peut survenir qu'après une certaine pratique expérimentale et théorique au cours de laquelle l'étudiant se forge sa propre vision.
    ? Les moyens. Ce deuxième volume propose un chapitre introductif conséquent et deux cents manipulations reproductibles dédiés à la mesure du pH et à son utilisation en chimie des solutions aqueuses.
    Les énoncés des manipulations sont détaillés et enrichis de questions permettant à l'étudiant de comprendre pas à pas les différentes étapes du protocole. Les résultats expérimentaux sont présentés et analysés en profondeur afin de clarifier la propriété chimique sous investigation.
    La synergie entre l'expérimentation et l'interrogation est l'outil essentiel vers la compréhension et l'assimilation des concepts.
    Chaque manipulation a été choisie pour mettre en évidence un aspect particulier de l'utilité et de l'utilisation de la concentration en ions hydronium. Cet aspect est longuement discuté dans la correction et consolidé par des questions annexes posées dans le corps du texte.
    Les techniques utilisées dans ce volume sont celles présentes dans tout service d'enseignement : la potentiométrie, la spectrophotométrie et la colorimétrie.
    Les manipulations sont classées en neuf thèmes :
    o La mesure du pH et la force ionique.
    o La fonction de Gran et autres linéarisations des courbes pH-métriques.
    o Les solutions tampon.
    o Les courbes de dosage v = f(pH).
    o Le nombre d'entités liées et les courbes de Bjerrum.
    o Les dosages acido-basiques à pH stationnaire.
    o La synthèse et les propriétés chimiques des phtaléines.
    o La synthèse et les propriétés chimiques des sulfonephtaléines.
    o Le déplacement des équilibres acide-base.
    Chaque manipulation est proposée avec un indice de difficulté, un indice pédagogique et le temps effectif de manipulation.
    Deux index couvrent les mots-clefs, les réactifs.
    De nombreux renvois permettent de croiser les connaissances acquises avec les volumes précédents de la série : de l'expérience au concept.

  • « La géographie, ça s'apprend par les pieds », disait Raoul Blanchard. Lorsqu'il s'agira de communiquer l'expérience de la ville, cependant, on n'aura sans doute pas de mal à dénicher un romancier pour dire que le roman est capable de bien plus d'acuité qu'un travail scientifique. D'ailleurs, le romancier n'est-il pas un peu explorateur ?

    Montréal et la métropolisation... est le résultat d'un travail de géographie littéraire qui vise à aborder un phénomène généralement étudié à travers ses composantes économique et politique : la métropolisation. L'approche de ce concept passe ici par la ville romanesque, en particulier le Montréal tel qu'on le retrouve dans un corpus de romans publiés entre 2003 et 2006. Une étude que l'auteur aborde selon trois axes : les limites de la ville, la fragmentation de la ville et la connectivité au sein de celle-ci.

    Avec cet ouvrage Pierre-Mathieu Le Bel offre une réflexion toute en nuances sur l'avenir de nos métropoles, hors des lieux communs de la sociologie appliquée ou de la géographie traditionnelle.


  • ? Le public. Toute personne possédant les notions de base de la chimie des solutions. À savoir les étudiants de :
    o classes préparatoires,
    o licence et master,
    o CAPES et agrégation.
    ? Le but. La maîtrise des concepts de base par leur utilisation et leur compréhension. Celle-ci ne peut survenir qu'après une certaine pratique expérimentale et théorique au cours de laquelle l'étudiant se forge sa propre vision.
    ? Les moyens. Ce premier volume propose deux cent manipulations reproductibles appliquées à la chimie des solutions. Les énoncés sont détaillés et enrichis de questions permettant à l'étudiant de comprendre
    pas à pas les différentes étapes du protocole. Les résultats expérimentaux sont présentés et analysés en profondeur afin de clarifier la propriété chimique sous investigation. La synergie entre l'expérimentation et l'interrogation est l'outil essentiel vers la compréhension et l'assimilation des concepts.
    Chaque manipulation a été choisie pour mettre en évidence un aspect particulier de la réactivité chimique. Cet aspect est longuement discuté dans la correction et consolidé par des questions annexes posées dans le corps du texte.
    Les manipulations présentées utilisent les techniques de base présentes dans tout service d'enseignement :
    o pH-métrie;
    o conductimétrie;
    o potentiométrie (redox, précipitation, complexation);
    o spectrophotométrie;
    o colorimétrie.
    Chaque manipulation est proposée avec un indice de difficulté, un indice pédagogique et le temps effectif de manipulation.
    Deux index couvrent les mots-clefs, les réactifs.
    De nombreux renvois permettent de croiser les connaissances acquises.

empty