• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Après le silence auquel le contraignait le Parti communiste pendant les dernières années où il y adhéra, après son éviction brutale et sans appel de ce parti, il n'est plus de semaine où l'actualité politique nationale ou internationale ne ramène le nom de Pierre Hervé. La Révolution et les Fétiches, Lettre à Sartre et maintenant Dieu et César sont-ils communistes ? sont écrits dans la marge même de ces événements, de ces coups de théâtre, de ces retournements décisifs qui depuis un an ébranlent l'Europe de l'Est et ont leur prolongement jusqu'en Occident. Le nouveau livre d'Hervé ne se contente pas d'accusations, de mises en garde ou de mises en demeure. Il cherche aussi à ouvrir des perspectives pour tous ceux qui viennent de suivre, qui sont tentés de suivre ou qui suivront demain le même itinéraire politique pour la libération de la conscience et de la raison humaine asservies par les dogmes et les « fétichismes ».

  • Être prêt, et pour cela vivre pleinement et sans attendre notre vie, telle qu'elle nous est donnée. L'abbé Grosjean nous propose dix repères pour éclairer et accompagner cette aventure rude et magnifique qu'est notre vocation d'homme, de femme, de chrétien ; dix méditations qui, tour à tour, nous donneront lumière, force, consolation et confiance.Avec ce livre spirituel concret, simple et incarné, l'abbé Grosjean nous encourage et nous partage les fruits de son ministère, de ses rencontres et de son expérience. Il s'adresse ici à toutes les générations et à tous les états de vie pour nous conforter avec son ton franc et son enthousiasme habituels : oui, nous sommes faits pour la joie, la Joie vraie.
    Pierre-Hervé Grosjean est curé de paroisse dans le diocèse de Versailles. Avec plusieurs prêtres, il a fondé le Padreblog et les universités d'été « Acteurs d'Avenir », animés aujourd'hui par de nouvelles équipes. Responsable des questions d'éthique et de politique pour son diocèse, il est l'auteur de trois ouvrages, dont Aimer en vérité et Donner sa vie.

  • Prêt pour le festival de cannes ?

    « Les Fondus de la pêche » asticote avec bonheur toutes les facettes de votre loisir préféré : pêche en mer ou en eau douce, pêche à la mouche, pêche à la carpe, pêche melba... Si, comme certains membres de l'Association des fondus, vous êtes le plus grand pêcheur de tout l'étang ou, au contraire, l'amateur du dimanche capable de rater son permis de pêche (pourtant délivré sans examen), pas d'hésitation : mordez aux gags de Richez, Cazenove et Seron. Et n'oubliez pas, ce n'est pas la longueur de la canne qui compte, mais la façon de s'en servir !

  • Depuis des années qu'il rencontre et écoute des jeunes, l'abbé Grosjean les connaît bien. De son expérience d'accompagnement et de ses conférences, il a recueilli le meilleur pour répondre à toutes leurs questions sur la construction d'un amour vrai.Ni cours de morale, ni code de conduite, ce livre veut transmettre aux jeunes de 15 à 22 ans des convictions qui font grandir et encouragent, pour se préparer à aimer. Un ouvrage indispensable également pour tous ceux qui veulent donner à leurs ados et leurs aînés une vision juste et constructive de l'amour.L'abbé Pierre-Hervé Grosjean est prêtre du diocèse de Versailles. Ordonné en 2004, il est aujourd'hui curé de paroisse à Saint-Cyr-l'école. Aumônier de lycée, il accompagne également beaucoup de jeunes, dans le cadre du scoutisme ou des Universités d'été « Acteurs d'Avenir » qu'il a fondées. Il anime Padreblog.fr avec deux autres confrères.

  • « Es-tu prêt à donner ta vie ? Si oui, pour qui et pour quoi ? » Voilà la question fondamentale qui se pose à tout jeune entre 15 et 30 ans au moment de discerner sa vocation, puis de faire ses choix de vie. Comment y répondre ? Comment vivre aujourd'hui cette joie du don de soi dans ses études, sa vie spirituelle ou le service des autres ? Et demain, comment discerner une vocation, quelle qu'elle soit ? Nourri de son expérience et puisant dans son coeur de prêtre, l'abbé Grosjean guide les jeunes et ceux qui les accompagnent dans ce discernement. Un discours franc et concret, très encourageant, qui nous rappelle que toute vie est belle quand elle est donnée ! 
    Pierre-Hervé Grosjean est prêtre du diocèse de Versailles, curé de la paroisse de Saint-Cyr l'École. Il est Secrétaire Général de la Commission Éthique & Politique de son diocèse. Il anime également le Padreblog avec cinq confrères prêtres et a fondé les universités d'été « Acteurs d'Avenir ». Il est l'auteur d'Aimer en vérité et de Catholiques, engageons-nous ! parus chez Artège. 

  • Le Chrétien n'est pas du monde, mais il est bien dans le monde. Révolution libertaire, effondrement de la pratique religieuse, perte de repères éthiques... face à ces bouleversements de la société française, les catholiques se trouvent à contre-courant.La tentation est grande alors de se diluer dans le monde ou au contraire de se replier sur soi. L'abbé Grosjean nous appelle à refuser ces deux tentations, pour ne pas renoncer à influer sur le monde qui nous est confié.Bien au contraire, en explorant les défis à relever, l'abbé Grosjean distingue, éclaire, encourage et redonne l'espérance, dans un plaidoyer fort et courageux.Il montre comment est possible l'engagement des catholiques  des jeunes générations en particulier dans la vie publique, en politique, dans l'entreprise, l'enseignement, les médias ou la culture... afin d'être des «témoins décomplexés» pour reprendre les mots de Benoît XVI et «descendre du balcon» pour passer à l'action, comme le réclame le pape François.Pierre-Herve? GROSJEAN est prêtre du diocèse de Versailles, cure? de la paroisse de Saint-Cyr-l'École. Il est aussi Secrétaire Général de la Commission Éthique & Politique de son diocèse. Il anime également le PadreBlog et a fondé? les universités d'été? «Acteurs d'Avenir». Il est l'auteur d'Aimer en vérité?, paru chez Arte?ge.

  • L’ouvrage s’adresse avant tout aux élèves de 2de année des CPGE des quatre filières MP, PC, PSI et PT. Il traite en 20 chapitres d’une vingtaine de questions ouvertes chacun la totalité des programmes de 1re et 2de années. Il s’agit d’un livre riche que même les interrogateurs à l’oral des concours pourraient bien s’arracher !Trois niveaux de difficultés sont proposés : CCINP ; concours communs des Mines ou de Centrale et X ou les ENS.Les solutions sont détaillées, toujours abordables.Les auteurs sont à la fois enseignants en classes préparatoires et membres de jurys de concours.

  • La technologie telle qu'elle se développe aujourd'hui est porteuse de formidables espoirs... Mais elle est aussi intrusive, dominatrice et un instrument d'enfermement dans des univers codifiés et manipulés. Jamais, dans l'histoire humaine, le progrès technique n'a donné autant de moyens à quelques acteurs privés - les GAFA ou leurs équivalents chinois, les BATX. Ils ont su remplacer le politique en imposant un nouveau modèle sociétal, qui en vient à menacer nos démocraties.

    Face aux géants, numériques et financiarisés se développe une résistance diffuse et plurielle. La solution ne viendra pas seulement des États. Citoyens, startups, hackers, ONG agissent, collectivement et dans leurs pratiques les plus individuelles, pour résister. Ils refusent de laisser conduire leur vie, leurs pensées, leurs choix philosophiques par un quelconque big data anonyme.

    Ce livre ne vise pas à donner la solution. Mais, au-delà des discours catastrophistes, il trace les contours du mouvement de réaction qui se fait jour, et qui ouvre un chemin vers un avenir respectable et souhaitable.

  • Le mal-être post-moderne se définit par la fracture entre liberté et sécurité : comment avoir une liberté sans limites et une sécurité absolue lorsque la seconde s'obtient en bridant la première ? Comprendre les différentes formes de sécurité, en retracer l'histoire, le présent et l'avenir, tel est le but de ce livre qui entrevoit, après le cancer sécuritaire qui nous étreint, un possible retour vers la vraie liberté et la sécurité : celle de l'âme et de l'esprit.

  • Ce Traité pratique comble une lacune en proposant une méthode originale pour conduire une négociation en maximisant les chances de succès : la méthode par items.
    Cette méthode a été conçue par deux négociateurs expérimentés et reconnus internationalement. Hervé Cassan et Marie-Pierre de Bailliencourt ont, pendant de longues années, négocié aux côtés du secrétaire général des Nations Unies, à New York et à travers le monde. Professeur de droit, Hervé Cassan est un des spécialistes mondiaux de la négociation et des modes alternatifs de règlement des différends. Dirigeante d'entreprises, Marie-Pierre de Bailliencourt a, pour sa part, négocié de très grands contrats industriels à travers la planète et a récemment remporté le contrat emblématique de vente de douze sous-marins français à l'Australie.
    Tous deux ont décidé de proposer à un public plus vaste leur méthode unique de négociation, déjà adoptée par des organisations internationales, des gouvernements, de grands groupes industriels, des établissements financiers et de nombreux praticiens. Elle est d'ores et déjà enseignée au sein de programmes universitaires et de formations spécialisées, en France, en Europe, en Asie et sur le continent nord-américain.
    Par sa rigueur et son exhaustivité, cette méthode place le lecteur au coeur de la négociation en le transformant, page après page, en négociateur professionnel. Cet ouvrage clair et accessible propose une plongée inédite et fascinante dans le raisonnement du négociateur le plus aguerri, en permettant à chacun de s'identifier à lui et de s'approprier son savoir-faire. Il bouleverse ainsi l'apprentissage de la négociation.
    Ce Traité pratique s'adresse donc à toutes celles et à tous ceux qui veulent se doter de nouveaux outils pour négocier plus efficacement : diplomates, universitaires, entrepreneurs, hauts fonctionnaires, avocats, médiateurs, juristes d'affaires, commerciaux, syndicalistes, militants associatifs, DRH, décideurs, particuliers...

  • La conduite d'une opération de construction s'apparente à un management complexe de projet. L'opération est à chaque fois originale et sa réalisation soumise à aléas. Par ailleurs, la réglementation structure et définit de plus en plus les étapes de la conduite de projet.
    170 séquences pour mener une opération de construction présente, sous forme de fiches classées chronologiquement, les principales étapes d'une opération de construction : études préalables et programmation, études et projets, consultation des entreprises et marchés, préparation de chantier, conduite de chantier, réception et exploitation de l'ouvrage.
    Ainsi, chaque séquence détaille les principales tâches à réaliser et les actions à mener, associées à de nombreux conseils et recommandations. Sont également référencés les textes applicables (codes, lois, ordonnances, décrets, arrêtés), les normes utiles aux acteurs du BTP, ainsi que les formulaires de la DAJ à jour du Code de la commande publique et les formulaires Cerfa couvrant l'acte de construire ou d'aménager.
    Cette 11e édition suit l'évolution régulière de l'actualité des marchés, avec la prise en compte :
    - de l'évolution des règles de passation et d'exécution des marchés publics en conformité avec le Code de la commande publique ;
    - de la dématérialisation des procédures ;
    - de la possibilité de recours au sourcing lors de la définition des besoins ;
    - des objectifs issus de la loi Énergie-Climat de novembre 2019 ;
    - de l'actualisation des seuils européens.
    Avec 170 séquences pour mener une opération de construction, les acteurs d'une opération de construction - maîtres d'ouvrage, maîtres d'oeuvre, bureaux d'études, économistes de la construction, contrôleurs techniques, coordonnateurs SPS, coordonnateurs OPC, entrepreneurs et gestionnaires - disposent d'un aide-mémoire indispensable à une gestion de projet réussie.
     

  • Le livre qui vous fait gagner 10 ans d'expérience !

    Tout pour réussir dans les métiers d'auditeur interne et de contrôleur permanent :


    Les fondamentaux des deux métiers : leur rôle dans le dispositif de maîtrise des risques, le cadre légal et réglementaire, les évolutions en cours...

    Les meilleures pratiques et les outils : la démarche de conduite d'une mission d'audit interne, les outils communs aux deux métiers...

    Le quotidien des métiers : les formations initiales, le positionnement dans l'organigramme, les différents grades, la rémunération...

    L'évaluation et le suivi d'activité : les indicateurs de suivi et de performance...


    Une signalétique efficace :


    Des conseils et des méthodes à appliquer au quotidien

    Des retours d'expérience de professionnels
    />
    Des focus sur des points précis Les idées clés à retenir

  • La violence par arme à feu ne cesse de progresser en Occident. Pour se protéger, pour le loisir ou le trafic, les individus usent et abusent d'armes à feu. 4000 armes sont saisies en moyenne chaque année par les forces de l'ordre en France. Il s'agit dans 12% des cas d'armes de guerre automatiques entrées illégalement sur le territoire. Quelles sont les raisons de cette addiction et quelles sont les conséquences en termes de sécurité ?

  • A la veille d'une élection présidentielle de tous les dangers, les États-Unis se portent mal. Ce n'est pas leur économie qui est en jeu mais leur déchéance morale en tant qu'Empire. Leur espionnage sans fin, leur violence interne et externe ainsi que leur arrogante certitude d'être exceptionnels. Le crépuscule semble bien annoncé. Seul un sursaut moral et institutionnel pourrait redonner à ce grand pays le leadership dont le monde a besoin plus que jamais et que les Chinois ne peuvent exercer seuls.

  • Depuis bientôt trois ans, les problèmes alimentaires mondiaux amènent à remettre en question les processus actuels de production et de distribution à l'échelle mondiale. Volatilité, politiques économiques, financiarisation, innovations technologiques, changements d'habitudes de consommation, guerre des changes, sécurité alimentaire, tout ce qui pose problème à l'économie mondiale pousse à remettre l'agriculture et l'alimentation au coeur des préoccupations. Des millions d'hectares de terres arables passent dans des mains nouvelles, des émeutes de la faim éclatent à de nombreux endroits dans le monde, des affrontements idéologiques opposent toujours les tenants d'une globalisation définitive des marchés agroalimentaires à ceux qui considèrent que la mondialisation est synonyme de disparition des cultures vivrières.
    Ce cahier fournit un ensemble d'informations et de réflexions pour éclairer ces différentes problématiques : marchés agricoles et agroalimentaires, instabilité agricole et réponses à y apporter, rôle de la finance et du progrès technique, place de l'agriculture dans le développement, rôle et évolution des politiques agricoles, notamment la Politique agricole commune. Ces éléments permettront à chacun de s'approprier un thème incontournable.

  • "L'enregistrement affectera l'auditeur vers lequel finalement toute cette activité est dirigée." Ce sont ces changements, promis par Glenn Gould en 1966, que cet ouvrage repère et analyse. Musicologue, ethnomusicologue, historien des arts contemporains et des techniques d'enregistrement, producteur de disques, ingénieur du son, directeur artistique, musicien, théoricien du cinéma et philosophe, tous tendent l'oreille dans ce livre au monde sonore, musical et cinématographique contemporain.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • À l'été 1980, les édiles municipaux de la capitale autorisaient l'entreprise de démolition des abattoirs de La Villette. Pierre Marcelle et Hervé Prudon venaient d'y achever leurs repérages, pour ce roman où le monstre architectural expire sous vos yeux. Victor Hugo en a assez bien résumé l'intrigue dans « Notre Dame de Paris », et William Faulkner a emprunté cette structure dans « Le bruit et la fureur ». Les salauds grouillent dans le béton. Les bulldozers raseront tout, enterrant définitivement les années soixante-dix. De La Villette, il reste un vague terrain vide devant eux, et ces deux cents feuillets.

  • Ce volume est l'aboutissement du colloque organisé à Arras en avril 1993 et auquel ont participé près de cinquante historiens de plusieurs pays. Il rassemble 35 contributions, les synthèses de trois jours de débats, le compte rendu d'une table ronde sur "la politique, la morale et le sacré". L'ouvrage concerne le lecteur soucieux de comprendre un personnage qui porte en lui la complexité de la Révolution française ; il sollicite aussi le citoyen qui s'interroge sur l'évolution de la démocratie et de la République.

  • Les 13 et 14 mai 1998, notre Faculté des Lettres et Sciences humaines a eu l'honneur et le plaisir d'accueillir la première des trois tables rondes organisées à l'initiative conjointe du CRHEN-O (Université de Lille 3), de l'IRED (Université de Rouen) et du CHRIV (Université de Valenciennes) sur le thème Du Directoire au Consulat : le lien politique local dans la Grande Nation. Cette première rencontre, à laquelle nos amis de l'Université catholique de Louvain et de l'Université libre de Bruxelles ont apporté leur actif concours, a pu réunir une bonne quarantaine de participants venus de diverses universités françaises, mais aussi belges et allemandes.À l'origine de ce projet, initié par notre collègue Jean-Pierre Jessenne en 1996, le constat que la période directoriale et consulaire, dont nous commémorons présentement le bicentenaire, continue d'être passablement délaissée, ou étudiée d'un point de vue restrictif, essentiellement constitutionnel, qui ne contribue assurément pas à restituer l'intérêt d'une transition historique, dont on a surtout souligné l'échec politique. Certes, en mai 1997, l'important colloque de Clermont-Ferrand, dont les actes ont été récemment publiés sous le titre La République directoriale est venu en partie redresser ou tout au moins nuancer cette image négative. Les organisateurs des tables rondes ont cependant jugé intéressant de revenir sur une période dont l'ambition proclamée était de « terminer la Révolution », à la lumière des actuelles recherches et réflexions sur le pouvoir local, « composante de la dynamique nationale » à l'époque concernée. Il s'agissait donc de « mettre l'accent sur les facteurs et les processus susceptibles de consolider ou au contraire de disloquer le lien social, politique ou culturel, dans le cadre des collectivités locales, [...] une attention particulière étant portée aux modes différenciés ou convergents selon lesquels se dessinent les évolutions régionales en fonction d'antécédents révolutionnaires différents » (Jean-Pierre Jessenne). L'optique était donc résolument comparative au niveau des régions de la France directoriale et consulaire, c'est-à-dire, non seulement l'ancien royaume dans toute sa diversité, du Nord ou du bassin parisien globalement conformistes, aux provinces d'anti-révolution, voire de contre-révolution comme dans l'Ouest ou le Midi, mais aussi les territoires récemment annexés (Genève, Belgique, rive gauche du Rhin) ou vassalisés (Républiques-soeurs batave et italiennes).

  • De la question du « lien politique local » à celle de « l'intégration des citoyens dans la nation », la frontière est ténue ; la franchir, c'est modifier un angle et une distance d'approche, sans néanmoins quitter l'observation des acceptations et des refus de la République directoriale ; c'est tenter de comprendre, par des lectures politiques, économiques ou culturelles, les difficultés à unir des citoyens autour d'un projet républicain partagé en un temps où la guerre, les « réunions » et la constitution de républiques-soeurs transformaient le visage de la France et sa place en Europe, et avant que le 18-Brumaire, qui suscita maintes lectures et interprétations (J.-P. Bertaud) ne vienne transformer la donne politique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty